L’ambiance au boulot est ultra pourrie et je n’en peux plus, comment réagir ?

meta

Well-known member
18 Juil 2019
151
826
93
J’ai l’impression que le problème vient en bonne partie d’avoir plusieurs supérieurs, et qui ne sont pas d’accord entre eux. C’est un des aspects du rôle, d’entretenir une bonne ambiance de travail (ou, je me souviens de cours de management, avant de motiver, au moins ne pas démotiver…).
Bon courage, la Daronne propose des solutions pas si éloignées de la réalité :p
 

Mai Léo

Well-known member
14 Jan 2019
36
378
53
Ce que dirais à la Rockie : tu n'es plus une enfant prise dans les conflits de tes parents, débordée par la complexité de leurs problèmes, par le stress de voir ton environnement s'écrouler, et dont l'unique option est de se calfeutrer dans sa chambre pour prétendre que tout ça n'est pas vraiment en train de se produire.
Avec ton vécu, c'est normal que tu te sentes démunie quand tu te retrouves prise entre des adultes incapables de gérer leurs conflits.

Heureusement, aujourd'hui tu es une adulte, dans un milieu d'adultes, et il ne t'arrivera rien de mal si au lieu de garder le silence tu décides de taper sur la table et de dire à la prochaine personne qui râle que tu en as marre, que "c'est quoi cette mentalité de cour de récré ?", que "vous avez pas mieux à faire ?"
Tu as le droit de faire comprendre à ton équipe que tu ne peux plus travailler dans ces conditions, et tu as le droit de le faire avec un mail bien sérieux et professionnel ou une gueulante qui au moins, te soulagera un peu (testé et approuvé). On ne va pas te virer pour un coup de gueule.
Là encore, même si on a un rapport de dépendance économique avec son employeur, ce n'est pas aussi drastique que la dépendance d'un enfant ou d'un ado vis-à-vis de ses parents. Tu as déjà réussi à exprimer une limite à tes chefs, c'est un très bon point de départ.

Et n'oublie pas que si tu es au bout du rouleau, tu as le droit à des congés maladie.
 

Merlu

Le troisième type, c'est moi
18 Fev 2019
1 895
6 559
113
32
Devant ton nez
Heureusement, aujourd'hui tu es une adulte, dans un milieu d'adultes, et il ne t'arrivera rien de mal si au lieu de garder le silence tu décides de taper sur la table et de dire à la prochaine personne qui râle que tu en as marre, que "c'est quoi cette mentalité de cour de récré ?", que "vous avez pas mieux à faire ?"
C'est quand même à nuancer, parce que ça peut au contraire aggraver l'ambiance.
 

HPLovecraft

Well-known member
16 Jan 2019
26
264
48
"De demander officiellement à tes boss de divorcer et de ne pas demander ta garde"
:yawn::yawn::yawn:
Je ne sais pas si j'oserai dire ça à un(e) supérieur(e) hiérarchique :sweatdrop: Par contre j'ai deux collègues qui ne peuvent pas se saquer, et passent une bonne partie de leur temps de travail à s'envoyer des piques tout en cherchant chacun mon soutien. La prochaine fois qu'ils le font, j'vais p'têtre leur sortir cette petite phrase :taquin:

Plus sérieusement, je plussoie @Merlu. Taper du point sur la table et mettre les points sur les i, ça peut avoir des conséquences. J'ai souvent l'impression que les gens n'aiment pas trop qu'on leur mette leur nez dans leur caca, si vous me pardonnez l'expression :nod:.
Personnellement, si je faisais remarquer à mes collègues la mauvaise ambiance qui règne avec certain(e)s, j'aurai surtout peur qu'iels soient dans le déni et réagissent en mode "mais non pas du tout c'est toi qui plombe l'atmosphère en disant ça", et de devenir la bête noire de toute l'équipe.
Surtout qu'il ne faut pas se voiler la face, souvent dans les équipes de travail au climat délétère, il y a beaucoup d'hypocrisie. Et celleux qui critiquent ouvertement des collègues en votre présence sont aussi les même qui cassent du sucre sur votre dos en votre absence :domokun:
 
Dernière édition: