HP, Asperger, hypersensibilité, TDAH et autres neuro-atypismes : c'est pas de la tarte à gérer, viens qu'on s'en cause

2 Jan 2019
235
1 102
93
@Carlawn
Attention aussi à ne pas tomber dans les clichés : les hpi sont un groupe de population avec des modes de fonctionnements en communs, mais il reste la pluralité de ce qui compose la population. Être hpi ne va pas te rendre gentil par défaut.
Surtout que par rapport à ton exemple on peut se poser la question de qu'est-ce qui peut priver quelqu'un d'empathie ? Son essence propre ? Une éducation familiale qu'il a reçu (surtout en étant un homme, il suffit que ses parents lui ai reproché son empathie durant sa toute petite enfance pour qu'il comprenne qu'il faut la nier ou l'intérioriser). Des expériences où son empathie lui a été cause de mauvaises conséquences ? Une analyse intellectuelle du monde entraînant l'observation que l'empathie peut desservir sa capacité à construire de grandes choses / être lui-même / ne pas ressentir des mauvaises choses ?
Je crois que je me méfierai toujours de la capacité des hpi à se nier pour se fondre dans la masse et devenir un caméléon. Parce que ça se fait tout autant consciemment qu'inconsciemment. Et que si ton expérience de vie t'apprends qu'être empathe est une mauvaise chose, tu as l'intelligence pour le gérer par tous les moyens imaginables.
 

Carlawn

Well-known member
7 Jan 2019
58
460
53
@Clem' Alors je ne crois pas que mon ex surdoué en question soit un PN. Certes, il m'a beaucoup fait souffrir à cause de ses problèmes personnels, mais ce n'était pas du tout le même mécanisme d'emprise et de manipulation qu'avec mon premier copain. Il était surtout dépressif et phobique sociale.

@Nautilus. Merci pour ta réponse. J'imagine bien que chaque profil HP est unique (comme chaque être humain en fait :nod:), et que c'est bien plus complexe en réalité.
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 

Clem'

HP bien dans ses pompes (enfin trouvé ma pointure)
22 Sept 2019
730
3 537
93
Lausanne
@Clem' Alors je ne crois pas que mon ex surdoué en question soit un PN. Certes, il m'a beaucoup fait souffrir à cause de ses problèmes personnels, mais ce n'était pas du tout le même mécanisme d'emprise et de manipulation qu'avec mon premier copain. Il était surtout dépressif et phobique sociale.
L'un n'exclut ni n'inclut l'autre, et vice de Versailles. C'est juste des possibilités qui peuvent se superposer, tout comme on peut être HP sans être Asperger par exemple, être métis et avoir les yeux clairs, être diabétique et asthmatique.

L'important est de prendre chacun avec ses facettes différentes, sans faire d'amalgames - tu sais, le genre de défi débile que certains peuvent lancer à des HP: "Si t'es si intelligent que ça, calcule-moi de tête 873'585 x 594"...
 
You Rock !: Spirale et Floowls

LuLa

That awkward moment between your birth and death
4 Jan 2019
3 076
16 368
113
Lyon
@selfish une RQTH par rapport à quoi?

Édit: désolée j'ai remonté le fil car je me souvenais plus quelle était ta situation, Donc l'hyperactivité si je comprends bien?

Je pense que la démarche est jouable, avec un bon certificat, voire des courriers des médecins, spécialistes, éventuellement psy qui te suivent et attestent de tes difficultés dans le travail et au quotidien.
 
Dernière édition:

Ekalos

Sing for the morning and for the rest of the Day
4 Jan 2019
4 863
26 318
113
Constat :
Prise de conscience de mon fonctionnement + café = non

Après le café, je commence généralement à fixer des choses brillantes ou colorées sur la table ( voire même les trognons de fruits). Une forme de fascination indéféctible. Et la gestion et le tri des informations, j'en parle même pas.
Enfin quand je bois pas de café ça peut m'arriver mais après le café c'est pire.
Résumé : pas de café, sauf pendant les règles, quand je suis au ralenti.

Ca vous le fait avec l'alcool ou le café?
 

Ekalos

Sing for the morning and for the rest of the Day
4 Jan 2019
4 863
26 318
113
@Hinhinhin : Non, c'est concret. Par exemple j'avais bu un café, j'étais avec des ami;e;s et soudain j'ai ocmmencé à fixer les lunettes posées usr la table sans pouvoir m'en détacher ainsi qu'à créer 50 000 embranchements à la seconde pour certains mots que j'entendais.
 

Hinhinhin

Well-known member
4 Jan 2019
226
383
63
J'ai remarqué que c'est gênant quand on est quatre et que deux personnes discutent entre elles, en général l'autre personne s'attend à ce qu'on entame une discussion tous les deux mais moi j'ai souvent la flemme et je préfère écouter les autres.
 
You Rock !: Ekalos

Ekalos

Sing for the morning and for the rest of the Day
4 Jan 2019
4 863
26 318
113
J'ai remarqué que c'est gênant quand on est quatre et que deux personnes discutent entre elles, en général l'autre personne s'attend à ce qu'on entame une discussion tous les deux mais moi j'ai souvent la flemme et je préfère écouter les autres.
Le plan à trois c'est iben aussi XD
 
3 Jan 2019
80
157
33
Le plan à trois c'est iben aussi XD
C'est exactement ça! Dans certaines circonstances je suis pas à l'aise si on est que deux, parce que si je me tais ben... C'est pas cool pour l'autre XD
À trois ou plus, l'avantage c'est que je peux me reposer en écoutant (ou en faisant semblant d'écouter) les autres.
J'étais sensée planifier un truc avec deux amies cet été, l'une d'elles on se rend compte qu'on a perdu le contact, elle est passée à autre chose. Ben même si je suis contente de retrouver l'autre, je me dis mince, je vais pas pouvoir vraiment m'isoler pendant 1 semaine.