Indépendance financière - retraite anticipée

L'Oeil de la Lune

Well-known member
12 Jan 2019
129
577
93
@Pépé le moko , je te trouve déjà bien avancée dans ta réflexion :)

J'ai pleins de questions du coup.
- Quand tu parles de rente à 3%, comment as-tu déterminé ce pourcentage?
- Dans la somme calculée, est-ce qu'il a ton logement ou est-ce que tu es propriétaire en plus de ton logement?
- Quelle part de ton épargne tu mets en fonds euros et dans les actions?

Sinon, j'ai fait comme toi avec un PEA et deux assurances vie (une en gestion pilotée et une que je gère moi-même). Pour le moment, je profite beaucoup de mon PEL qui me rapporte 2,5% et un peu de mon PEA. Mais la durée de vie de mon PEL est limitée à 6 ans (voir moins car je risque d'avoir besoin de l'argent dessus avant) et j'ai du mal à me projeter sur l'après.
 

Pépé le moko

Well-known member
3 Jan 2019
149
554
93
@L'Oeil de la Lune
- Pour les 3%, malheureusement c'était vraiment à titre d'exemple, je ne sais pas encore quel % on peut attendre en moyenne sur l'ensemble de son épargne... Je n'ai pas beaucoup de recul :/
Les sources américaines que je lis (FIRE et autres) parlent de 4%, mais je ne peux pas m'empêcher de trouver ça très optimiste ! Et je cherche de vrais exemples en France.
- dans la somme calculée (dépense par mois de 1350), oui je compte bien mon loyer, car je suis locataire. Mais la question de devenir propriétaire (ou non) doit être étudiée quand on réfléchit sur l'indépendance financière, c'est clair ! :D
- pour le moment la quasi totalité de mon épargne est sur les livrets (LA et LDD). J'ai placé au plus 10% sur soit l'AV risquée, soit le PERCO de ma boîte, soit miimosa (très très peu sur miimosa^^). Pour l'AV fonds euros je vais y placer je pense 1/4 à 1/3 de mon épargne dessus quand le contrat sera officiellement ouvert. Et tout le reste (donc 57 à 65%) sur les livrets.
J'attends de voir comment ça évolue, je me décoince touuut doucement.. :D
(J'ai été dans des postes très précaires autrefois, aujourd'hui j'ai la sécurité, mais ça me rend sensible avec l'argent - tout en étant ok pour prendre de vrais risques sur une toute petite partie)
 

L'Oeil de la Lune

Well-known member
12 Jan 2019
129
577
93
@Pépé le moko

Clairement, passer par une étape de précarité rend l'investissement plus risqué difficile. Peut-être que tu as besoin d'atteindre ton épargne de "sécurité"? Personnellement, j'ai sur mon LA & LDD une somme utile pour vivre pendant minimum 6 mois en cas d'accident. Je ne me vois pas descendre en dessous.

Concernant la location vs l'achat, je trouve que c'est un pari un peu risqué de rester en location puisqu'on ne peut pas savoir comment va évoluer le marché des locations. D'un autre côté, pour envisager un achat, dans l'idéal, il faut être sur de rester dans le même coin un bon moment, ce qui n'est pas donné à tout le monde.
 

KrissDeValnor

Well-known member
8 Jan 2019
576
5 060
93
@L’Oeildelune et @Pépé le moko
Déjà je dirais qu’être propriétaire de son logement (ou même d’un autre en gestion locative) est la base, en tout cas pour moi, les avis divergent pas mal sur ce que j’ai lu pour l’indépendance financière.
Pour mon indépendance financière je souhaite mise surtout sur l’immobilier, pour profiter du levier du crédit immobilier et pour avoir les loyers qui tombent tous les mois. Je ne me suis pas encore arrêté sur un montant précis, mais dans l’idéal j’aimerais pouvoir me dégager 1500€ par mois. J’y verrais déjà plus clair une fois l’emprunt de la maison remboursé. Une fois rendus là, on verra avec mon conjoint comment on s’y prend et ça dépendra aussi de si on a un 2nd enfant ou non. Bref il y a encore pas mal d’incertitudes, et en attendant je mets mon épargne sur une AV et je voudrais en ouvrir une secondeen gestion pilotée sur Yomoni, histoire de diversifier un peu plus.
 

JustineB

Well-known member
3 Nov 2019
44
298
53
Bonjour à tous,
L'independance financière est un sujet qui m'intéresse depuis des années, mais du côté frugalisme plus qu'investissements, banques et chiffres. J'ai mis en place il y'a déjà 2/3 ans, 2 assurances vies avec des frais bas, une en robo advisor et une que je gère moi même. Je ne verse pas beaucoup dessus mais assez pour que ca augmente doucement, dans ce type d'investissement pour litiger le risque ce qui est intéressant et le plus important est d'être régulier.
Je m'explique verser sur un contrat AV ou autre une grosse somme à un moment donnée comportera plus de risques qu'investir 100 € tous les mois. Tu lisses ton risques en entrant sur le marché régulièrement avec des petits montants qu'en 1 fois avec une grosse somme.

La question de l'achat immobilier en résidence principale et en résidence secondaire est vraiment hyper personnelle. @KrissDeValnor, être propriétaire de son logement peut être la base, mais ça dépend ou tu veux habiter (Paris/Région parisienne la réflexion ne sera pas la même qu'en province), quel stade de vie / age (enfant, famille, envie d'un extérieur) et ta capacité / envie / talent à entretenir et bricoler ton bien.
La location a aussi ses avantages, plus flexible, moins d'exposition aux risques, risque fiscal mieux maîtriser (merci les variations de Taxe Foncière ^^).

A mes yeux l'indépendance financière est une tranquillité d'esprit, si j'en ai marre, si je pète un câble je sais que je peux tout lâcher et vivre ma vie X mois sans trop me soucier du futur.

On peut l'aborder de plusieurs manière mais au final, la clef me semble être gagner plus et dépenser moins.

A titre perso je suis propriétaire de mon logement principal, enfin je le serai pleinement dans 23 ans. J'ai décider d'axer mes efforts sur gagner plus par mon revenu salarial, je réfléchis à une seconde source de revenu régulier en dehors d'un salaire et à un investissement locatif, mon conjoint en a déjà 1.

Pour ceux qui lisent l'anglais il y'a pleiiiiiin de ressources US à ce sujet, je conseille Mr Money Mustache, The FrugalWoods, Mad Fientist, Our Next Life ...
Leur approche ne peux pas s'appliquer à notre système social francais. Ce qui reste une bonne nouvelle pour nous français sans frais médicaux exorbitant, des frais scolaires hyper modérés et plus ou moins une certaine assurances à toucher une retraite de l'état l'age fatidique atteint.
Partir en retraire à 27 ans en France semble bien plus difficile vu que ta "retraite" est automatiquement prélevé sur tes revenus du travail et tu ne peux y accéder que passer un certain âge.
L'avantage de diversifier ses revenus notamment non salariaux, bien qu'imposés aussi ils ne seront pas bloqués des années par une caisse de retraite.

Voilà voilà mes idées à ce sujet,
Contente d'avoir trouver ce petit coin de forum, c'est un sujet trop peu aborder je trouve, j'ai 2 amis avec qui je peux en parler régulièrement mais c'est pas très courant je trouve.

Bon réveillon et nouvelle année à tous :)
 

KrissDeValnor

Well-known member
8 Jan 2019
576
5 060
93
@JustineB être propriétaire d’un logement (pas forcément sa résidence principale) c’est ma base perso, après il est bien évident que chacun voit midi à sa porte, et que c’est pas accessible à tous, que ça demande beaucoup de temps et de réflexion avant de sauter le pas, qu’il peut y avoir des surprises, etc mais j’ai quand même du mal imaginer comment cela peut-être ‘rentable’ (d’un point de vue purement financier) de payer un loyer toute sa vie. Après on peut être locataire et propriétaire d’un autre bien en gestion locative dont le loyer est supérieur ou égal au nôtre et viens ‘annuler’ le loyer qu’on verse (enfin je sais pas si je suis claire). Et pour la ‘liberté’ j’ai jamais trop compris en quoi on est moins libre en étant propriétaire, moins flexible oui. Si on a une mutation ou un divorce on peut louer et ou vendre le-dit bien, c’est plus long que quitter une location, m’enfin trouver un appartement simpa à louer ça peut aussi être la galère selon les lieux. En tant que locataire on est quand pas trop libre de faire ce qu’on veut chez soit, comme les travaux/aménagements, on peut aussi se retrouver à devoir quitter le logement si le propriétaire décide de vendre ou l’habiter lui-même.
Et on est pas à l’abri de voir les loyers fortement augmenter, fin bref, être propriétaire ou locataire c’est comme tout, il y a des avantages/inconvénients.
Et même si ça coûte plus cher (même si j’ai du mal à voir comment c’est possible, sauf cas particuliers spécifiques) il y a quand même le côté sécurité qui n’est pas négligeable. J’essaye de voir sur le long terme, et arrivé à l’âge de la retraite, avec la baisse de revenus que ça implique ça me semble tout de même non négligeable de ne pas avoir encore une dépense loyer. M’enfin après c’est que mon avis perso.
Ensuite pour le système de santé on a de la chance de l’avoir en France, mais d’un autre côté, c’est aussi le système le plus cher au monde, et pas le plus efficace (même s’il figure parmi les meilleurs). Et même s’il est accessible à tous sns conditions de revenus, tous les soins ne le sont pas, ou pas au même prix, selon qu’on a ou non une bonne mutuelle, qu’on habite pas dans un désert médical, les dépassements d’honoraires sont légions meme pour des opérations de routine. C’est sur qu’il doit y avoir bien bien pire dans d’autre pays, mais j’essaye de prendre en compte dans mon plan qu’on vieillit tous un jour, et que les soins de santé de qualité c’est pas tout gratuit, c’est déjà pas le cas aujourd’hui et on sait pas de quoi est fait l’avenir. Et si je peux vieillir en bonne santé c’est quand même mieux. Et je parle même pas desmaisons de retraite, ou il faut facilement compter 1500/2000 € par mois, pour des établissements ‘basiques’ (mon petit doigts me dit que ça va pas aller en s’améliorant). Fin voilà j’ai une vision pessimiste, surtout parce que je préfère prévoir au plus défavorable, quitte à être agréablement surprise, je voudrais surtout pas me retrouver à 75 ans grabataire en aillant fumé mes économies et devoir être à la charge de ma fille parce que j’ai voulu prendre une retraite anticipé.
 
Dernière édition:

Gringo

Anciennement Gringo
2 Jan 2019
772
4 638
93
@KrissDeValnor Pour la flexibilité de revente suite à un divorce ou mutation, ça dépend vraiment du secteur d'activité et de l'attractivité de la zone. Quand t'es salarié de la grosse usine du secteur qui emploie toute la région et qui est dans un endroit qui ne fait pas rêver (Lens, Maubeuge pour ce que je connais), quand cette grosse entreprise ferme en laissant un millier de personne au chômage, ça veut dire qu'un millier de personne vont vouloir vendre leur bien en même temps pour pouvoir retrouver du travail ailleurs.
Ces gens là vont surement retrouver du travail dans une zone plus dynamique, avec des prix de logement plus élevé et ne pourront peut-être plus racheter (ou du moins pas tout de suite, le temps de refaire une épargne).

Quand je vois ce style de désastre, je me dis qu'ils auraient été moins dans la mouise s'ils avaient été locataires (quitte à comme tu dis, être propriétaire d'un bien locatif dans une zone dynamique ou sur le lieu où l'on souhaite passer sa retraite)
 

KrissDeValnor

Well-known member
8 Jan 2019
576
5 060
93
@Gringo certes, mais c’est quand même des cas bien spécifique et selon la durée de détention du bien, le taux du crédit, etc c’est pas forcément une mauvaise opération financière, même avec décote du bien.
 
  • You Rock !
Reactions: Lolita

L'Oeil de la Lune

Well-known member
12 Jan 2019
129
577
93
Bienvenue @JustineB !
Pareil, je suis contente de ce forum. Quand j'aborde ce genre de préoccupations avec mon entourage, ils comprennent rarement (hormis une sécurité de base et la résidence principale, la majorité estime que toute épargne au-delà équivaut à vouloir être le plus riche du cimetière). J'imagine que c'est aussi parce que je travaille dans un milieu où la demande est très supérieure à l'offre et que ça rassure la majorité.

Sinon, spontanément, j'aurai tendance à rejoindre @KrissDeValnor sur la sécurité associé au fait d'être propriétaire de sa résidence principale. Mais en fait, c'est probablement parce qu'on a des préoccupations communes sur l'avenir.

En fonction de la manière dont on envisage son avenir et la notion de liberté, le point de vu doit être totalement différent. Je suis une citadine donc je sais que spontanément, j'aurai tendance à vouloir vivre dans des zones urbaines dynamiques (avec un prix du logement important). Si quelqu'un vise plutôt un mode de vie rural ou nomade, ou n'a pas d'enfant, ce n'est pas forcément pareil. J'envisage potentiellement d'avoir des enfants un jour et je ne supporterai pas l'idée d'être une charge pour eux.

@Gringo , tu as raison sur le fait qu'être propriétaire de ta résidence principale n'est pas forcément le meilleur calcul dans toutes les circonstances. C'est un risque qui se calcule; quand on a une visibilité à 5-6 ans, qu'on est dans un couple stable avec une personne qui a un travail plus rassurant, l'achat est quand même souvent plus intéressant. Je ne connais pas les zones que tu cites mais dans les zones peu dynamiques autour de chez moi, les prix sont plutôt raisonnables donc avec la possibilité d'avoir des mensualités proches du loyer pour un bien relativement équivalent. Même si le bien risque de se dévaluer, payer un loyer ne permet pas forcément de mettre de l'argent de côté. Et même si c'est loin d'être idéal, il existe aussi des assurances en cas de perte d'emploi dans les prêts immobiliers. Sans compter la possibilité de le louer.
 

Fafaritas

Well-known member
10 Août 2020
19
52
13
Rembourser un emprunt pour sa RP et ainsi épargner à travers son patrimoine est un argument fort pour la propriété (en plus d'un éventuel héritages aux enfants).

Cependant cette réflexion est à relativiser car il y a beaucoup de paramètres qui entrent en compte et qui sont en faveur de la location :

1. Les taux d'emprunt sont exceptionnellement bas en ce moment ce qui rend l'emprunt abordable et l'achat très avantageux. Ce ne sera pas toujours le cas
2. Il y a des frais à prendre en compte lors de l'achat comme le taux d'intérêt mais aussi l'assurance emprunteur, les charges du bien, la taxe foncière etc.
3. Le prix au m2 à l'achat est plus élevé que le prix au m2 à la location et cet écart est plus important dans les grandes villes/zones tendues. Il faut donc pouvoir rembourser une mensualité plus élevée que le loyer ou alors prendre un logement plus petit que la location. C'est tout de même à relativiser selon les régions.
4. Il faut estimer combien de temps on compte rester dans le logement acheté afin de lisser les coûts liés à l'achat comme les frais de notaire, les potentiels frais d'agence. Une personne qui déménage souvent pour le boulot ne pourra pas utiliser la hausse des prix de l'immo afin d'amortir ces frais. Plus le prix de l'immo achat est élevé plus il faut garder le bien longtemps pour que cela soit rentable. Souvent à partir de 6 ans il est plus rentable d'acheter, sauf à Paris et Lyon.

Voilà c'était juste histoire de donner un autre point de vue. Dans mon cas par exemple, ce n'est pas du tout rentable d'acheter, car je suis jeune et mobile, dans une ville chère.
Une solution serait de faire de l'investissement locatif dans une ville pour la retraite donc loin géographiquement de chez moi. Mais je n'ai pas assez de temps pour m'en occuper et je trouve assez relou de gérer un bien à distance... :sad:
 

Fafaritas

Well-known member
10 Août 2020
19
52
13
@Iscambe Sur mon PEA, j'ai des valeurs long terme et d'autres court terme. Il faut préciser que mon allocation représente mes convictions boursières donc mon portefeuille n'a pas vocation à être copié.
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 

Iscambe

L'orange dit "Pas de quartier !"
6 Jan 2019
533
3 821
93
www.instagram.com
Je viens de calculer à combien je suis dans mon cheminement par rapport à mon "chiffre" d'atteinte de la liberté financière : 9,1% dont 3% en janvier 2021 seulement. J'ai hâte d'être à 10% et de fêter ça !
 

L'Oeil de la Lune

Well-known member
12 Jan 2019
129
577
93
@Iscambe

Après lecture, je ne suis pas encore à 10% (mais je pense que je vise large parce que je suis un peu stressée). Mais bon, je n'ai jamais calculé les choses sérieusement, il faudrait que je m'y penche.
 
  • You Rock !
Reactions: Iscambe

KrissDeValnor

Well-known member
8 Jan 2019
576
5 060
93
J’en suis à peine à 5% :halp:
Bon après je sais pas s’il faut prendre en compte (et comment ?:lunette: ) les investissements locatifs et immobiliers. J’ai l’impression que c’est plus une technique basée sur les investissements financiers en bourse.
En aillant intégré mon appartement en investissement locatif je suis plus proche des 8%, m’enfin je sais pas si ma technique de calcul est valable. En tout cas ça aide pas mal pour pouvoir se situer, il me reste du chemin à parcourir:sushi:
 
  • You Rock !
Reactions: Iscambe

L'Oeil de la Lune

Well-known member
12 Jan 2019
129
577
93
@KrissDeValnor

Je n'en ai pas l'impression en lisant l'article. Ça joue automatiquement car si tu es propriétaire de ton logement, tu as besoin de moins d'argent au quotidien. Pour l'investissement locatif, je pense que ça dépend de ton rendement. Soit tu l'intègres dedans, soit tu déduis ce que te rapporte ton investissement de l'argent nécessaire chaque mois.
Mais dans tous les cas, je suis d'accord, on est loin de l'objectif :ROFLMAO: