Je suis chauve depuis mes 20 ans et je le vis bien

Fab

Chauve en chef ‍
Équipe Rockie
16 Nov 2018
233
1 234
93
#1
Raaah les cheveux, ce fantastique paradoxe : ils sont à la fois si fragiles et pourtant symboles de virilité. Le mythe de cette andouille de Samson, personnage biblique qui tirait sa force légendaire de la longueur de ses cheveux, est sans doute passé par là. Entre autres choses.
Être un mec chauve au XXème siècle (du moins avant 1998), je crois que c’était compliqué : les gars virils, c’était Lino Ventura, Jean Gabin, puis plus tard Arnold Schwarzenegger ou Sylvester Stallone. Des gars pas trop barbus — le brun barbu était moins en vogue à l’époque, mais à la tignasse bien accrochée.
Côté chauves, à l’époque, on était plutôt sur du Michel Blanc qui ne pouvait miser que sur les malentendus pour que ça puisse marcher.

Vers l’an 2000, les modèles de virilité ont commencé à se diversifier — et tant mieux parce que j’ai moi-même commencé à perdre mes cheveux à cette période.
D’abord est arrivé le sacro-saint Fabien Barthez, gardien de but de l’équipe de France de foot, qui au-delà de...
Lire la suite ...
 
Dernière édition:
11 Jan 2019
40
110
33
#2
@Fab > Je suis contente que tu aies écrit cet article sur Rockie pour donner de la visibilité sur ce sujet qui m'est important et ce à une communauté plus "mixte" que sur madmoiZelle :top:

Car la calvitie n'est pas qu'un problème masculin et malheureusement je trouve que cette problématique crée des communautés non-mixtes qui peuvent parfois se tirer dans les pattes :scream: alors que s'unir pourrait permettre d'avoir une vision plus globale et plus éclairée. Donc juste un petit bémol sur ton envie de créer un sujet uniquement masculin alors que ça peut toucher tout le monde.

J'avais crée un topic il y a plusieurs mois déjà ICI dans l'espoir de pouvoir échanger sur le sujet, hommes comme femmes (mais force est de constater qu'il n'y a que des femmes qui ont posté) alors j'ai envie de dire : Go Fab !!! Le topic existe déjà, il n'y a plus qu'à le faire vivre et à ramener des mecs dessus :rockon:
 

Chocovore

éclair au chocolat
9 Jan 2019
1 114
7 321
113
#3
Merci pour cet article traitant de cheveux masculins (ou de leur absence.)
J'aime bien aussi le fait que l'article soi taggé "soin des cheveux" en bas :LOL:

Moi je suis de l’autre côté de la barrière car je suis très chevelu depuis la fin des années 90 et à cette époque l’effet Samson, je ne le constatais pas trop au delà de quelques centimètres de cheveux.

Et comme tu le précises à la fin des année 80 la majorité des représentations viriles avaient des coupes “classique” (à l’exception des rôles de méchant, type homme de main des pays de l’est). Cependant avant l’arrivé de Bruce Willis, je trouve qu’on arrivait quand même à avoir des personnages pauvres en cheveux à l’écran comme ceux joués par Ed Harris (L’étoffe des héros, Abyss, Rock, Bazaar, Truman show, Stalingrad,...) puis ensuite Laurence Fishburn dans Matrix et Vin Diesel.

Lorsqu’on était chevelu, il restait des rôles comme Belmondo dans Cartouche (1962 la même époque de Yul Brynner) ou alors il fallait être dans le trip de la coupe mulet de Richard Dean Anderson dans Mac Gyver ou de Snake dans Metal Gear Solid (1998 la même année que Barthez)
Ou donner dans le connoté historique (Mel Gibson dans Braveheart ou The Patriot) ou fantastique (Val Kilmer dans Willow)
L’introduction des “chevelus virils“ (quasi systématiquement barbus) est arrivée en masse via le fantastique au moment du seigneur des anneaux et maintenant ça devient limite courant comme dans Game of Thrones (Ou on remarquera que les deux seuls sans cheveux des rôles principaux sont Varys et Vers gris qui sont eunuques...).
Dans le sport il y a eut le développement capillaire de Sébastien Chabal.
Mais quand on est dans un établissement qui forme des ingénieurs informaticiens ça passait sans problèmes...

On peut toujours se réconcilier avec André Agassi qui a fait une transition chevelu vers chauve pour devenir une icône des deux mondes...:top:

Je ne sais pas si j’ai vraiment peur de la calvitie. Dans mon ascendance agnatique, les hommes ont toujours eut de sacrées tignasses et aucun n’est mort chauve.
Quand on insiste sur le fait que je garde mes cheveux long, j’ai tendance à dire par bravade que j’en profite au max, et comme ça je n’aurai pas de regret lorsque je serai chauve.

Sinon un petit point perruque dans la veine des problème de riches. J’en porte régulièrement lors de manifestations culturelles et c’est finalement assez compliqué d’en porter lorsqu’on est assez chevelu dans la mesure où il faut rassembler et cacher ses cheveux en faisant attention de ne pas donner l’effet de crâne déformé.
 
3 Jan 2019
31
297
53
36
Lyon
#4
On peut toujours se réconcilier avec André Agassi qui a fait une transition chevelu vers chauve pour devenir une icône des deux mondes...:top:
Intéressant de noter qu'en fait, Agassi dans sa période chevelue du début des années 90 portait une perruque, précisément pour cacher sa calvitie... Ce n'étaient pas ses vrais cheveux dans la période "grunge".
 
You Rock !: AngèleLN

Hinhinhin

Well-known member
4 Jan 2019
206
369
63
#5
Je reconnais que la question m'obsède pas mal et ça m'arrive souvent d'enquêter sur la calvitie des gens connus avec Google image. Dans la vraie vie c'est devenu une habitude aussi d'analyser la ligne frontale des gens que je croise et d'en tirer des comparaisons ou des pronostics pour mes cheveux. Par contre pour le coup je trouve que les crânes entièrement chauves ne sont pas les sujets d'étude les plus interessants donc je t'aurais sans doute épargné de regards trop insistants Fab.
 

Fab

Chauve en chef ‍
Équipe Rockie
16 Nov 2018
233
1 234
93
#6
@Fab > Je suis contente que tu aies écrit cet article sur Rockie pour donner de la visibilité sur ce sujet qui m'est important et ce à une communauté plus "mixte" que sur madmoiZelle :top:

Car la calvitie n'est pas qu'un problème masculin et malheureusement je trouve que cette problématique crée des communautés non-mixtes qui peuvent parfois se tirer dans les pattes :scream: alors que s'unir pourrait permettre d'avoir une vision plus globale et plus éclairée. Donc juste un petit bémol sur ton envie de créer un sujet uniquement masculin alors que ça peut toucher tout le monde.

J'avais crée un topic il y a plusieurs mois déjà ICI dans l'espoir de pouvoir échanger sur le sujet, hommes comme femmes (mais force est de constater qu'il n'y a que des femmes qui ont posté) alors j'ai envie de dire : Go Fab !!! Le topic existe déjà, il n'y a plus qu'à le faire vivre et à ramener des mecs dessus :rockon:
Hello ! Je comprends ce que tu veux dire, et bien sûr que ce n'est pas qu'un problème masculin (la preuve !), mais il ne faut pas non plus nier que ça touche en immense majorité des mecs, et sans nier ton ressenti, je crois que ce sont deux expériences différentes à vivre en fonction de ton genre :)

Je n'ai pas pris le temps de créer ce sujet hier soir, j'attendais la publication de l'article mais je veux bien mettre en avant le tien, avec grand plaisir. Je crois juste qu'il faudrait changer un peu ton intro pour inclure tout le monde dedans, parce que j'ai peur que beaucoup de mecs ne se sentent pas concernés, puisque tu parles de ton cas :) Tu crois que tu pourrais le modifier dans ce sens ?

Merci pour vos premiers retours :)
 

Aude

Well-known member
3 Jan 2019
61
294
53
#7
Je rebondis sur la comparaison de l’opération de la myopie et des implants : la myopie est un handicap, être chauve non (enfin ça peut être vu comme tel dans notre société quand même:/). Je comprends donc tout à fait qu’on puisse vouloir faire l’un sans vouloir faire l’autre, qui reste une opération 100% esthétique.

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 

Lolita

N'oublions pas ceux qui nous nourissent
3 Jan 2019
251
1 341
93
#8
Mon mari a aussi ce problème de calvitie, il se coupe les cheveux plus courts pour que ça se voit moins. Il a essayé de se les raser complètement, j'ai un peu de mal car le changement brutal fait que je mets un peu de temps à le reconnaître, ça perturbe mes repères. Et ma passion étant de passer ma main dans ses cheveux tout courts, je n'aime pas trop quand il n'en a plus. Il m'a dit que les massages de la tête faisaient moins d'effet sans cheveux, ce qui est quand même vraiment dommage. Mais bon pas le choix, il faut faire avec!
 

Melys

Well-known member
2 Jan 2019
796
5 158
93
#9
Mon mari a commencé à perdre ses cheveux très jeune aussi. Un peu après ces 18ans. Quand je l'ai connu (à l'âge de 22ans) il avait déjà le front bien haut et les cheveux qui se rarefiaient bien sur le dessus de crâne. Ce qui lui faisait paraître bien plus que son âge en fait.
Il a très mal vecu cette perte de cheveux et ça le complexait bcp.
Il avait droit à de nombreux collibets (pas vraiment méchants, mais ça peut être blessant quand on n'est pas hyper confiant en soi à cause de ça) de la part de ses potes et autre. Bon aujourd'hui, à 34ans, ses potes commencent à bien se degarnir aussi, alors il s'en donne à coeur joie de leur rendre la pareille.
 

Fab

Chauve en chef ‍
Équipe Rockie
16 Nov 2018
233
1 234
93
#10
Il avait droit à de nombreux collibets (pas vraiment méchants, mais ça peut être blessant quand on n'est pas hyper confiant en soi à cause de ça) de la part de ses potes et autre. Bon aujourd'hui, à 34ans, ses potes commencent à bien se degarnir aussi, alors il s'en donne à coeur joie de leur rendre la pareille.
Ha les mecs et leur capacité à se tirer vers le haut en se disant qu'ils se trouvent beaux :cretin:
 

Bree_

Well-known member
2 Jan 2019
1 235
13 481
113
#11
Je suis tombée amoureuse du garçon le plus chevelu de ma classe. Et à 20 ans, il était chauve :cretin:
Bah ma foi, on s'y fait ! Ca me manquera toujours un peu, mais avec sa barbe, je le trouve très bien comme ça <3 (par contre, quand il rase toute sa barbe, ça me traumatise :shifty:)
D'ailleurs, je ne me retournais que sur des chevelus, et il y a 5 ans, révélation de folie : je mate les chauves maintenant :cretin:
Il a déplacé mon attraction :coiffe:
 

Melys

Well-known member
2 Jan 2019
796
5 158
93
#12
Ha les mecs et leur capacité à se tirer vers le haut en se disant qu'ils se trouvent beaux :cretin:
J'avoue que je n'ai pas vraiment compris le sens de ta remarque. J'ai bien compris que c'était ironique, mais je ne vois pas trop le rapport avec ce que je disais en fait (parce que personne dans ce que je dis ne se tire vers le haut ni ne se trouve beau :dunno:)
 

Fab

Chauve en chef ‍
Équipe Rockie
16 Nov 2018
233
1 234
93
#13
J'avoue que je n'ai pas vraiment compris le sens de ta remarque. J'ai bien compris que c'était ironique, mais je ne vois pas trop le rapport avec ce que je disais en fait (parce que personne dans ce que je dis ne se tire vers le haut ni ne se trouve beau :dunno:)
Ah pardon, ça n'était pas clair, mais oui, c'est très ironique, pas moqueur vis-à-vis de ton mec. C'est juste que ça va un peu dans le sens de ce dont on se rend compte dans The Boys Club : globalement, plutôt que de se dire qu'ils s'aiment et se trouvent cool, les bandes d'amis mecs ont tendance à se tirer dans les pattes :) (je le faisais aussi par le passé, j'essaie de changer cette dynamique mais c'est pas évident du tout)
 
11 Jan 2019
40
110
33
#14
@Fab > Merci de ta réponse. Je suis totalement d'accord avec le fait que ce sont 2 expériences différentes à vivre en fonction du genre de 1. parce que la chute se manifeste de manière clairement différente entre un homme et une femme (la génétique que voulez-vous) et de 2. les injonctions et la vision de notre société sont totalement différentes et vont nous conditionner selon notre genre.

Comme tu l'as justement dit, cela concerne beaucoup plus les hommes (la chute est assez flagrante), ce qui fait que c'est beaucoup plus connu et accepté alors que pour une femme la chute est plus diffuse donc plus insidieuse, il y a beaucoup plus de déni (de la part des femmes elles-mêmes ou de leur entourage [que ce soit leurs proches ou le personnel médical]), de questionnements.

(Évidemment ce que je vais dire en dessous est assez général et il y a des exceptions, certains posts précédents le prouvent)
Et c'est là justement que je trouvais intéressant de mixer les deux car même si c'est pas encore "le top", la calvitie est beaucoup plus acceptée/banalisée chez l'homme et j'aurais aimé que cela impacte positivement la manière d'aborder la calvitie chez la femme qui est trop méconnue. J'aimerais la faire connaître et la dédramatiser auprès de la gente féminine :)

Et inversement, les femmes vont avoir tendance à trouver plus de solutions pour essayer de ralentir le processus ou pour le cacher : médicaments, perruques, volumateurs, poudre densifiante, recettes naturelles, à l'inverse des hommes ("oui les hommes c'est des durs, ils encaissent, soient ils se rasent, soit ils se taisent"). Je pense que l'expérience des femmes pourrait inciter les hommes à avoir plus d'alternatives à la calvitie. (Ceci dit j'ai découvert un topic sur Reddit et il semblerait qu'en Amérique les hommes soient assez informés là-dessus, plus qu'en France j'aurais tendance à dire).

Mon topic était plus axé sur la perte de cheveux en général, qui n'est pas toujours dûe à l'alopécie (car je rappelle que l'alopécie est la cause, la calvitie la conséquence !), car je ne voulais exclure personne. Mais il est vrai que perdre des cheveux temporairement et les perdre à vie, ce n'est pas la même chose et peut-être que 2 topics bien différenciés seraient pertinents. Je peux te proposer de modifier mon topic en ce sens et l'axer peut-être sur la chute de cheveux de manière générale et faire un lien vers le futur topic lui plutôt consacré à la calvitie/alopécie que tu pourras créer. Qu'en penses-tu ? :unsure:
 

Chamballa

Active member
23 Avr 2019
19
144
28
#15
Mon copain aussi est passé par là, je l'ai connu à 20 ans, beau brun aux yeux marrons, avec les cheveux qui ondulaient, un petit canon quoi :love: Et puis au fil du temps, ses cheveux ont commencé à se faire la malle, d'abord sur les golfes, et puis sur le haut du crâne...Chaque matin il passait un quart d'heure à placer chaque mèche de cheveux de façon stratégique pour cacher la misère, il redoutait le vent, la pluie, les bonnets, bref, tout ce qui pouvait réduire à néant ses efforts quotidiens pour maintenir l'illusion d'une chevelure - à peu près normale - et ça lui pourrissait le moral. Il a bien sûr dépensé pas mal de thunes dans les shampoings "miraculeux", compléments alimentaires et autres sérums pour tenter de limiter les dégâts, mais évidemment, rien n'a fonctionné. Il se sentait très complexé et ça me faisait mal au coeur pour lui parce qu'il se trouvait moche, ne supportait pas sa tête, avait l'impression de perdre sa virilité, bref, ça devenait un calvaire. Et puis, un soir, pour s'amuser, on a téléchargé une appli smartphone qui permettait de voir sa tête chauve. On a pu avoir un aperçu de lui sans aucun cheveux sur le caillou, et franchement...c'était pas mal. Et là, solennellement, les yeux dans les yeux, il m'a dit : Viens, on me rase la tête". Ni une ni deux, on a filé dans la salle de bains, je lui ai dit de ne pas se regarder avant la fin de l'opération, histoire que je me sente un peu comme Cristina Cordula dans "Nouveau look pour une nouvelle vie" :taquin: La tondeuse en main, j'ai ratiboisé l'ensemble de sa tête et mon premier soulagement a été de constater qu'il avait une jolie forme de crâne, j'étais donc confiante pour le résultat final. Puis, une fois le travail accompli, il s'est regardé dans le miroir et a crié :"Putain mais qu'est-ce qu'on a fait ???!!!!!!!" Il était sous le choc...Ben oui, même si on n'a plus beaucoup de cheveux, se retrouver le crâne rasé ça fait un sacré changement. Mais au fur et a mesure des jours passés il s'y est habitué, il a repris confiance en lui, et aujourd'hui il se demande même comment il a pu attendre si longtemps avant de sauter le pas.
Alors, à ceux qui désespèrent de voir leur crâne se dégarnir, je n'aurais qu'une chose à vous dire les mecs : rasez tout ça, soignez le reste de votre look (barbe, fringues etc), franchement vous vous sentirez nettement mieux et vous verrez que ce n'est pas la chevelure qui fait qu'on est beau, mais c'est simplement ce qu'on dégage :v:
 

Sophie L

Well-known member
11 Mar 2019
121
551
93
#16
Mon père est dégarni depuis ses trente ans, mon mec est chauve depuis ses trente ans. Bon, ben mon p'tit garçon encore bébé, avec sa magnifique touffe de cheveux bruns bouclés, saura à quoi s'attendre... Sauf s'il tient de sa mère (allez, y'a une chance ???)
 
3 Jan 2019
31
297
53
36
Lyon
#17
Mon père est dégarni depuis ses trente ans, mon mec est chauve depuis ses trente ans. Bon, ben mon p'tit garçon encore bébé, avec sa magnifique touffe de cheveux bruns bouclés, saura à quoi s'attendre... Sauf s'il tient de sa mère (allez, y'a une chance ???)
Il tiendra de sa mère. La génétique qui a trait à la chute des cheveux vient de la mère. Plutôt bon plan pour ton p'tit bonhomme donc ?
 
You Rock !: Sophie L

Cactus

Aïe ! Ça pique !
2 Jan 2019
143
1 290
93
#18
@Piqué
Ah bon ?
Pourtant ma grand-mère a toujours ses cheveux à 85 ans (versus certaines dames âgées qui finissent par les perdre).
Tandis que mon grand-père était déjà bien dégarni à 30 ans, bah leur fils ça a fait tout pareil que lui et même pire je crois.
À l'inverse, le fils aîné de ma grand-mère (donc père différent) a toujours tous ses cheveux à 60 ans passés.
La seule différence étant donc les gènes des pères.
Du coup, un truc m'échappe :hesite:.

Ça m'intéresse car les cheveux de Monsieur Cactus sont plutôt clairsemés et son implantation est assez haute, comme des petits golfes naissants. Et son père, à 40 ans, était bien dégarni. Du coup, pour le taquiner, dans son entourage, on lui prédit une calvitie comme pour son père sauf qu'il n'y tient pas DU TOUT ! Il dit que ses cheveux ont toujours été comme ça mais euh, il avait l'air plus chevelu sur ses photos de lycée :shifty:. En plus, il est assez dégoûté car son frère, lui, de toute évidence, a la même nature de cheveux que leur mère c'est-à-dire une sacrée touffe, ce qui n'aide pas à faire passer la pilule (jalousie, tout ça).
 
You Rock !: Sophie L et Floowls

klifer

Machine de guerre un peu rouillée
2 Jan 2019
593
7 945
93
www.mokumonmywrist.eu
#19
@Piqué alors moi j’ai lu que au contraire ça venait du père. Surtout que les femmes étant relativement peu touchées par les soucis de calvitie cela ne ferait pas sens? Si on tenait de la mère (et donc que la mère tenait aussi de sa mère etc etc) personne ou presque ne serait chauve alors ?
 

Floowls

Well-known member
9 Sept 2019
157
1 229
93
#20
J'ai rencontré un gars qui avait un début de calvitie à 22 ans et un soir que j'allais le rejoindre chez lui je vois un chauve qui s'approche de moi sur le parking pas bien éclairé, c'était lui ! Il avait tout rasé ! Ça m'a fait bizarre sur le moment, moi qui avait l'habitude de venir glisser mes doigts dans ses cheveux mais il était toujours aussi sexy :love:
Conclusion: Messieurs, vous êtes beaux avec ou sans vos cheveux !

Concernant mes parents, mon père à commencé à perdre un peu ses cheveux vers l'age de 55 ans mais il en a toujours beaucoup à 61 ans. Ma mère par contre a perdu pas mal de cheveux, en plus ils sont tous fins et blancs donc je ne sais pas à quelle sauce génétique je vais être mangé ! :dunno: