HP, Asperger, hypersensibilité, TDAH et autres neuro-atypismes : c'est pas de la tarte à gérer, viens qu'on s'en cause

HollyBleu

Member
9 Mai 2020
6
21
3
J'ai eu mon bilan la semaine dernière (anamnèse, ados-2, entretien parental) et l'équipe a inscrit que le bilan allait vers un trouble du spectre autistique. Je dois voir un psychiatre pour faire valider le diagnostic. Elle m'a indiqué par téléphone qu'il faudrait 2 ou 3 séances pour savoir si elle me donne un diagnostic de TSA ou non.

Du coup, je me dis que malgré mon score à l'ADOS qui est au dessus du seuil, si ça se trouve, la psychiatre va conclure que ce n'est pas un TSA. Je savais que cette démarche serait longue et éprouvante mais répéter en boucle tous mes disfonctionnements et mes problèmes ne me réjouit pas tellement :shifty: Bref, c'est éprouvant pour mes nerfs tout ça o_O

En tout cas, ma psychologue m'a proposé un suivi adapté ainsi qu'un groupe de paroles de personnes autistes. A voir ce que ça donnerait !
 
L

LeVioque

Guest
@Mitchie
Je viens de creuser un peu la question et je suis scié de découvrir que pour ce test il ne semble pas exister de solution prise en charge par la sécurité sociale... alors que cela semble utile pour ta santé.
J'ai lu qu'il était parfois possible de demander la prise en charge par une mutuelle mais que c'était assez au bon vouloir de la mutuelle. D'autres semblent indiquer qu'il est possible de faire ce test dans le cas d'un bilan de compétence (cas auquel ça peut être pris en charge par pôle emploi?). Bonne chance dans tous les cas, ça semble un sacré désordre...
 

HollyBleu

Member
9 Mai 2020
6
21
3
:hello:
Du coup, je reviens par ici car j'ai eu un diagnostic officiel et je dois bien avouer que je soulagée de mettre des mots sur "qui je suis". Je sais que l'autisme ne me définit pas mais ce diag m'aide à comprendre comment je fonctionne et j'espère que je vais pouvoir aller mieux.
Je revois ma psychiatre dans quelques semaines et je continue en parallèle mon suivi avec ma psy spécialisée dans les TSA :happy:
 

Merlu

Le troisième type, c'est moi
18 Fev 2019
1 897
6 561
113
33
Devant ton nez
Je suis assez étonné de lire souvent dans la commu autiste "l'autisme ne me définit pas". Parce que moi, au contraire, il me définit vachement, vu que je lui dois un grand nombre de mes traits de caractère et expériences de vie. Je critique pas les gens qui le vivent différemment de moi, c'est juste que ça me surprend tellement c'est éloigné de ma propre expérience.
 

HollyBleu

Member
9 Mai 2020
6
21
3
@Merlu : J'ai justement dit "Je sais" car c'est ce que tout le monde me dit en ce moment.
Même si on est d'accord que quand je regarde en arrière, mon caractère, mes expériences, mes décisions sont beaucoup dus à l'autisme. Enfin, peut-être aussi que c'est parce que c'est récent et que j'ai encore du mal à l'assumer auprès des gens. Merci pour ton message en tout cas car ça m''ôte un peu un poids (je ne sais pas trop comment l'expliquer :yawn:)
 

Merlu

Le troisième type, c'est moi
18 Fev 2019
1 897
6 561
113
33
Devant ton nez
@LeVioque Il me semble que les personnes qui disent ça ne veulent pas que les gens pensent directement à leur autisme quand on les évoque, parce qu'elles sont bien plus que ça.

Perso, j'ai du mal à séparer l'homme de l'autiste. #badumtss
 

Merlu

Le troisième type, c'est moi
18 Fev 2019
1 897
6 561
113
33
Devant ton nez
J'ai un peu suivi la polémique autour du dernier film de Sia. à priori, sa démarche semblait être condamnée par l'ensemble de la commu autiste.

Eh ben pas vraiment, en fait. D'après le wiki du film:

The National Council on Severe Autism, published a letter from an autistic fan titled "Thank You for Representing a Girl with Severe Autism". Jill Escher, president of the same organisation, defended Sia, writing that "launch[ing] a cancel crusade" against her over casting choices is unreasonable, and that the public shaming of her is a "tragedy for the arts and the autism community."
Bon, après, j'ai vu que l'organisation en question avait aussi son lot de polémiques, mais quand même.
 

Lisopaïne

Well-known member
21 Déc 2019
32
164
33
Salut tout le monde.

Donc j'avais posté il y a un moment pour parler de ma suspicion de TDA. Bref après beaucoup d'introspection je pense de plus en plus que c'est plausible (oui je sais, j'avance pas vite :LOL:).
A ce stade la seule chose qui peut me faire avancer est d'en parler à ma famille. J'en avais parlé vite fait à ma soeur au décours d'une conversation il y a un moment mais sa réaction était plutôt du genre "ouais la bonne excuse" (sous entendu c'est juste que tu fais pas d'efforts en général). Pas trop osé réaborder le sujet depuis...
J'ai demandé son avis à une amie qui s'y connait un peu, elle a dit que c'était possible mais vu que je ne montre pas mes défauts à mes amis et qu'ils ne passent pas beaucoup de temps avec moi, ça me paraît compliqué de me baser sur leur point de vue.
Surtout il faudrait que j'en parle à mes parents, mais ça me fait flipper, déjà parce que je n'ai pas envie de réactiver la litanie de reproches que j'ai entendus toute mon enfance (même si maintenant ils ont l'air d'être résignés sur mes défauts). Et surtout parce que j'ai beaucoup de mal à me montrer vulnérable devant eux et à parler de mes questionnements perso... Peur qu'ils minimisent, pensent que je me cherche des problèmes, qu'ils pensent que je suis juste difficile et bordélique... Ils ont quelques représentations du TDAH via les médias mais seulement du "stéréotype" (garçon qui court partout et fait des bêtises... moi j'étais dans la lune et très irritable).

Donc voilà je voulais avoir vos expériences sur la façon dont vous avez abordé le sujet avec vos parents, quelle que soit la neuroatypie !
 

HollyBleu

Member
9 Mai 2020
6
21
3
@Lisopaïne : Quand j'ai passé le diag pour l'autisme, j'ai eu des questionnaires à remplir, dont un pour les parents. Je leur ai dit que je passais des tests psy sans préciser pour ne pas fausser les tests. Je leur ai ensuite expliqué en leur disant qu'il y avait une suspicion de TSA et que tout ce qu'ils me disaient allaient dans ce sens là. Ils ont ensuite passé un entretien avec une neuropsy qui leur a expliqué les TSA donc je pense que ça a aidé.

Au début, ils ne m'en parlaient pas donc je leur ai envoyé des articles ou des livres sur l'autisme au féminin je trouvais que c'était plus simple pour aborder le sujet.

J'ai aussi beaucoup discuté avec ma psy sur la façon d'aborder le sujet car je crois que j'avais peur d'être rejetée. Au final, grâce aux articles, ils ont mieux compris et ils m'ont dit qu'ils auraient aimé le savoir plus tôt pour m'accompagner au mieux quand j'étais enfant et ado, notamment concernant mes crises qu'ils ne comprenaient pas.

Bref, je ne sais pas du tout si mon témoignage peut aider mais si tu as dû mal à en parler, passer par des articles ou livres qui parlent du TDA de façon claire et non stéréotypée peut peut-être t'aider ! Bon courage dans tes démarches !
 

Lisopaïne

Well-known member
21 Déc 2019
32
164
33
@HollyBleu merci de ta réponse, effectivement leur montrer d'abord un article ou une vidéo sur le TDA peut être une bonne idée !
Merci de tes encouragements !
Il va surtout falloir que je prenne mon courage à 2 mains et que je me confronte soit au risque qu'on me ressorte les vieux dossiers ou à l'inverse qu'on me dise que j'ai rien du tout et que je me fais des idées :sweatdrop: