La machine à café du labo

Renommer le titre du topic en "La machine à café du labo"

  • oui

    Votes: 12 92.3%
  • non

    Votes: 1 7.7%
  • j'ai un autre choix à proposer

    Votes: 0 0.0%

  • Nombre total d'électeurs
    13
  • Sondage fermé .

Heran.

Well-known member
2 Jan 2019
750
6 427
93
J'ai enfin atteint une étape de mon analyse où je peux commencer à visualiser les résultats. J'ai fait qu'un échantillon sur 24 mais ca ressemble bien à des trucs déjà publiés. :rainbow: Bon il me reste beaucoup beaucoup de travail mais c'est encourageant et en plus je maitrise de mieux en mieux le cluster. :drama:

@Caillou
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 

papattes

Well-known member
14 Fev 2019
843
5 430
93
@Dana Scully Pour le coup, pendant mon postdoc2 (en France donc), mon poste payé par le CNRS était effectivement celui de "chercheuse" sur les papiers officiels.

@Heran. :rainbow:

Bon, j'ai UN PEU réussi à bosser, et vos discussions sur les plots me donnent envie d'en refaire, du coup ça motive un peu. Je pense que je vais essayer de commencer mon papier de thèse n°3 du coup (sachant que je n'ai que ~1h en début d'aprèm aujourd'hui si je veux manger, on ira pas bien loin... mais c'est peut-être une méthode pour reprendre en douceur sans me dégoûter dès le départ ?).
 

Dana Scully

Never use logic.
2 Jan 2019
727
5 835
113
@papattes
Oui, en fait, une des raisons pour lesquelles le terme m'agace c'est que, au moins en France, il ne désigne rien, ça n'existe pas les contrats de "postdoc". On signe des CDD de la fonction publique, avec une université ou le CNRS, mais c'est "juste" un CDD de chercheur-se. Ok, c'est "postdoc" parce qu'on n'y a accès qu'à condition d'avoir un doctorat mais les concours aussi :dunno:.On a qu'à dire "postdoc titulaire" si "jeune chercheur précaire", c'est trop dur.
J'ai déjà beaucoup râlé sur le mépris des français pour les non-titulaires, donc je vais pas recommencer :lol:. Mais ça me saoule tellement qu'on considère mon travail moins "important" parce que je suis en CDD. Je fais le même (et parfois plus) travail que les titulaires + les candis :rolleyes: . Et j'ai pas l'impression que dans d'autres domaines que l'ESR, il y a ce truc de donner un nom spécial et infantilisant aux CDD :hesite:.
 

papattes

Well-known member
14 Fev 2019
843
5 430
93
@Dana Scully Oui pardon je viens de me relire et j'avais pas terminé ma phrase :facepalm:. Je recommence donc :

"Pour le coup, pendant mon postdoc2 (en France donc), mon poste payé par le CNRS était effectivement celui de "chercheuse" sur les papiers officiels et je trouve que c'est beaucoup plus parlant que "chargé.e de recherche // directeurice de recherche" ensuite.

C'est malheureusement aussi présent dans d'autres pays où j'étais cette différence entre précaire et titulaire dans la dénomination, je trouve ça archi-nul d'une parce que ça laisse penser que c'est pas le même métier, de deux parce que ça rend les choses illisibles pour les gens venant d'ailleurs (d'autres métiers mais aussi juste d'un autre pays).
 

Allitché

c'est plus l'année des trois petits cochons
1 Avr 2019
507
4 007
93
@Caillou
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

@Zioups
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

@Fauvette à lunettes bon en ce moment, je pense que la fatigue générale n'aide pas malgré une bonne nuit de sommeil, je sais, c'est plus facile à dire que de pas s'en vouloir but just a friendly reminder to be kind with yourself :fleur: (c'est valable pour tout le monde soit dit en passant).

@Dana Scully ouais le mépris que ce soit temporaire, je peux bien imaginer que ce soit très français :lunette:
après c'est peut-être que je suis dans un domaine très basé sur le langage international des us, mais le terme postdoc est souvent fourre-tout et synonyme de précarité, postulant.e éternel.le et volatilité (les gens changent d'avis, et bah c'est comme ça), j'ai l'impression que les gens ont (en tout cas implicitement) conscience de ce que ça veut dire avec des seniors qui désespèrent (voire s'indignent :lol: ) que la vaste majorité de la science soit faite par des gens qui partent même si c'est pas celleux qui vont tout révolutionner bien sûr hein :lol: mais au moins iels en ont conscience...
Ceci donne l'impression que dans certains endroits (comme en France), on a importé le mot sans pour autant importer la mentalité de la mobilité et les contraintes qui vont avec :hesite:
(bon après je sais pas si c'est mieux quand la mentalité est assimilée parce que les titulaires/permanent.e.s qui considèrent que c'est normal de postuler tout le temps, t'as envie de les trucider aussi :lunette: c'est bien de considérer que ça fait partie du boulot mais donnez-nous le temps quoi, pas en supplément :rolleyes: )
 

Dana Scully

Never use logic.
2 Jan 2019
727
5 835
113
@papattes
Ah oui, ça je suis totalement d'accord :cretin: .
(Comme "maître-sse de conférences", c'est vraiment bizarre et daté comme terme.)

Oui, j'imagine que c'est pas typiquement français (malheureusement) (même si on m'avait dit que le CDI comme but ultime était un truc assez français ? je n'en sais pas plus).
Je me demande si la perception est liée aux politiques ESR des différents pays :hesite: . Plus c'est pire et désespérant, plus y a de contrats précaires, plus on accepte que c'est effectivement le même travail ? En Germanie, j'avais l'impression que ça se ressentait un peu moins (plutôt "oui, c'est dramatique et je suis désolé-e pour toi mais que peut-on faire"), parce qu'ils ont tellement pété leur ESR que tout le monde est précaire longtemps. (Ou toujours. C'est un truc que me répète souvent un collègue en citant des pontes de sa spécialité qui ont fait toute leur carrière sans avoir jamais de poste "permanent" mais personne n'y pense (ils sont vieux et mâles).)

Et effectivement, de l'extérieur "postdoc", on comprend pas la différence avec doctorant-e. Après je peux imaginer appeler "postdoc" un contrat réservé par exemple au premier emploi après la soutenance. Mais à dire "postdoc" pour tout contrat temporaire, on se retrouve à appeler "postdoc" des mecs qui ont en fait déjà 15 ans de carrière. Pourquoi.
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

@Allitché
Genre Emmanuelle Charpentier, elle a fait sa carrière en postdoc ? :hesite:
Je veux bien être "postdoc" si y a un Nobel au bout :lunette: (dit la meuf qui travaille dans une discipline qui n'existe pas).
 
Dernière édition:

Allitché

c'est plus l'année des trois petits cochons
1 Avr 2019
507
4 007
93
@Dana Scully je me disais que toi aussi ça t'a frappée :lol: Elle m'a un peu irritée quand elle a dit qu'elle est partie en tant qu'électron libre; je sais pas, à quel point t'es vraiment libre quand le système t'impose la mobilité? :hesite:
(ah et j'ai un problème perso-pro quand j'entends le terme d'électron libre, un électron est physiquement jamais vraiment libre :LOL:)

Sinon l'analogie avec le système de l'ESR plus ou moins pété, c'est vrai aussi avec les us où y a tellement peu de funding (par groupe, qu'en plus t'as self-funded et en plus tu files une partie du grant à l'uni - purée mais qui a dit qu'il fallait absolument aller aux us :stare:) que tout le monde collabore avec tout le monde, et même si t'es étudiant.e mais que t'es bon.ne, produis ( :lol: ) bien, on te considérera :hesite: après je sais pas qui nourrit quoi vu qu'il y aussi cette mentalité du osef du diplôme mais de tes compétences :hesite:
 
Dernière édition:

Dana Scully

Never use logic.
2 Jan 2019
727
5 835
113
@papattes


Qu'est-ce que. Jauge maxi 20% d'étudiants ? Donc on travaille avec un quart de la classe ? Est-ce qu'ils vont SOUDAINEMENT équiper toutes les salles de toutes les facs d'un bon système de captation vidéo et d'un bon wifi pour les 80% qui sont pas là ? Qui va se charger de répondre aux mails "je suis dans le mauvais groupe" ?
Purée jpp.

Est-ce que vous avez des infos sur comment les étudiants gèrent dans les endroits comme le Canada qui sont en 100% visio ? (si je ne me trompe pas). Est-ce que c'est horrible pour tout le monde, ou est-ce qu'on a mal fait un truc qui rend la situation particulièrement dure pour les étudiant-es français-e ?
 

Heran.

Well-known member
2 Jan 2019
750
6 427
93
@Dana Scully Il me semble que Charpentier a fait 2 ou 3 postdoc avant de devenir PI en Suède puis en Allemagne. Mais bon, tu peux être PI et non permanent (en Allemagne en tout cas) cf mon boss qui a son propre labo depuis au moins 15 ans et vient seulement de signer un CDI. :lunette:
En fait j'ai l'impression qu'aux US quand t'es post-doc t'es encore dans un espèce de programme, avec un mentor, des workshops et un support system de ton université (en tout cas c'est ce que j'avais compris quand j'étais en conf à Boston), d'où la différence avec des research assistants/assistant scientists/... qui eux travaillent sans faire partie d'un programme, souvent après leur postdoc. Alors qu'en Europe y'a peu de programmes de ce genre, la majorité des post-docs se contentent de bosser dans leur labo sans soutien particulier niveau développement de carrière et on se retrouve avec plein de gens au profil différent sous le même terme. :dunno:
 

papattes

Well-known member
14 Fev 2019
843
5 430
93
Est-ce que vous avez des infos sur comment les étudiants gèrent dans les endroits comme le Canada qui sont en 100% visio ? (si je ne me trompe pas). Est-ce que c'est horrible pour tout le monde, ou est-ce qu'on a mal fait un truc qui rend la situation particulièrement dure pour les étudiant-es français-e ?
C'est une question que je me pose depuis un an en fait. Les retours que j'ai des collègues à l'étranger, c'est que bon, les étudiant.e.s préfèrent surtout avoir les modalités à temps, qui ne changent pas toutes les deux semaines (toute ressemblance...) pour pouvoir s'organiser, que oui, c'est dur pour tout le monde (obviously) mais voilà, on se raisonne. Le retour que j'ai moi des mien.ne.s, c'est beaucoup "on sait pas quoi faire pour nos appartements / chambres, on aimerait ne pas avoir à les payer pour venir à la fac 4 fois comme au S1". Il y a aussi le côté précarité mais curieusement (et tant mieux !), c'est pas ce qui revient le plus souvent. Dans les facs étrangères avec qui je bosse, il a été annoncé en décembre que le S2 se ferait entièrement à distance, ce qui permet de s'organiser. Est-ce qu'ailleurs les étus ont moins de problèmes d'équipement ? Est-ce qu'iels sont moins isolé.e.s ? Je ne sais pas :erf:
 

Allitché

c'est plus l'année des trois petits cochons
1 Avr 2019
507
4 007
93
@Heran. franchement ça dépend, aux US les postdocs self-funded sont légion aussi... genre tu parles avec quelqu'un.e qui a un groupe, qui te fait cool ce que tu fais et tu peux venir chez nous mais il faut que tu aies ton propre fellowship :lol: après c'est possible que vu la merde et la compétition typique des us, les postdocs se sont beaucoup plus organisés entre elleux pour rester en réseau? :hesite: et qu'iels ont insisté pour rendre ça institutionnel? Après effectivement on peut pas tout leur reprocher, parfois c'est juste mieux pris en charge, y a une vision de la recherche différente (quand même) et/ou certains labos sont très très bien fournis en fonds (on m'a dit par exemple les labos type militaires, c'est limite un piège black hole vu qu'on file toujours des métaphores pourries dès qu'on peut :lol: parce que tu peux tellement tout faire sur place, bien équipé.e toussa, et tu n'as plus besoin de collaborer avec le reste du monde donc en sortant, tu perds parfois une partie du réseau que tu aurais pu avoir dans un labo moins équipé mais donc obligé de collaborer avec d'autres gens :hesite: )
Bon franchement parfois, on nous file aussi tellement de conseils différents, je sais pas quoi penser o_O on peut arrêter les career advices sur un truc où de toute façon on a si peu de contrôle :lunette:

et oui c'est ça, on peut être PI sur des fonds de 4 ou 5 ans :stare: j'avais un ancien prof dans le labo qui disait "c'est quoi ces fonds de 4 ans où on te file de l'argent pour encadrer un.e doctorant.e toussa pour finir en même temps que cette personne sur le marché du travail et competer avec ellui, mais jamais personne pense à ce genre de trucs :goth: " (il avait pas mis le :goth: mais y avait clairement un smiley fâché-désespéré :lol: )
 
Dernière édition:

Dana Scully

Never use logic.
2 Jan 2019
727
5 835
113
@Heran.
C'était un peu une boutade au sujet de Charpentier :cretin: .
Mais en France, si je dépose un projet dont je suis PI et que ce projet sert à me financer en tant que précaire, on va continuer à me parler de "postdoc".

@papattes
Merci, c'est l'impression que j'ai aussi.
Je vois pas comment les étudiants qui sont rentrés chez leurs parents vont revenir (surtout en région parisienne) avec l'incertitude de combien de temps ça durera. Je comprends que l'isolement soit dur (il l'est pour nous aussi) et que les interactions humaines manquent beaucoup (elles nous manquent aussi) mais je vois mal comment un truc du genre 20% d'étudiants en présentiel peut résoudre le problème...
 
Dernière édition:

Allitché

c'est plus l'année des trois petits cochons
1 Avr 2019
507
4 007
93
Sinon (et désolée si j'ai enfoncé dans la morosité :ninja: je suis pas dans la demi-mesure ces temps :lalala:) mais pour dans la légèreté: il faut que j'imprime ma thèse et que je l'envoie aux archives :puppyeyes:
(par contre bien sûr, maintenant ça me compile sans mes acknowledgements, je sais pas pourquoi, j'ai pourtant décommenté la ligne :stare: )

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
Dernière édition: