Hé les profs ? Par ici!

Gringo

Anciennement Gringo
2 Jan 2019
882
5 394
93
@Bernie Aucune idée, c'est mon conjoint qui est prof stagiaire (mais vu que ça m'impacte directement, je me sens autant concernée que lui par sa carrière :yawn:)
 
  • You Rock !
Reactions: Natylia

Esker

Well-known member
28 Août 2020
113
654
93
@Gringo si ce n'est pas déjà fait, il faut qu'il fasse des vœux pour son affectation, le rectorat essaye de respecter ce genre de vœux même si parfois ça cafouille.
Dès qu'il aura son rad (établissement de rattachement administratif) qu'il n'hésite pas à les appeler, il peut y avoir des heures pour lui là-bas. En tout cas, force et courage à lui, j'ai été 5 ans TZR, c'est très instructif mais c'est très chiant en terme d'organisation.
 

Natylia

Bisounours mais je me soigne
22 Avr 2019
454
2 609
93
33
Bon courage à tout-e-s avec vos résultats de mut'... c'est toujours une période compliquée et stressante.
Perso, je ne bouge pas mais
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
  • You Rock !
Reactions: Birdie and Valil0u

Gringo

Anciennement Gringo
2 Jan 2019
882
5 394
93
@Bernie Alors c'est plutôt qu'il soit TZR qui fait chier, en soit la sarthe, la mayenne ou le maine et loire peu m'importe, je n'y connais personne. Mais être TZR ça veut dire ne pas forcément pouvoir se poser plusieurs années. On n'avait demandé que des postes fixes et on a eu TZR à l'extension... - bon on s'en doutait un peu, on n'a pas un max de points...)
Il est en histoire-géo.

La question se pose de faire un recours, on aurait aimé être en mayenne pour être plus proche de la bretagne et des copains. Mais je ne sais pas si entre la mayenne ou la sarthe ce qui est le mieux à vivre (mon mec veut un jardin pour faire un potager et élever des poules, moi je veux avoir des assos de loisirs créatifs). Et entre être TZR en mayenne ou en Sarthe, je ne sais pas non plus ce qui est le mieux en terme de route et de facilité d'accès aux établissements.

Tu en penses quoi de ce département, toi?
 

Bernie

Well-known member
24 Fev 2019
1 660
12 250
113
@Gringo j’y vis depuis 20 ans maintenant. C’est plutôt un coin agréable. L’immobilier n’est pas cher du tout et la campagne très chouette. Je ne suis pas d’accord avec @Aesma . En Mayenne, le pôle d’attraction c’est Laval, 50000 habitants. En Sarthe, tu as Le Mans, presque 150000 habitants sans compter la communauté de commune. Ça offre quand même davantage de choses au niveau culturel et social. Le Mans a un passé ouvrier qui fait que la ville reste très ancrée à gauche et ça se sent dans la politique de la ville (qu’il fait vraiment oser découvrir car elle peut paraître assez moche de prime abord mais elle possède un quartier médiéval et une enceinte gallo-romaine assez unique en France) : les musées sont gratuits, les transports urbains bien développés avec 2 lignes de tram, les écoles de sport municipales offrent des prix défiants toute concurrence … C’est la 2eme ville de France en terme d’espace vert par habitant.
J’y ai fait ma vie et même si Nantes ou Rennes le font de l’œil, je ne regrette pas de m’y être installée. J’y ai une qualité de vie que je n’aurai pas ailleurs, surtout en tant que mère célibataire, trop riche pour les aides mais pas assez pour vivre confortablement dans une grosse agglo.
Pour ce qui est du boulot, étant PLP, je vis de trucs durs mais c’est propre au lycée professionnel. En collège, à part quelques établissements REP au Mans, ça reste très gérable, même s’il ne faut pas ignorer la misère rurale qui peut engendrer des difficultés.
 

Bernie

Well-known member
24 Fev 2019
1 660
12 250
113
@Gringo n’hésite pas si tu as besoin. Je peux même te filer mes coordonnées en MP si tu veux.
 

CCCC

Cessez ces "C" !
20 Jan 2019
3 202
25 080
113
Coucou les collègues !
Je m'adresse en particulier aux collègues des écoles....

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 

Aesma

Menstruoloque
6 Jan 2019
2 264
11 037
113
@CCCC Oui pour moi l'important là c'est d'essayer de faire respecter la loi Aubry de 2001 sur l'éducation aux sexualités, comment ça se fait que le consentement ne soit pas un truc acquis à leurs âges ? Au niveau des assos y a le MFPF, certains ont des programmes PRODAS pour les + jeunes (qui sont vraiment cools) mais oui là pour les gamines qui ne veulent plus aller à l'école ça me semble vraiment compliqué (remarque je pense que justement un temps pour en parler et être écouter peut-être très bénéfique)

Peut-être voir avec des lignes d'écoute sur les violences genre CFCV, c'est hyper inquiétant pour la suite (côté garçons comme filles, qu'elle est la prochaine étape vu qu'à priori on franchit clairement le cap de l'agression sexuelle et du harcèlement sexuel)

D'ailleurs c'est important de placer ces mots aussi, voire les sanctions pénales à côté, pour les filles pour qu'elles comprennent bien que ce qu'elles ont vécu n'est pas normal, pour les garçons pour qu'ils comprennent que cela peut entrainer des sanctions lourdes.

Et pour la période, ma foi les écoles ont cours jusqu'au 6 juillet je crois donc il reste un peu + de 2 semaines pour aborder la question (et à mon sens il faut au moins l'aborder avant le départ en vacances : ce n'est pas normal, c'est même très grave, parler entre filles de ce qu'elles vivent, parler entre garçons de ce jeu, qu'est-ce qu'ils en pensent ? Est-ce que c'est pour impressionner les copains ? Moyen d'aborder la masculinité toxique. Si c'est possible faire en sorte que les garçons entendent le mal-être généré par les filles, les faire rédiger une lettre d'excuse)

Je pense qu'en terme de ressources simples et accessibles y aurait peut-être les illustrations d'Elise Gravel ou la vidéo du consentement avec une tasse de thé ou cette version adaptée aux CP. On a aussi la campagne #MonEducSex sur insta, beaucoup de visuels et de textes avaient été pensés pour s'adresser aux primaires comme celui-ci ou celui-là qui est complètement dans le thème.

Je pense qu'on peut même rappeler la définition du viol (qui est mal foutue mais passons) et définir ensemble violence, menace, contrainte, surprise. Et s'attardait sur la contrainte et la surprise.

Ça me fait aussi penser que lorsque je bossais en colo on nous disait souvent de faire attention aux PJD et aux PJC → petits jeux dangereux, qui risquent de finir avec un·e blessé·e physique + petits jeux cons, souvent quand un ou plusieurs enfants sont pris à parti et se retrouve harcelés via le jeu.
 
Dernière édition: