Février sans supermarché, en avez vous entendu parlé???

triste_songe

Well-known member
3 Jan 2019
138
252
63
#1
Hier, samedi, je me lève et mon chéri m'en parle et on décide d'essayer...

dans la mesure du possible, je trouve que c'est une chouette idée. ça nous force a trouver des alternatives.
Je vais vous raconter ma vie(nn je plaisante):
Hier, pas de supermarché donc, à la place nous sommes allé au marché couvert et à la boulangerie de ma petite ville pour acheter diferentes chose a manger. Il faisait beau, c'était agréable.
Si on tente de réduire les achats au super marché, peut être qu'a la fin, ça deviendra une habitude peut être que nos centre-ville continueront à survivre, que les petits producteurs survivront.
et vous qu'en pensez-vous? Est ce possible dans votre cas? Qu'est ce qui vous limite? Quel est votre definition du supermarché?
 
27 Jan 2019
37
78
18
Nantes
#2
Moi aussi je m'y mets ce mois-ci, mais en adaptant le défi à mon niveau et à mes propres étapes de progression :)
Je continue de faire mes courses de légumes à La Ruche qui dit oui, mais je ne vais plus y prendre de viande ni de poisson : à la place, je vais faire l'effort d'aller à la boucherie ou à la poissonnerie.
Je ne crois pas être encore capable de me passer de supermarché mais je vais aller à la biocoop plutôt qu'au Casino pour mes aliments secs. (et pour le papier toilette !!)
Et je compte aussi aller une fois ou deux au marché pour diversifier un peu mes menus et pour transformer les courses en agréable promenade.
De petits pas dans mon cas donc ^^

Pour répondre à tes deux dernières questions : ma limite, c'est d'abord le temps, parce que mieux consommer implique pour moi plusieurs lieux d'achats, voire des horaires précis comme pour le retrait de mes commandes à La Ruche.

Et les supermarchés bio restent des supermarchés (sans blague ) mais je crois que certaines enseignes ont une éthique et un fonctionnement plus humain et écologique que d'autres. Et je me dis aussi que ça peut être une étape intéressante, si on garde certains principes en tête en parcourant les rayons : aller vers le zéro déchet et privilégier le local.
 
Dernière édition:

schizophrenia

Well-known member
8 Jan 2019
153
1 187
93
#3
J'adorerais me passer du supermarché (dans tous les cas je préfère les alternatives, boucher, fromager, marché etc) mais j'ai vraiment pas les moyens. Je touche 600 euros par mois, et ça me coûte déjà très cher de vivre. C'est impossible pour moi de réussir à boucler les fins de mois. Surtout si c'est pour aller à la biocoop ou naturalia, qui pratique des prix absolument prohibitifs sans pour autant avoir une démarche transparente ni rémunérer les éleveurs correctement. J'ai l'impression que je suis la seule dans ce cas, mais vous faites comment les gens qui bossent 50 heures par semaines, avec deux heures de transport quotidien et que toutes les alternatives sont loin (parce que je suis dans une ville tellement naze, qu'ils ont rien).
 
27 Jan 2019
37
78
18
Nantes
#4
@schizophrenia Je te rejoins complètement sur ce que tu dis : bien manger, c'est un privilège ! Il y a un vrai problème d'accès, à la fois géographique et temporel, à une nourriture saine, éthique et locale. Ça demande de gros efforts et beaucoup de recherches avant de trouver des alternatives.

Et je me suis rendue compte aussi que même si se passer de plats préparés et de produits transformés permettaient de récupérer un peu de la somme investie dans des produits plus sains, il faut du coup plus de temps pour cuisiner. Ou alors, il faut apprendre à s'organiser autrement, mais là encore, c'est coûteux en énergie et en temps d'apprentissage.

Je ne pense pas du tout que tu sois la seule dans ce cas, bien au contraire. En fait, cette question est tellement politique que ça dépasse le champ d'action de l'individu seul. Pour moi, bien manger, c'est aussi une question d'aménagement du territoire, de lien avec les producteurs, de système de production. Là, tout de suite, je n'ai pas d'alternative à te proposer, mais je crois que c'est important de ne pas être trop sévère envers soi-même, parce que ça ne dépend pas que de toi, loin de là.
 

schizophrenia

Well-known member
8 Jan 2019
153
1 187
93
#5
@_Anaïs_ : merci pour ton message gentil. Sans vouloir faire de HS, il rejoint ma conception de l'écologie : ce genre de démarche est louable, mais individualiste. Il fait peser le poids de la transition écologique sur l'individu en occultant tous les problèmes structurels que peuvent rencontrer les gens. Plus, on associe les plus pauvres, ceux qui n'ont pas les moyens dans le temps, l'argent ou même politiquement aux mauvais pollueurs alors que c'est plus compliqué que ça.

On en a discuté avec mon copain et on s'est dit qu'on allait essayer d'aller au marché pour l'alimentaire puis de limiter tous les achats non alimentaires. Je pense que si on avait le temps, on ferait nos produits nous mêmes. Vivement les 32 heures.
 
C

Chaton sous-marin

Guest
#6
@schizophrenia ça me rassure de ne pas être la seule à trouver que les prix chez Biocoop/Naturalia/Eau vive sont bien trop élevés pour mon budget d'étudiante. Du coup, me passer de supermarché, ça va être très compliqué pour moi. J'essaie de privilégier les petits commerces (mais pas toujours vu que je suis loin du centre-ville), je ne mange pas beaucoup de viande. Je suis aussi un peu perdue face à la multitude de labels en tout genre : je suis bien incapable de dire si ça vaut le coup d'acheter du vrac en grande surface ou d'acheter des produits bio de la marque distributeur (je regarde si y'a écrit agriculture UE ou pas mais bon ça reste une grande surface donc voilà).
 
27 Jan 2019
37
78
18
Nantes
#8
J'essaye de remettre la main sur un super dossier d'Alternatives économique qui avait fait un comparatif des grandes enseignes bio l'an dernier. Notamment, en pointant la part revenant aux producteurs, l'affiliation ou non à un grand groupe économique, etc. J'en reparle dès que possible (je ne sais pas si ce n'est pas un peu HS ici ?)

@Chaton sous-marin Pour compliquer un peu l'affaire , j'ajouterais qu'un label, ça se paye et que tous les producteurs ne peuvent pas se le permettre. Par exemple, j'achète mes tisanes et mon jus de pommes auprès de petits agriculteurs de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes : c'est local, sans intermédiaire, cultivé tout comme il faut, mais sans label. A l'inverse, le label bio résulte parfois d'un vrai green-washing. Parce qu'en fait, si le bio de supermarché est moins cher, c'est bien parce que les distributeurs font leur beurre ailleurs : soit en fraudant, soit en exploitant les producteurs et les ouvriers agricoles, soit en allant chercher du bio d'autres pays dont la règlementation est différente, etc. Bref, on n'est pas sortis de l'auberge !
 

Lolita

N'oublions pas ceux qui nous nourissent
3 Jan 2019
287
1 655
93
#10
J'ai commencé le défi aussi!
Pour l'instant, j'ai pris ma commande au drive fermier situé entre la maison et mon lieu de travail. Il y a énormément de choses qui y sont disponibles (plus de 400 références), j'y prend les légumes (bio si possible), le pain, du fromage et d'autres produits suivant mes besoins (huile, savon, miel, noix, bières, fruits, pâtes...)
Et je vais prendre un temps dans la semaine pour passer à la biocoop, j'ai une liste de courses longue comme le bras.
Comme je vis à la campagne, je trouve les tarifs de la biocoop du village tout à fait correct (mais pour avoir été à celle de la ville voisine, ce n'était pas du tout le même topo...). Je complète à la biocoop en fruits et légumes, j'y achète aussi farine, sucre, oeufs, fromages, crème, beurre, céréales et légumineuses, herbes à tisanes, produits de toilette.
Je vais voir si j'arrive à me passer de la grande surface pendant tout le mois... C'est vraiment proche de chez moi du coup il y a le côté pratique, certains produits ne sont pas disponibles à la biocoop (certaines épices, certains fruits au sirop), j'y prend aussi la litière du chat, les pâtes feuilletées, des glaces en été, des produits de nettoyage, des gâteaux apéro...
J'espère grâce à ce défi arriver à n'aller qu'une fois par mois en grande surface, en m'organisant pour avoir toujours le nécessaire!
 

Eferia

Well-known member
2 Jan 2019
1 073
7 888
113
30
Nantes
www.amazon.fr
#11
Pour la nourriture, on prend déjà presque tout à la ferme près de chez nous depuis 2 ans (plutôt plus rapide que le supermarché, pas plus cher, voir un peu moins, et carrément meilleur, pourquoi se priver ^^).
Par contre, le supermarché nous reste nécessaire pour les couches bébé , pq, croquettes des chats.. des idées pour ce genre de produits sans aller au supermarché ?
 

Tartoflan

Ne pas citer, merci !
26 Jan 2019
53
294
53
#12
Chez nous, on ne va plus au supermarché depuis ... plus de 5 ans. C'est venu tout seul, au début on commençait les courses dans un hypermarché, puis on complétait en allant au magasin bio. Petit à petit, la liste des produits dont on avait besoin à l'hypermarché s'est réduite, et on passait plus de temps au magasin bio, jusqu'à ce jour où on s'est dit "on a quoi à acheter à Auchan ? - Rien". Voilà, ce n'était même pas une démarche programmée, ce qui fait que ça a été très facile.
Après, nous vivons dans un endroit avec beaucoup de magasins bio (rien que chez mes parents, il y en a 3 à égale distance des autres supermarchés, et dans leur village il y a 2 agriculteurs bio). Je vis actuellement en ville avec mon copain, et idem, 2 magasins bio à moins de 10 minutes de voiture (dont un où je peux aller à vélo), des amap, des Ruches etc. Et les prix ne sont pas excessifs (contrairement à Paris par exemple, où on a vécu un temps. Les prix chez Naturalia, comment dire o_O). Notre façon de nous alimenter a également changé : on est tous les deux malades chroniques, donc y'a un paquet de trucs qu'on ne peut pas manger. Cela exclu d'office tout type de nourriture transformée, gluten, lait ... On dit toujours que manger sans gluten c'est cher, ça l'est seulement si on achète des produits estampillés "sans gluten". Or, on n'a absolument pas besoin de ce genre de produit (sauf occasionnellement si on en a envie). Et une fois qu'on enlève le sucre, on n'a plus du tout envie de choses sucrées (c'est magique :cretin:). Notre budget course n'a pas augmenté.
Ça nous est arrivés de retourner dans un supermarché (quand même), et mis à part le stress induit par le monde, le bruit, l'attente et les néons (on se déshabitue vite haha), on a été choqués par les prix des produits bio. Franchement, ils se touchent dans les grandes enseignes. A part quelques produits (de type bio industriel, et encore), les prix sont identiques, voire parfois plus chers qu'en Biocoop.
Mais je vous rejoins totalement sur le côté individualiste de la chose. C'est un peu comme le zéro déchet. Le problème ce n'est pas les consommateurs, c'est bien le système. Tant qu'on ne s'y attaque pas, nos actions individuelles resterons mignonnes, mais ne changeront pas grand chose malheureusement.
 
4 Fev 2019
55
91
18
#13
J aime bien l’idée!
Pour l instant je fais moitié supermarché et moitié magasin bio... Mais je tends vers que du bio.. le tout état de gérer le budget bouffe que même... pas évident.. le bio reste très cher encore...
 

Weena88

Luna Loufoca Lovegood
2 Jan 2019
3 127
32 157
113
www.ungrandmarche.fr
#14
J'ai vu passer le concept, mais c'est tout simplement inapplicable chez moi ... j'habite dans un petit bourg de campagne avec peu d'alternatives. Je prends mes légumes et ma viande chez des producteurs bio sur le marché, mon poisson à la poissonnerie, je fais mes yaourts maison, je cuisine énormément, mais pour tout ce qui est "produits secs" ce serait compliqué ... ou alors au prix d'un gaspillage énergétique et temporel faramineux ...
Alors certes, j'aurais pu anticiper et faire des réserves pour le mois, mais au final, ce n'est que détourner le "problème" en avançant la somme auprès du supermarché :hesite:, sans prendre en compte la nécessité d'avoir l'espace de stockage...
 

SoldatLouise

Well-known member
4 Jan 2019
88
353
53
#15
Chez nous la viande, poisson, fromage, légumes, fruits, pain ça vient du marché et d'une vraie boulangerie. Pour les pâtes on va acheter du vrac à La Vie Claire.
Pour le reste : certaines boisson, PQ, pain de mie et quelques autres trucs on va encore en supermarché mais ça représente très peu finalement sur notre budget course total du mois.
 

triste_songe

Well-known member
3 Jan 2019
138
252
63
#16
@Weena88 je pense en effet que faire au super marché, ce n'est pas l'objectif de ce genre de défi.

-J'aime bien l'idée de découvrir quel sont les produits annexes que les marchands du marché propose: par exemple, ma fromagère ne vend pas que du fromage mais aussi du lait, des oeufs, du riz au lait et du miel, la vendeuse de thé propose aussi des tisanes, du chocolat et des plat végé...

- Acheter au marché coûte moins cher et permet de mieux rémunérer les producteurs (à condition d'acheter directement aux producteurs)
 
M

Mawouitewese

Guest
#17
Personnellement je vais quasi jamais au supermarché, y'a les circuits courts qui sont très bien. Nous on passe par "la ruche qui dit oui", y'a du bio et du pas bio mais surtout tout est local et de saison. Pas de fraise en février, ou de courgettes en décembre! Et si on choisit bien ses produits ce n'est pas si cher, il faut juste faire très attention au prix au kilo. Puis y' a aussi l'enseigne "grand frais" qui fait pas mal dans le local, j'aime bien, je n'avais pas ça quand j'étais sur Paris.
 

Meianne

Ouestrienne d'adoption - Maman de Bébébooh
12 Jan 2019
2 550
20 715
113
28
Nantes
#18
Je vous rejoins ici !

On habite en ville donc on a certes la chance d'avoir des magasins bio pas loin et des marchés mais pour les petits producteurs faut la voiture...
En tout cas le no supermarché on y est presque, c'était principalement pour les petites courses de dépannage et les craquages... Donc ce mois ci je suis sage et je ne craque pas !

J'ai vu ce que vous disiez sur biocoop et naturalia, effectivement quand jesuis allée y faire mes courses c'était cher et pas très local... On va à Chlorophylle maintenant, vous savez si c'est mieux ?
 

Tartoflan

Ne pas citer, merci !
26 Jan 2019
53
294
53
#19
Je suis surprise quand vous dites que ce n'est pas local Biocoop, car il y en a plusieurs par chez moi, et ce sont les seuls à avoir un maximum de produits locaux (les légumes viennent quasi tous du coin, et les fruits aussi dans la mesure du possible), tout est de saison en plus. Par contre les chaînes bio de supermarché de type Naturéo, ce n'est pas ça du tout ...
Ça doit dépendre des régions alors ...
 

Uisken

Active member
22 Jan 2019
77
249
33
#20
Avec mon conjoint, on tente de faire le défi, sans se mettre de pression juste pour voir combien de fois par mois on va au supermarché. On y va quasiment plus déjà mais je pense qu'on peut s'en passer totalement.

Le biocoop que je fréquente a pas mal de produits locaux et finalement assez peu de produits (exemple il n'y a que 3 sortes de pâtes en vrac). Ce n'est pas la même ambiance que les autres magasins bios qu'il y a des les environs !

Quand on a commencé à fréquenter assidument le marché et un producteur en particulier, ça a été la révélation, des produits supers bons, il me paraît loin le temps des légumes de supermarché !
 
You Rock !: Serena Snape