Espace de discussion parents / childfree

Safinette

Well-known member
4 Jan 2019
1 471
14 242
113
@Psyduck je trouve vraiment la démarche ultra saine
Je trouve vraiment important de préparer d'une façon ou d'une autre ce chamboulement dans une vie
Même si j'essaye de ne pas juger on voit tellement de parents avec des comportements WTF avec leurs enfants (bon parfois c'est la fatigue et ça n'a rien à voir avec un manque de préparation) que je me dis qu'il aurait effectivement dû prendre un peu de temps pour de poser sur eux mêmes, c'est justement pas quand tu luttes contre l'épuisement et la pression liée au regard des autres que c'est le moment judicieux de prendre du recul et de travailler sur son rapport a sa famille / son enfant / soi même .... C'est déjà compliqué de base autant ne pas rajouter trop de difficulté au truc quoi !

J'espère que cette démarche t'apportera ce que tu cherches du coup et que tu pourras prendre une décision sereine et l'assumer de la façon la plus apaisée possible !
 

Ada

Ta gueule Chantal !
13 Jan 2019
1 099
10 540
113
Ile de France
@Psyduck ma soeur a eu la même démarche avec son mari, résultat ce sont les meilleurs parents que je connaisse dans mon entourage et leurs enfants respirent le bonheur (même si ma soeur un peu moins après le 3eme rouleau de pq de la semaine jeté tout entier dans les toilettes :yawn: Ou encore pendant la phase "passion poubelle" ou l'un d'eux voulait faire des calins et bisous à toutes les poubelles qu'il voyait :yawn: ). Le jour ou vous serez parent mr Miaouss et toi vous serez top :cupidon:
 

Persévérante

La patience est un plat qui se mange sans sauce
2 Jan 2019
1 367
14 885
113
Bon Je poste ici car je pense que mon message serait peut être mal interprété sur le topic "désir d'enfant" mais la situation actuelle, est ce que ça ne remettrait pas en question l'envie de faire un enfant ? :hesite:

Je suis de la team "plus jamais, une seule ça nous a servi de leçon" alors c'est difficile pour moi de me projeter mais,je sais pas,on est amené à vivre de plus en plus de situations similaires, qui voudrait imposer ça a ses enfants ?

C'est comme si on savait qu'il y allait avoir une guerre mais tant pis on fait quand même un enfant tout en sachant qu'il y a des risques qu'il soit tué, donc qu'on le perde, donc de souffrir. Ou alors de savoir qu'il peut devenir orphelin o_O

Je sais pas. Vous en pensez quoi ?
 

CCCC

Cessez ces "C" !
20 Jan 2019
2 846
25 678
113
@Persévérante Pour moi, hors de question d'avoir un 2e dans la situation actuelle (et c'était vrai déjà face au changement climatique) et si je n'avais pas déjà ma fille, je ne pense pas que j'infligerais ce monde à un enfant pas encore né. Le matin je me lève en poussant un ouf de soulagement de ne pas en avoir un 2e. (pas de jugement pour ceux qui ont fait un choix différent !)
 

Kettricken

Hate is always foolish, love is always wise
3 Jan 2019
2 511
30 003
113
@Persévérante Moi je ne veux pas de deuxième pour des raisons de confort et de "on est tellement bien à 3, pourquoi tout bouleverser?"
Mais par contre, la situation actuelle ne serait pas du tout un frein à mon envie si j'en avais une. Parce que je trouve que la situation actuellenous montre bien qu'en vrai, on ne connait pas le futur, on ne maitrise rien. Et elle montre aussi que le capitalisme ne marche pas et avec un peu de chance, elle va être un déclencheur pour changer de système. :supermad:
Je crois profondément que la situation actuelle est tellement grave qu'on ne peut plus continuer longtemps comme ça. Et que donc mon fils a bien plus de chance que moi de voir l'émergence d'une société plus verte et plus juste. Je pense aussi que ça ne se fera pas sans de grands heurs, et de grandes catastrophes. Et ça me fait peur pour lui. Mais je pense aussi que la vie est faite de défis, que chaque génération a eu ses propres combats à mener.

Bon en parallèle, j'ai M. Kettricken qui me répète tous les matins depuis le début du confinement : "tu vois, c'est pour ça que je n'en veux qu'un !" :cretin: Donc je joue le rôle de l'optimiste de la famille :shifty:

Pour finir, j'ajouterais que le vrai désir d'enfant s'embarasse rarement de considérations aussi rationnelles. Je ne sais pas si tu as vécu un désir d'enfant contrarié mais c'est un des trucs les plus durs que j'ai vécu, moi qui n'étais même pas sûre d'en vouloir au départ.
Je pense que si on m'avait dit "oui mais de toutes façons, vaut mieux pas en avoir un parce que peut-être que sa vie va être trop dur", j'aurais explosé de colère parce que c'est trop facile à dire quand on ne vit pas avec ce manque et cet échec constant. Renoncer à quelque chose d'aussi fondamental dans une vie (dans le sens qu'on fait rarement un choix aussi définitif) pour des suppositions... ben je crois que c'est demander trop de détachement
 

ChatChocolaté

Well-known member
4 Jan 2019
205
1 967
93
@Persévérante Je ne suis pas parent, mais j'imagine que le véritable désir d'enfant ne s'embarrasse pas de rationalité et sera toujours plus fort que n'importe quelles circonstances concrètes, aussi pourries soient-elles.
Mais c'est clair que je plains les enfants qui naissent en ce moment, ou même qui grandissent dans ce monde (même si leur "naïveté" les protège sans doute).
Et ce que je ne comprends vraiment pas, par contre, ce sont les gens qui cherchent à avoir un enfant EN CE MOMENT. Je sais pas, ça m'apparaît vraiment comme le pire moment pour le faire au sens où les consultations gynéco sont réduites, tu ne peux plus assister aux échographies avec ton conjoint, ni recevoir de visites à la maternité (je ne sais même pas si les conjoints sont encore admis ?)... Enfin après je ne veux pas juger, chacun fait comme il veut. Mais je ne comprends vraiment pas. Si j'étais dans ce cas, je pense que j'aurais ravalé ma pilule direct :cretin:
 

Kettricken

Hate is always foolish, love is always wise
3 Jan 2019
2 511
30 003
113
@ChatChocolaté Ben en même temps, tu vas pas accoucher avant 9 mois pour peu que tu tombes enceintes du premier coup, ce qui n'est pas si fréquent.
Et clairement, avant l'écho de T1 (12 semaines), t'as pas vraiment besoin des médecins. Donc tant qu'à être confiné chez soi.... :cretin:
J'ai plus peur pour celles qui font des fausses-couches ou qui ont besoin d'un IVG. Notamment les dernières en fait. Je sens bien que certains vont en profiter pour faire les batards et leur mettre des bâtons dans les roues
 

Aesma

Menstruoloque
6 Jan 2019
587
3 007
93
@ChatChocolaté Les personnes qui ont des échos et sont à la maternité en ce moment étaient enceintes bien avant le confinement. Logiquement (haha) il ne devrait pas durer 6 mois donc entamer une grossesse là aujourd'hui ça amène à des échos dans suffisamment longtemps pour espérer que le confinement soit levé (beaucoup de gens prédisent d'ailleurs un baby boom post coronavirus)

Et oui pour le coup le plus problématique ce sont les personnes qui étaient enceintes AVANT le début du confinement, l'angoisse de devoir accoucher seule et loin de ses proches, la galère de trouver un centre IVG.... Malgré les demandes du MFPF le gouvernement a refusé de prolonger les délais IVG. C'est également extrêmement complexe pour les personnes mineures (ou non) vivant chez leurs parents et qui souhaiteraient l'anonymat.

Je note également tant que je suis sur le sujet que la pharmacie doit accepter les ordonnances de contraceptifs périmées durant cette période et que le numéro vert du MFPF fonctionne normalement 0 800 08 11 11
 
Dernière édition:

ChatChocolaté

Well-known member
4 Jan 2019
205
1 967
93
@Kettricken Oui mais on ne sait pas du tout combien de temps cette merde va durer (probablement plusieurs mois, et je ne parle pas seulement du confinement, mais de toutes les mesures de sécurité pour endiguer la pandémie). Donc admettons que tu tombes enceintes rapidement, bah... tu vas probablement passer ta grossesse (ou une partie de) dans un climat anxiogène, avec des restrictions importantes au niveau médical. Enfin moi ça dépasse ma logique, mais ce n'est que mon avis :cretin:
Mais oui, moi aussi je suis inquiète pour les femmes qui ont besoin de faire une IVG. Le gouvernement s'est montré égal à lui-même (= nul à chier) en refusant d'allonger les délais légaux pour avorter.

Quant au baby-boom post-confinement, on en a brièvement parlé sur le topic des childfree, mais c'est un concept qui me laisse pantoise. J'ai du mal à voir ça comme une bonne nouvelle en fait.
 

Kettricken

Hate is always foolish, love is always wise
3 Jan 2019
2 511
30 003
113
@Psyduck sans compter les centres PMA qui sont fermés. C'est bien compréhensible, mais quand tu es en souffrance sur le sujet depuis longtemps, voir tes projets encore reportés, c'est violent

@ChatChocolaté je ne sais pas si les gens se disent qu'ils vont participer a un baby-boom. Simplement que c'est un mécanisme assez courant de se tourner vers """"la vie"""" en période de crise.
Et que certains couples se retrouvent H24 ensemble avec un temps pour la galipettes qu'ils n'ont peut être pas d'habitude

Ceci dit, vu le niveau de stress dans la population (stress pas bon pour la fertilité), je serais curieuse voir s'il y a vraiment baby-boom a l'issue de tout ca
 

Aesma

Menstruoloque
6 Jan 2019
587
3 007
93
J'étais en train de penser, en fait la période de confinement c'est plutôt idéal pour entamer une grossesse. Le 1er trimestre c'est souvent super fatiguant, ça fait mal partout, ça donne la gerbe, c'est le moment où tu as pas spécialement envie de l'annoncer à tout le monde.

Bref être enfermé·e à la maison sans contact avec l'extérieur et un stock limité de bouffe c'est plutôt pas si mal. :hesite:
 

Aesma

Menstruoloque
6 Jan 2019
587
3 007
93
@Aesma Mais se motiver à télétravailler quand ton lit qui t’appelle est juste à côté, c’est chaud :ninja::yawn:
Ouais mais je pense que ça vaut pour tou·te télétravailleureuse :yawn: et pour les personnes enceintes c'est pas pire que sortir de chez toi pour aller bosser en feignant que tout est normal alors que tu as mangé une demi-tartine avant de partir que tu as failli rendre et alors que tes seins hurlent au moindre pas.

Pour le baby boom post-corona je pense pas non plus que ce soit particulièrement une bonne nouvelle. Certain·e·s pourront penser que c'est mieux pour nos retraites vu qu'on est en train de buter les papy boomers avec le virus mais en fait le gouvernement fait déjà en sorte de nous bouffer toute pension. Perso j'aimerais surtout que la notion de "il va falloir laisser un monde meilleur à nos gosses" fasse un bout de chemin dans l'esprit des futurs parents et qu'on lance une grosse révolution pour déstituer ce gouvernement assassin à la fin du confinement et changer en profondeur la société (mort au capitalisme et au patriarcat !) mais j'avoue que même si j'ai l'espoir je doute qu'on arrive vraiment à une remise globale de toute cette société (de merde) :lunette:
 

Lolita

N'oublions pas ceux qui nous nourissent
3 Jan 2019
401
2 386
93
Je pense que le baby boom post corona existera mais de façon assez marginale. Les gens qui essaient d'avoir un enfant peuvent avoir plus d'occasions pour les travaux pratiques. D'autres peuvent se dire que c'est l'occasion mais en auraient fait de toute façon. Je ne pense pas que beaucoup de gens vont prendre le coronavirus comme révélation pour faire un enfant dont ils ne voulaient pas avant. Quelques uns certainement, mais ça restera ultra minoritaire.
 

Hama

Same old turtle
5 Jan 2019
278
2 106
93
En chine, ils ont un boom des divorces :cretin:

Ensuite je suis d'accord avec le fait que l'envie d'enfants est viscérale et irrationnelle. Je pense que les couples qui avaient déjà des envies d'enfants vont certainement «profiter» du confinement pour essayer encore plus :culotte:.
 

Floowls

Well-known member
9 Sept 2019
564
6 517
93
@Hama Tu m'étonnes ! Pour certains couples ça doit sûrement être difficile de se retrouver 24h/24 ensemble et d'être confronté à tout ce qui énerve chez l'autre en permanence alors qu'avant il y avait une échappatoire possible. Ça me fait sourire mais c'est un peu triste aussi que des relations se brisent à cause de ça. :erf:

Je trouve un peu dur de juger les couples qui vont faire des enfants pendant cette période parce que je ne pense pas qu'il y ai de bon moment pour faire un enfant. Comme j'aimerais que l'on respecte mon choix de ne pas avoir d'enfant, j'essaie de respecter le choix des autres à faire des enfants. Même si la situation actuelle ne semble pas très optimiste, j'ai quand même l'impression que l'Histoire humaine est jalonnée de crises et de périodes vraiment difficiles. Je ne suis pas du tout une partisane de la disparition de l'humanité parce qu'on est certes capable de beaucoup de mal mais aussi de beaucoup de bien. Je ne sais pas comment les choses vont évoluer et j'ai bien conscience que notre mode de vie va être profondément chamboulé au fil des années à venir mais personne n'est capable de savoir dans quel sens cela va évoluer.
Tout ce que je souhaite c'est que les gens fassent des enfants, se mettent en couple ou autre parce qu'ils le veulent et pas parce que c'est ce qu'ils sont censés faire, que c'est la seule voie vers le bonheur et l'accomplissement personnel.
Bref, soyez heureux dans la vie que vous voulez ! :fleur: