Février sans supermarché, en avez vous entendu parlé???

ronin

I don't kill kittens.
19 Jan 2019
67
177
33
#21
Il me semble que les Biocoop sont gérées localement (parfois en petits regroupements), la politique d'approvisionnement peut donc varier d'un magasin à l'autre, cela ne m'étonnerait pas que certaines privilégient la proximité plus que d'autres. Concernant les prix, à Paris en tout cas c'est atrocement cher, mais certaines (celle rue de la Boétie notamment, oui c'est étonnant) font des promos de dernière minute très avantageuses.
Je ne vais pas apporter grand chose à la discussion vu que je découvre cette initiative avec vous, je ne suis pas très supermarché de toutes manières mais il m'arrive d'aller chez Franprix ou Monoprix pour certains produits que je trouve meilleurs qu'en magasin bio (la purée de tomates Franprix Bio notamment) ou qui me semblent démesurément chers dans d'autres options (et dont ma consommation reste de toutes manières occasionnelle). Peu après le lancement, j'ai testé plusieurs fois la Ruche qui dit oui, qui sur le papier fonctionnait un peu comme un abonnement aux paniers bio sans les inconvénients (on réserve ce qu'on veut sur internet à l'avance), puis j'ai lâché quand je me suis rendu compte que les marges que le système dégageait rivalisaient parfois avec celles des circuits plus traditionnels (je ne parle pas des hypers type Carrefour etc ni évidemment des hard discounters). Les marchés bio à Paris sont hors de prix, plus chers qu'en magasin spécialisé, et les arnaques sont nombreuses (il y avait un reportage assez drôle comme ça sur des escrocs qui achetaient des pommes de terre chez Métro, les roulaient dans de la terre, puis les vendaient dans des sacs en krafts sur le bord de la route avec une étiquette bio et un prix multiplié par n) (et puis bon sans aller jusque là, un marché estampillé Bio qui vend des tomates toute l'année, comment dire). Quant au vrac, j'en achète régulièrement, en revanche je cherche encore l'avantage économique (les pâtes en vrac par exemple ont un prix au kilo identique au centime près à celui des pâtes en paquet du même producteur, idem pour le riz ce n'est pas forcément le moins cher, etc).
 
You Rock !: Tartoflan et Samburu

Eldiwis

Féministe végane mangeuse de misogynes
3 Jan 2019
69
239
33
Paris
#22
Ah, super ce topic ! On essaie de plus en plus de fuir les supermarchés et de se tourner vers le vrac/local (dont biocoop). Je ne savais pas que le mois de février encourageait cet effort. C'est un peu compliqué car les fruits et légumes se gardent peu de temps dans ma cuisine (kitchenette parisienne à côté de la porte d'entrée/dans le couloir, dépourvue de fenêtre)... Du coup j'ai pas envie de faire l'effort d'aller jusqu'à l'épicerie locale 2 ou 3 fois dans la semaine, j'avoue...
Et sinon pour le reste on achète en vrac 1 fois tous les 20 jours environ, on fait un gros stock de pâtes/riz car mon mec mange que ça :rolleyes:
 
You Rock !: GrumpyBunny

Mahou

Et Okiko!
26 Jan 2019
26
103
28
28
Bourges
#23
J'essaye de faire comme @Tartoflan, plus ça va, moins je vais au supermarchés "traditionnels", et quand j'y vais je privilégie les petites marques bio que je connais.
Après Biocoop me deçois par moment : difficulté sur l'approvisionnement du magasin et des produits non locaux ( carottes d'Italie... je suis sûre qu'on en a plus près dans le Centre!)

D'ailleurs pour tout ce qui est initiative bio ou alternative, comme tout le reste, je trouve que le Centre c'est un désert !:annoyed:

Après j'adore l'auto-production, mon potager m'a fait kiffer son premier été mais en hiver je n'ai plus le courage de travailler dehors et moins d'idées de produits "faciles" à produire et que j'apprécie...
Mes beaux-parents nous fournissent des oeufs de leurs poules (sauf besoin en grande quantité genre gâteaux).
Mon copain fait son pain et les yaourts (et les sorbets l'été!:nomnom:)

L'auto-production reste pour moi un travail à plein temps donc pas possible pour le moment!
 

Malo

Well-known member
3 Jan 2019
106
351
63
#24
@Mahou Je suis pas vraiment d'accord avec toi, ça dépend vraiment des villes. J'étais à Tours avant et on est passé de deux enseignes bio/coopératives sur l'ensemble de l'agglo à une douzaine en trois ans. Les amap se develloppent a fond et il y a plein d'initiatives citoyennes :)

Ici peu de supermarché, c'est surtout pour du dépannage, de l'apéro, du manque de temps, du fromage et du pain. Parce que le pain en Belgique, c'est une longue histoire x) Alors il était plus simple de l'acheter au supermarché. Mais l'initiative de ce mois ci m'a amené à tester les deux boulangeries de ma rue (rien que ça !). Et verdict... elle est plutôt bonnes, pour seulement 40cts de plus par pain, donc c'est adopté ! Il reste plus qu'à penser à prendre un sac en tissu ou un sachet en papier pour quand je vais en acheter.
 
You Rock !: Mahou

Shoujiki

Well-known member
3 Jan 2019
413
1 551
93
#25
Je vais au marché tous les week-end pour les fruits et légumes mais sinon je dois avouer que j'avais pris l'habitude de faire les courses au supermarché qui se trouve sur mon trajet travail-domicile. C'était horrible car forcément beaucoup de monde etc. On a remis les choses à plat avec mon copain cette année, l'idée est de faire toutes nos courses le week-end dans différents commerces. Mon copain devra certainement retourner chez le boucher en milieu de semaine, à moins que l'on congèle certains produits. On change nos habitudes car en fait je m'étais habituée à faire quelque chose que je déteste (les lumières et le monde qu'il y a dans les supermarchés). Je ne vais pas m'en passer à 100% mais je pense que ce genre d'initiatives sont là pour encourager les démarches qui vont dans ce sens.
 

F_Whitley

On ne nait pas mère, on le devient!
2 Jan 2019
692
3 994
93
#26
J' ai essayé cette semaine et c est clairement pas pour moi pour raison économique. Je suis actuellement au chômage comme mon conjoint, et nous avons une petite fille de 2 ans.
J' ai essayé de faire les courses de la semaine a la Biocoop avec l achat en vrac et d autres achats dont on avait besoin..et les prix c est hallucinant. Pour le vrac ça va mais par contre je devais prendre une brosse a dent .. 5€ ou 9€ je ne peux clairement pas, du papier sulfurisé ( j' en cherche du réutilisable mais j' en trouve pas) 4€ le tube.. idem. Donc je pense que je continuerai comme avant: je vais tjrs au marché pour les fruits et légumes où je privilégie les petits producteurs du coin ( c est moins cher qu au supermarché) au boucher et poissonnier pour les viandes et poissons ( c est également moins cher) et pour le reste comme les brosses a dents et autres babioles ça sera au supermarché.
Je mets un point d honneur à vraiment donner mon argent a des producteurs, petits commerçants, que plutôt a des grandes surfaces. Je vais donc continuer comme ça.
 

Lol'ô

Well-known member
6 Jan 2019
1 219
6 900
113
#29
@Eferia La chance que tu as de pouvoir t'approvisionner directement à la source, pour ton alimentation. Pour les couches, c'est pas très glamour, mais l'alternative c'est les lavables.

Perso, j'habite loin des hypermarchés donc ça fait longtemps que je n'y vais plus. Quand j'y vais c'est quand je ne suis pas chez moi, avec les gens chez qui je squatte, et franchement, je rejoints celles qui pensent que c'est atroce.
Je fais mes courses le plus;localement possible, et même sur le marché j'achète peu de choses, puisqu'il y a un magasin de producteurs au village, où s'est greffé une asso/épicerie bio. Quand je me déplace je fréquente les biocoop et autres et en effet je constate que les prix sont plus élevés, que chez moi (où pourtant c'est tout petit, mais comme c'est une asso, les salariés sont contrats aidés, et les autres bénévoles) Ce qui est certain c'est que selon les régions les prix diffèrent. Par exemple dans ma région, les gens sont assez branchés sur ce mode de consommation, donc c'est un peu moins cher, sans doute aussi parce que malgré tout, la région est assez sinistrée économiquement, donc les moyens financiers pas très élevés, mais la volonté est là.
Pour celleux qui ne peuvent pas fréquenter assidument les enseignes bio, faut pas culpabiliser, il faut faire de son mieux. Il faut aussi avoir à l'esprit qu'en consommant mieux, très souvent on consomme moins, ça se vérifie souvent. Les produits de saison sont plus nourrissants que ceux qui ne le sont pas même si ils sont bio, pour la simple raison, qu'on ne les forcent pas, dans des serres par exemple. Quand à penser que les actions personnelles pour changer nos habitudes ne servent à rien, je ne suis pas d'accord. La preuve si il y a des problèmes d'approvisionnements, c'est qu'il y a de la demande, et si les enseignes bio se multiplient, c'est parce que les gens ont envie de changer leurs habitudes. Si on s'intéresse un peu à l'économie, on peut se rendre compte que le changement est là. Par exemple, le constat des consommations des fêtes, c'est que les consommateurs ont privilégié les articles artisanaux, voire locaux, au détriment des saumons, et autres fois gras d'origines douteuses. Il y a eu moins d'achats, mais d'articles plus chers et plus éthiques. 'C'est bon signe non ?

En élargissant la discussion, il faut aussi avoir à l'esprit que quand on achète des produits "médiocres" on entretien une production souvent désastreuse. Aux points de vue, environnemental, et humain. Dans une autre discussion, je disais que je m'impose d'acheter local, parce que si je suis pauvre (au RSA) c'est parce que j'ai perdu mon emploi(commerce) à cause de la précarité de ma clientèle, privée d'emploi aussi. Donc en achetant des articles qui viennent du bout du monde ou simplement de pays ou les gens crèvent aussi de faim, parce qu'on ne rémunère pas leur travail et qu'il n'y a pas de lois, j'encouragerai la perversité du système, et en aucun cas, je ferai quoi que ce soit pour que ma situation change. C'est un effort que je souhaiterai voir se généraliser, parce que c'est la seule manière que nous avons pour relocaliser l'emploi en France, et dynamiser une économie locale. Le système existe parce que nous y participons, plus on s'en écarte (je le répète en fonction de nos possibilités) on force, c'est mathématique. Pourquoi les multinationales essaient de contourner nos lois environnementales ou sociales, c'est parce que justement nous devenons de plus en plus conscients, et responsables. Ce n'est pas médiatisé mais ces entreprises sont concurrencées par la consommation responsable, sinon pourquoi tous ces bâtons dans les roues des producteurs bio et responsables, pourquoi interdire les semences paysannes, pourquoi cet acharnement à empêcher l'interdiction des produits phytosanitaires ??? Pourquoi créer des tribunaux d'arbitrages qui ne sont pas soumis aux lois des états ? Nous devons être persuadé.es qu'en consommant de façon responsable on force le système. Nous n'avons rien à attendre des pouvoirs politiques en place, qui sont soumis aux lobbys.
Des fois j'ai l'impression de me prendre pour un gourou .... Je ne le suis pas, j'ai simplement envie que le système change, et pour cela je sais que nous ne pouvons compter que sur nous même. Je n'ai pas d'autre attente que de voir le monde devenir plus humain, j'aimerai que chacun soit persuadé que ses efforts (même petits) mutualisés avec les efforts des autres ça devient une force.
 
27 Jan 2019
37
78
18
Nantes
#30
J'ai remis la main sur le comparatif rapide sur les enseignes bio. Donc, ça vient d'un article d'Alternatives éco qui date de mai 2017.

Comme il faut être abonné pour y accéder, je copie ici un extrait de l'article :

Cependant, au sein de cette catégorie de distributeurs spécialisés, on constate une grande diversité de modèles économiques. Ainsi, le leader Biocoop, coopérative détenue majoritairement par ses magasins, se fournit prioritairement localement (5 395 fournisseurs locaux au total, à moins de 150 km du point de vente) et participe au développement en amont de la filière bio. Biocoop fait notamment partie du conseil d’administration de l’association Terre de liens, qui met des terres agricoles à disposition d’agriculteurs biologiques. Biocoop veille également à ce que les producteurs, dont des groupements sont représentés dans son conseil d’administration, soient rémunérés à un prix juste, négocié dans le cadre d’une relation dans la durée. Les marges des magasins doivent respecter un plafond défini par le cahier des charges de la coopérative.

La Vie Claire est, quant à elle, détenue par Régis Pelen. Ce créateur de la marque de produits alimentaires bio Bjorg et de l’entreprise Distriborg a racheté l’enseigne en 1996 (il a depuis revendu Distriborg, mais conservé La Vie Claire à titre personnel). De son côté, Naturalia a été rachetée en 2008 par Monoprix, qui est l’une des enseignes du Groupe Casino. Quant à l’enseigne Bio c’ Bon, très opaque2, elle est détenue par Thierry Chouraqui. Il possède également la foncière Marne & Finance, qui investit dans des locaux commerciaux et affirme dans ses offres d’emploi en ligne « accompagner le développement de l’enseigne Bio c’ Bon ». Autant dire que selon la porte que pousse le consommateur, il n’entre pas dans les mêmes circuits…
1549890500991.png

Un peu plus bas, la journaliste explique la vente directe ne représente que le troisième canal de distribution du bio, mais aussi que c’est celui qui a connu la plus forte croissance depuis 2011. Elle dit aussi que si l'on parle beaucoup des Amap, elles ne représentent que 4 % des points de vente des circuits courts (du moins, c'était le cas en 2017). Du coup, je suppose que la vente directe se fait davantage sur les marchés traditionnels et chez les producteurs ?
 
Dernière édition:
1 Fev 2019
1 601
8 492
113
#31
Je me retrouve dans certains messages. Je veux bien éviter le supermarché mais ça m'obligerai à prendre la voiture ou je ne sais combien de bus, à faire plusieurs magasins et budgétairement je ne suis même pas sûr de suivre... Ça me fait rire ces "injections" de la part des pouvoirs publics (ou de la société en générale) qui te disent d'acheter en vrac, de consommer moins de plastique, manger bio et local sans mettre en place des solutions pratiques pour y parvenir...

Bravo à ceux qui pourront le faire, ça reste une chouette initiative :v:
 

Meianne

Madeleine ouestrienne - Little Booh : 92% DL
12 Jan 2019
2 300
16 909
113
28
Nantes
#32
Ah merci @_Anaïs_ !
Ça fait un bon comparatif ! Ici finalement on va à Chlorophylle, c'est pour le coup hyper local puisque ça n'existe que dans la région nantaise. Et la qualité,.quand je compare avec la biocoop de l'île de Nantes, n'a rien à voir cela dit. ^^
 
You Rock !: _Anaïs_
27 Jan 2019
37
78
18
Nantes
#33
@Meianne : Sur quels produits tu vois une différence? Je ne connais pas la Biocoop de l'ile, je vais à celle du centre ville... seulement pour acheter mon muesli, les biscuits apéro et deux trois bricoles ^^
Sur Chlorophylle, j'ai eu très récemment le point de vue très négatif d'une fille qui y avait travaillé pendant un temps : apparemment, les conditions de travail y sont très précaires. Dur de s'y retrouver entre toutes les enseignes...
Et puisque qu'on dérive sur Nantes, il y a aussi le micro marché qui peut t'intéresser. ! Je n'arrive pas à mettre le lien depuis mon téléphone mais il y a un site internet :)
 

Meianne

Madeleine ouestrienne - Little Booh : 92% DL
12 Jan 2019
2 300
16 909
113
28
Nantes
#34
@_Anaïs_ principalement sur les fruits/légumes et leurs provenances/diversite. Je trouve plus de choses et plus souvent des choses d'origine française à Chlorophylle. Comme on mange un peu de viande on y a plus facilement accès et à des prix moindres qu'à la biocoop. ^^

Après je ne savais pas pour les conditions de travail :eek: L'idéal serait que je puisse aller au marché bio (mais le mardi aprem je bosse...) en fait... Ahlala...
 

Uisken

Active member
22 Jan 2019
73
232
33
#35
Bon mon conjoint avait oublié notre défi, il a acheté des trucs apéros au Casino à côté de chez nous. Quand je lui ai fait remarquer, j'ai bien qu'il avait vraiment oublié. Pour le coup, je ne vois pas trop comment l'éviter pour ce genre de produits, le Casino on a qu'à traverser la rue, le magasin des produits locaux n'a que des trucs qui coûtent une fortune et pas à la hauteur des chips Bret's pour nous ou des cacahuètes, Biocoop on doit prendre le métro, et ne nous mentons pas pour ses soirées entre potes en ce qui concerne la bière ce n'est pas la qualité mais la quantité qui est recherché ! La bière locale n'est pas vendue dans d'énormes packs !
 
You Rock !: Balasana

triste_songe

Active member
3 Jan 2019
135
244
43
#36
Petite réflexion du jour:
Les boucherie-charcuterie se retrouve dans les commerces des centre-ville et d'une certaine façon c'est bien. Je pense que cette présence est ancré historiquement et que c'est mieux que d'acheter de la viande de supermarché. Mais quand on cherche à en manger moins de viande et a faire ce défi, on se trouve dans un genre de conflit.
Heureusement certaines boucheries font aussi traiteur et vendent des produits non carnés.

Petit kif du week end
On est allé chez le chocolatier prendre une petite barrette de macaron pour se régaler en fin de repas.
 
You Rock !: Meianne

Meianne

Madeleine ouestrienne - Little Booh : 92% DL
12 Jan 2019
2 300
16 909
113
28
Nantes
#37
Hier il me manquait de la salade et j'ai failli craquer et aller en acheter en supermarché... Mais ils étaient tous fermés autour de chez moi alors que d'habitude ils sont ouverts le dimanche. L'univers veut que je réussisse mon défi de février :drama:
 

triste_songe

Active member
3 Jan 2019
135
244
43
#40
un peu court comme conclusion? Peut-être...
Ce qui est un peu compliqué c'est que j'adore cuisiner. Pour acheter tous les ingrédients nécessaires, des fois c'est plus simple de prendre tout en Supermarché.