Être childfree et le couple

Mymy

Rédac chef de madmoiZelle
2 Jan 2019
57
656
83
Paris
www.madmoizelle.com
#1
Coucou coucou,

J'espère ne pas faire doublon avec « expliquer à notre entourage pourquoi on est childfree », je ne pense pas :shifty:

Je me demandais comment le fait d'être childfree influe sur vos relations notamment si vous êtes en couple (hétéro ou non), ainsi que la recherche d'une relation si vous êtes célibataire.

Pour prendre mon exemple, quand j'ai rencontré mon copain à 26 ans je lui ai très vite parlé du fait que je ne veux pas d'enfants et que sauf énorme surprise ça ne risque pas de changer. Pour moi c'était important qu'il soit au courant surtout dans le cas où lui serait sûr d'en vouloir (ouf, a priori c'est pas sur le tapis).

Ça a pas mal surpris dans mon entourage que j'aborde le sujet aussi vite (à la deuxième bière si je me souviens bien :yawn: ) mais je trouve qu'à 26 ans si on espère bâtir un couple un peu longue durée c'est bien de savoir sur quelles bases on part. Après tout il y a plein de gens qui veulent des enfants et espèrent s'y mettre autour de leurs 30 ans.

Après bien sûr on peut toujours en reparler, ce n'est pas un contrat à vie de « On a dit en 2017 qu'on voulait pas d'enfant donc t'as pas le droit de revenir dessus » :cretin:

Donc voilà je me demandais, est-ce que le fait d'être childfree c'est un truc qui a un impact vos relations ? Comment vous le gérez ? :hesite:
 

Nadolig

cyberspace ace
2 Jan 2019
76
274
53
#2
Owiii Mymy :rainbow:

Bon j'ai pas grand chose à rajouter de plus au sujet. Dans ma dernière relation longue, j'étais déjà CF mais plus jeune (20 à 25 ans) donc de toute façon le sujet n'était pas encore sur la table. Mais je sentais bien que mon ex y pensait un peu. Au final on s'est séparés pour d'autres raisons.

Depuis je n'ai pas eu de relation suffisamment longue pour que le sujet soit évoqué. Je sais que des gens demandent dès le premier date si l'autre veut des enfants, je trouve ça un peu flippant :yawn: C'est pragmatique disons. Mais j'aurais un peu peur que l'autre me jette direct si jamais je réponds non.
 

Mira

N'est pas avatarement stable...
2 Jan 2019
1 087
6 154
113
#3
C'est marrant car avant que je lise ton post j'y avais pas réfléchis mais je ne veux pas d'enfant, mon entourage le sais, mais j'en ai jamais parler officiellement avec les gars avec qui j'ai eu des relations longues. Bon ces relations dates un peu, j'avais moins de 25ans, et depuis j'ai pas eu de relation sérieuse. Par contre les mecs avec qui je parle via tinder ou autre, y'a toujours un moment ou je dit que j'aime pas trop les enfants, et donc ont en discute plus ou moins.
Mais maintenant je me dit que si je rencontre quelqu'un sérieusement il faudra que je pense a en parler plutôt rapidement :hesite:
 

Blix

Member
4 Jan 2019
19
42
13
#4
Salut à toutes,

bah en ce qui me concerne, j'ai l'impression que ça a créé un assez gros problème dans mon dernier couple. Bon il y en avait d'autres mais on s'entendait plutôt bien et on sortait depuis deux ans ensemble quand j'ai commencé à cogiter là-dessus dans mon coin. Je me suis rendue compte alors que pour moi, c'était pas trop mon truc mais que lui en voulait vraiment.

Du coup ça a un peu précipité notre séparation. J'avais beau me dire "on verrait plus tard, quand ça se présentera vraiment", je n'arrivais plus à faire les petites concessions qu'on peut faire parfois pour l'autre. Si on allait forcément se terminer "à quoi bon" et puis ça me rendait triste d'avance ce fameux jour futur où nos chemins se sépareraient. Bref c'est peut-être moi qui psychotait trop mais c'était vraiment pas top comme prise de conscience.

Du coup effectivement je pense que c'est plutôt cool de savoir ce qu'on envisage. Mais je ne m'étais jamais posé vraiment la question jusqu'alors parce qu'on s'est mis ensemble quand j'avait 23 ans et qu'alors je m'en fichais un peu. (J'avais beau m'imaginer enceinte et me forcer à m'imaginer heureuse avec nos potentiels enfants, dans notre "future famille", ça me déprimait litéralement.)
 

ChatChocolaté

Well-known member
4 Jan 2019
180
1 569
93
#5
C'est un sujet intéressant !
Je suis une CF indécise (je n'aime pas les enfants et j'ai un profond désintérêt pour la maternité, mais dans le même temps, "j'hésite" à avoir un enfant un jour... le plus tard possible...) mais je n'aborde jamais la question frontalement avec un potentiel partenaire. Ça serait à mon sens un peu bizarre, gênant, et surtout prématuré.
Certes, je tâte le terrain, je tends des perches, mais pas plus. Par contre si je vois qu'un mec aime beaucoup les enfants ou qu'il me parle de devenir père dans les années à venir, ça me refroidit direct et en général je ne vais pas plus loin.
J'ai déjà "ghosté" un mec avec qui je discutais sur Internet et qui m'avait demandé, alors même qu'on ne s'était jamais vus, si je voulais des enfants (lui en voulait). Ça m'avait pire que refroidie, ça m'avait congelée :lunette:

Avec mon actuel, je lui ai tendu des perches dès le début mais on n'en a jamais vraiment parlé (c'est une histoire récente). On est jeunes, on ne sait pas de quoi sera fait l'avenir, donc on s'en fout un peu (enfin moi en tout cas) :cretin: L'autre jour il m'a sorti "si un jour on a des enfants ensemble..." et interieurement j'étais comme ça : o_O Je sais qu'il en veut potentiellement un jour, mais un peu comme tout le monde, je ne pense pas qu'il ait vraiment réfléchi au sujet ni à tout ce que ça implique. Donc je me dis que si on reste ensemble, peut être qu'on pourra en discuter, et que je pourrais éventuellement le convertir :yawn:

C'est clair que c'est un sujet porteur de tensions, mais je n'ai pas pour autant envie de me priver d'une histoire avec quelqu'un sous prétexte qu'il veut éventuellement des gosses un jour. Ma position, c'est : je prends ce qu'il y a à prendre, et advienne que pourra. On en parlera plus tard si la question se pose.

Mais j'aurais peut être une approche différente si j'étais plus âgée, ou si j'avais une opinion absolument définitive sur la question.
 

Arsinoée

Childfree acharnée et convaincue
2 Jan 2019
276
944
93
#7
En couple depuis 5ans, sur le tard (un peu avant mes 30 ans) avec un charmant jeune homme de 8 ans de moins que je connaissais depuis plus de 6 ans au moment de notre mise en couple, je lui ai parlé de ma non envie d'enfant dès la 2ème fois qu'il est venu faire des papouilles chez moi :cretin: (dans la même discussion où je lui ai dit que je n'envisageait le couple que libre et que ma mauvaise estime de moi préférais qu'il aille voir des hommes plutôt que des filles même si je comprends l'attrait pour les filles vu que moi aussi bref, on a tout abordé en même temps:ROFLMAO:).

J'en ai parlé très vite parce que je ne voulais pas qu'on s'engage dans quelque chose de sérieux si on avait pas les même conceptions du couple. Parce que c'est mon compagnon mais avant, c'était surtout le frère de très très bon potes et je voulais pas que ça gâche notre amitié.

Vu qu'il a grandi entouré d'enfant et sa façon d'agir avec ces enfants (mère ass mat') je pensais qu'il en voulait mais en fait non :caprice::caprice: Absolument pas. Et c'est tant mieux parce que de toute façon, j'aurais pas changé d'avis et... Je m'étais faite stériliser 2 mois avant:LOL: Mais dans les 2-3 premières années, je me suis réassuré régulièrement qu'il ai pas changé d'avis, histoire de....Et puis il y a eu des naissances dans l'entourage et vu ses réactions, c'est bon ! J'ai plus aucun doute sur son childfreeisme :lol:

Clairement, vu l'importance du sujet pour moi, j'en aurai parlé dès le début avec n'importe qu'elle personne avec qui j'aurai envisagé une relation longue. J'ai jamais testé les plan cul mais si ça avait été le cas, là j'en aurai pas parlé parce que.... j'aurai pas vu l'intérêt.
 

foliana

Active member
3 Jan 2019
49
177
33
#8
Le fait d'être CF ne joue pas vraiment sur mon couple, mais a profondément marqué ma relation avec sa famille.

On se connaissait avant de se mettre ensemble et il savait que je ne voulais pas d'enfant alors que lui il en voulait. Puis on s'est mis ensemble, le sujet n'a pas été remis sur le tapis avant un bon moment. Mais il n'a jamais cherché à me faire changer d'avis, il est plutôt du genre à vouloir comprendre pourquoi, connaître le fond de ma pensée sur le sujet etc. Tout comme moi j'ai voulu comprendre pourquoi il en voulait donc on a eu pas mal de discussions posées et réfléchies sur le sujet. Il a changé son opinion et sa vision de la parentalité après de longues heures de discussions mais surtout après les nombreux clashs que j'ai eu avec sa famille et le rapport qu'il a avec son frère et sa nièce.

Sa mère n'approuve pas du tout que je sois CF, même si je ne l'ai jamais affirmé. Vu que la parentalité est le socle de cette famille, j'ai voulu me la jouer safe et ne pas trop les prendre de front. Mais avec du recul, je me rends compte que j'ai empiré la situation en ne prenant pas une position ferme. J'ai entendu toutes les remarques possibles sur la parentalité : être mère c'est devenir une femme (sous-entendu tu n'as pas d'enfant tu restes une gamine), être mère est le but de toute femme, avoir des enfants c'est la plus belle chose qui soit, etc. Le pire qu'elle aie pu me sortir fut que j'étais égoïste car son fils voulait des enfants, c'était "évident", et que je me devais de me sacrifier un peu pour lui apporter le bonheur d'être père. Je me souviens que mon copain s'est étranglé en entendant ça. Depuis je suis en guerre ouverte avec sa famille pour d'autres raisons, mais celle-ci en fait partie. Ce n'est pas comme si on cherchait à me forcer la main ....

Donc au final mon couple ne pâtit pas vraiment de notre duo CF - pas CF mais l'a peut-être un peu amoché quand le sujet est abordé en famille. Aujourd'hui il veut toujours des enfants, des enfants "de nous" car au fond de lui et de son éducation c'est toujours un objectif de vie, mais ne pas en avoir ne le dérange plus autant qu'auparavant parce qu'il ne veut pas que je me sacrifie pour lui, que j'ai le droit de faire ce que je veux de mon corps et que des enfants ne nous apporterait pas plus d'amour entre nous qu'aujourd'hui.
 

Grim

Ermite misanthrope
3 Jan 2019
411
2 657
93
#9
@Arsinoée
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

De mon côté j’ai toujours dis que je voulais pas de gosse. Sur le topic des CF (je crois) je disais que malgré tout la petite voix dans ma tête est là à me dire « oui mais ET SI tu regrette ? » mais que la flippe d’être enceinte et liée à un enfant insinue en moi est bien plus forte donc voilà quoi. C’est au final pas tellement dans mes attentes.

Du coup, j’ai tendance à me considérer quand même CF vu que j’suis un peu en mode vade retro devant l’idée d’avoir des gosses. Bref.

Dans notre couple, ça ne pose aucun problème. Mon copain a une fille d’un précédent mariage, mais n’avais jamais voulu avoir d’enfant. Sa fille est là parce que son ex-femme la voulait et que lui voyait la chose en mode « elle est enceinte, faut assumer » et aussi parce qu’il ne voulait pas lui refuser son envie de bébé.
D’ailleurs, il m’a toujours dit qu’il ne voulait plus d’autre enfant mais que si moi j’en voulais un, bah il est d’accord, parce que vu que lui en a un, il se sentirait mal de m’en refuser un.

Mais bon comme je le disais, je frôle l’attaque de panique à l’idée d’être enceinte et donc mère et tout et puis on a déjà pas beaucoup de temps pour nous, donc on veut profiter de ce qu’on a pour faire ce qu’on aime (ou les travaux dans la maison surtout :yawn:) et clairement, ça ne passe pas par faire un enfant, donc je crois qu’on est tranquilles tous les deux. :cretin:
 

Blix

Member
4 Jan 2019
19
42
13
#10
@foliana il a l'air vraiment gentil et de t'aimer ton copain, c'est cool. Par contre mes condoléances pour la belle famille. C'est pas sympa. Vouloir pour quelqu'un quelque chose qui ne le rend pas heureux...bof. Et ton ami est assez grand pour décider de te quitter ou non, de voir quelles sont ses priorités.

Après sur le sujet de devenir vraiment adulte lorsqu'on a des enfants, ma mère me le sort parfois et je le pense aussi malgré moi de temps en temps. Mais je me convainc de l'inverse en pensant à l'Antiquité où être adulte, c'était être un citoyen et par extension et par conséquence être au contact des adultes et non au contact des enfants. :) bref, ça me faisait penser à ça. Bonne chance pour le futur avec la belle famille.
 
You Rock !: WQT et foliana

Arsinoée

Childfree acharnée et convaincue
2 Jan 2019
276
944
93
#11
@Grim Je suis sur tel donc peu pratique, dès que je suis sur ordi, je créerai un sujet sur la stérilisation comme ça on pourra échanger nos expériences et répondre aux questions toussa. Pour répondre rapidement, ça s'est très bien passé pour moi mis à part 1 gyneco qui m'a sorti une énormité mais c'est tout. En tout, 6 mois se sont écoulé entre le 1er rdv avec gyneco médicale et l'opération (salpingectomie bilatérale). :cretin:
 
You Rock !: Grim et La Dame

La Dame

Ronchonchon
2 Jan 2019
1 579
8 850
113
Ailleurs
#12
Plutôt pour créer un topic stérilisation ( j'attend aussi d'avoir le net )

Et sinon @Mymy j'en ai tjrs parlé très tôt à mes partenaires que je ne voulais ABSOLUMENT PAS d'enfants .
Et ben j'ai souffert de pas mal de rupture à cause de ça. Car quand ton conjoint te sors " ah ouais mais je pensais pas que t'étais sérieuse je croyais que tu changerais d'avis" après 2 ou 3 ans de couple. Tu devisses

( je suis partie à chaque fois car non je change pas d'avis )
 
2 Jan 2019
18
98
13
#13
Je suis sortie avec un homme pendant 5 ans. Je lui ai dit tout de suite que je ne veux pas d'enfants, lui m'a répondu qu'il en voudrait plus tard. Le sujet est revenu quelques fois sur le tapis et ça restait "plus tard pour lui". En même temps c'est le genre de personne qui ne devrait absolument pas avoir d'enfants à mon goût parce que toutes les responsabilités retomberaient sur sa copine :rolleyes:.
Bref, j'ai rompu avec lui au bout de 5 ans pour 10 000 autres raisons. À 24 ans, je me suis mise avec mon copain, qui avait 31 ans à l'époque. Comme c'était mon meilleur ami depuis dix ans, il savait que je ne voulais pas d'enfants. Ça tombe bien parce que lui non plus (il en voulait avant et finalement non). Je me prends plein de remarques de part et d'autres sur ça malgré tout de ma famille et parfois de sa mère mais au moins on est sur la même longueur d'onde lui et moi :).
 

Alnilam

Well-known member
3 Jan 2019
154
670
93
#14
Mon copain est childfree pur et dur. Le fait qu'il ne veuille pas d'enfants c'est pas la première chose qu'il m'a dite en me rencontrant mais presque. :yawn: On pourrait dire que la moins childfree des deux c'est moi même si dans les faits j'ai déjà pensé enfant parce que justement je sais qu'il n'y a quasi aucune chance qu'il m'en demande un jour, par contre si quelqu'un m'oblige à me projeter sérieusement sur cette question là j'ai envie de fuir en courant. A ce moment là la perspective de devenir mère me révulse au plus haut point. La seule fois où je me suis retrouvé dans un relatif risque de grossesse (vraiment relatif hein) j'ai flippé comme jamais, pris la pilule du lendemain et bien réveillé ma phobie de la grossesse (genre en ayant mes règles je craignais quand même d'être enceinte). Donc en fait c'est une excellente chose qu'il soit CF, ça m'évite de me faire mettre sous le nez un sujet que je considère comme passablement pénible.
 

Eldiwis

Féministe végane mangeuse de misogynes
3 Jan 2019
69
239
33
Paris
#15
En ce qui me concerne, j'ai rencontré mon copain actuel à 24 ans et comme on était ami-e-s pendant un moment avant de se fréquenter, on en avait parlé naturellement je pense. Et lui m'avait dit qu'il n'en voulait pas non plus, pour moi c'est un critère infaillible de toute façon. C'est trop important pour être ignoré : si l'un-e veut ABSOLUMENT des enfants et l'autre pas, à terme ça risque de provoquer la séparation du couple, donc je voulais jouer cartes sur table dès le début. :)
 

Emy Snape

Sugar, cream or cyanide ?
10 Jan 2019
353
5 182
93
27
#16
Je suis en couple depuis 8 ans, depuis mes 18 ans. Il s'avère qu'on est CF convaincus l'un et l'autre. Perso à mes yeux c'est hyper important d'aborder la question rapidement, comme celle de l'exclusivité ou de la façon d'envisager la relation. Histoire de cibler un peu, et de savoir si on peut essayer de construire un truc tangible ou si on arrête là directement. Je fais partie des gens qui pensent qu'il vaut mieux aborder ces questions rapidement pour que chacun ne perde pas son temps inutilement dans une relation qui est à l'opposé de ses attentes.
La question des enfants est revenue plusieurs fois sur le tapis depuis, on en parle de manière complètement libre, aussi pour s'assurer que nos envies ne changent pas et qu'on reste sur la même longueur d'ondes par rapport aux questions existentielles.
 

Pandora

New member
7 Jan 2019
2
14
3
#17
Je suis en couple depuis presque 7 ans et j'ai rencontré mon copain à 18 ans, donc à un âge où on aborde pas la question des enfants. Quand on a quitté nos parents pour emménager ensemble et qu'on a commencé à bosser, on s'est plus facilement trouvé dans des situations où des enfants étaient impliqués (enfants qui font des crises au supermarché, histoires racontées par les collègues de boulot, cousins qui commencent à avoir des enfants...). Un jour naturellement on s'est regardé alors qu'un gamin faisait un scandale dans un magasin et on s'est dit "je veux pas vivre ça, ni maintenant, ni plus tard". Et depuis on ne cesse d'être confortés dans notre choix. Je nous trouve extrêmement chanceux que le hasard ai bien fait les choses et que l'on soit sur la même longueur d'onde car l'un de nous aurait pu exprimer le désir d'avoir un enfant et se serait heurté à un mur. Ceci à de grande chances (à mon sens) de conduire à la fin du couple. Je ne pourrais pas poursuivre une relation en sachant que l'avis sur la question des enfants n'est pas partagé. Je ne pourrais pas me sacrifier pour l'autre. Je pense que si le non désir d'enfant est profond et affirmé, il vaut mieux mettre le sujet sur la table tout de suite avant de s'engager.
 

Nedjma

Punk bibliothécaire
3 Jan 2019
638
2 002
93
#18
Je suis en couple avec mon copain depuis 9 ans, et on s'est dit très rapidement qu'on ne voulait pas d'enfants. Je me souviens, c'est lui qui avait lancé le sujet avec un peu d'appréhension " écoute, je ne veux pas d'enfants et je n'en voudrai jamais ", je lui ai répondu " tant mieux, moi non plus " et on a été assez soulagés tous les deux.
Je conçois qu'une divergence d'avis sépare un couple. On ne peut pas imposer à quelqu'un qui ne veut pas d'enfants d'en avoir et vice-versa. C'est un sujet trop important. Quand les gens se séparent à cause de ça, on ne peut pas juger.
 

Carlawn

Well-known member
7 Jan 2019
57
449
53
#19
Sujet très intéressant. Je pense que le fait de ne pas vouloir d'enfants a beaucoup impacté sur ma dernière relation. Ce n'était évidemment pas la seule raison qui m'a poussé à rompre, mais quand tu hésites, ce point peut vraiment faire pencher la balance. Quand on s'est mis en couple, j'avoue ne pas y avoir trop réfléchi. Je vivais un peu la relation au jour le jour, et je n'étais pas sûre au début si j'étais CF ou non. Mais c'est quand on en a longuement discuté que j'ai compris que c'était vraiment important pour lui. Et que ça me mettait une pression sur le dos qui m'était insupportable à la longue.

Je suis célibataire pour le moment, mais je pense que la prochaine fois, j'essayerai d'en parler le plus tôt possible. Je pense que c'est important d'avoir la même vision de l'avenir si on veut construire quelque chose de durable. Malheureusement, j'ai tendance aussi à tomber amoureuse très facilement, et je sens aussi que mon instinct pourrait aussi me dire "je m'en bats les steaks" et je finirai le cœur brisé. :crying:
 

Nirrita

Well-known member
5 Jan 2019
268
903
93
Bruxelles
#20
En me mettant en couple avec mon copain je lui ai directement dit que je ne voulais pas d'enfant, je ne voyais pas l'intérêt de se mettre ensemble si on était pas d'accord là dessus. Il ne voulait pas non plus et on en a plus jamais reparlé... du moins jusqu'il y a quelques mois. Son avis commence à changer et il souhaite avoir une réponse plus réfléchie que celle de quand j'avais 18 ans afin de savoir si il fait une croix sur son envie naissante ou si il peut garder l'idée. J'avoue que c'est stressant, parce que je n'ai jamais pensé plus loin que "nope" et que cette réflexion me permettra de savoir pourquoi je n'en veux pas. Donc je ne sais pas si ma place est ici ou "en reflexion"