Espace de discussion parents / childfree

Sonea

Aime comme tu l'entends
13 Jan 2019
2 775
24 152
113
@Safinette je n'ai jamais ressenti ça. Mais d'un côté on est le couple le plus ancien. Y a juste un beau-père une fois, mais il m'aimait pas, ça n'avait rien à voir avec le fait qu'on a pas d'enfants. Ca ne pourrait pas être du au fait qu'il a été marié avant ?

Nous on dit mon copain/compagnon/conjoint et leurs versions féminines. Jamais mon mari/ma femme. J'ai du mal à utiliser mon copain dans le milieu pro par exemple.
 
You Rock !: Psyduck

Safinette

Well-known member
4 Jan 2019
1 477
14 312
113
@Sonea @Lise Anne c'est effectivement possible que ce soit parce qu'il a été marié.
Sachant qu'il a été marié 25 ans, qu'ils ont deux filles....je rivaliserai jamais! (je serais veuve avant huhuhu)
On rentre aussi dans le cliché lui plus vieux que moi (sauf qu'on est nul en cliché....je suis pas canon et il n'est pas riche) alors peut être que ça semble très superficiel.

Mais je vois que @Kitchie tu l'as déjà ressenti aussi ce côté, tu ne fais pas d'enfant tu ne fais pas un vrai couple.

Enfin bon comme je le disais, ça ne m'impacte pas, mais j'étais curieuse de savoir si des gens pensaient ça et s'ils pouvaient me l'expliquer. Merci pour vos réponses
 

Kitchie

Well-known member
3 Jan 2019
214
1 332
93
@Safinette oui oui je l’ai ressenti aussi pourtant lui n’a pas été marié avant et n’a jamais eu d’enfants et on a le même âge. Je n’ai jamais ressenti ça de la part de nos amis proches (les siens ou les miens ou les nôtres) qui nous connaissent depuis le début mais je le ressens de la part de personnes nouvelles qu’on rencontre (et même au bout de quelques années à les connaître) ou de parents autour de nous, et c’est clairement du à notre statut de childfree.
Quant à la sémantique de couple je dis « mon mari » parce que je suis mariée mais j’ai l’impression de prendre 20 ans à chaque fois, je ne parle même pas de la version « ma femme » qui est malheureusement encore utilisée parce que « mon épouse » non seulement ça vieillit tout autant voir plus (on prend pas 20 ans mais 30 ans quand on dit « mon épouse ») mais en plus c’est super pompeux.
 

Safinette

Well-known member
4 Jan 2019
1 477
14 312
113
C'est marrant car ça me "choque" (je mets plein de guillemets c'est un peu fort comme terme) plus quand quelqu'un appel son conjoint son mari ou sa femme alors qu'ils ne sont pas mariés, alors qu'en étant marié ça me choque moins que les conjoints s'appellent conjoint/copain/chéri....
C'est marrant comme c'est bien ancré même si je ne suis pas spécialement fan du mariage, ni même ne veux me marier
 

Kitchie

Well-known member
3 Jan 2019
214
1 332
93
Et pour revenir à ce que disait @CCCC qui disait que quand elle parlait du père de sa fille avec sa fille, elle disait plus souvent ton père que papa, ça me fait penser que ça m’étonne toujours quand des adultes disent « maman » au lieu de « ma mère » quand ils parlent de leur mère à quelqu’un d’autre. Je ne sais pas si je suis la seule à être choquée par ça. Même dans la vie de tous les jours si on me parle de ma mère les gens vont avoir tendance à me dire « votre maman » au lieu de « votre mère » moi ça me choque, surtout quand on est largement adulte et plus jeune du tout (encore dire ça à un ado, bon).
 

Onirinaute

Well-known member
16 Jan 2019
111
571
93
@Kitchie moi je dis assez souvent "ma maman" ou "ta maman" :ninja: genre quand je parle à mon copain (/compagnon/chéri/mec :cretin: il m'appelle parfois sa femme mais quand je l'entend je le corrige, sinon entre potes on dit ton Monsieur/ta Madame, ou Monsieur Onirinaute) je sais pas pourquoi mais "ta mère" ça sonne trop négatif et méchant à mes oreilles (du coup je l'utilise quand sa mère ne soule un peu par contre :cretin:)
Enfin si j'imagine que je sais pourquoi, parce que ça a tant été utilisé comme insulte ou presque à l'adolescence probablement. Et je pense que mon père est un peu comme moi parce que quand il parle de ma grand mère maternelle à ma mère, il l'appelle par son prénom, SAUF quand il est un peu énervé ou de mauvais poil où elle devient "ta mère"
 
3 Jan 2019
1 078
6 788
113
J'ai aussi ce problème de mon côté quand je parle de ma copine : copine justement ça sonne trop "ado", sans parler de la confusion copine (amoureuse)/copine (amie) :sweatdrop:, chérie/amoureuse sont beaucoup trop gnangnan pour moi :ninja:, conjoint.e sonne trop compte-joint sérieux à mon goût... j'utilise pas mal "moitié" par défaut mais je n'aime pas trop non plus la connotation "tu n'es pas entier.e tant que tu n'as pas rencontré quelqu'un :drama:" :rolleyes:, bref c'est pas évident :lunette:

Je ne désire pas avoir d'enfants donc le problème ne se pose pas de ce côté là, mais perso ça ne me choque pas quand ma mère dit "va demander à papa" (en parlant de son mari/mon père) et inversement, par contre ça me ferait super bizarre s'ils s'appelaient comme ça entre eux (du genre mon père qui dirait "Bon maman tu viens" en parlant à sa femme/ma mère o_O). Et je dis parfois "ta maman" quand je parle à des ami.es très proches (ou à des moins proches mais dans un contexte délicat, du genre mort ou maladie grave...), mais sinon c'est toujours "ta mère/ton père/tes parents", je trouve ça trop personnel sinon.

Pour les surnoms je suis mitigée, je ne considérerais jamais ça comme une VEO (sauf si surnom méchant/dégradant, ou s'il est utilisé contre la volonté expresse de l'enfant) mais je trouve qu'il faut que ça reste entre proches et pas trop devant témoins quoi (surtout à l'adolescence où ça peut vite devenir gênant devant les profs/ami.es, et à l'âge adulte en contexte pro notamment).
Après ça dépend des circonstances, mes grands-parents maternels par exemple sont tous les deux appelés par leur surnom/diminutif local par tous les gens qu'iels connaissent (je les appelle comme ça aussi avec Papy/Mamie devant) et pour le coup ça serait très étrange de les entendre appeler autrement, mais ils sont d'accord avec cette façon de faire ;)
 

Chocovore

éclair au chocolat
9 Jan 2019
1 707
12 989
113
@Fauvette à lunettes Il me semble que c'était justement un cas de ce type pointé par @Safinette des couples qui même/surtout hors de la présence d'enfants s'appellent entre eux "papa" et "maman".
J'ai déjà rencontré quelques rares cas.
Dans les citations indirectes, encore heureux que ça soit normal. (Il faudrait que je teste un de ces jours : Est ce que tu souhaites que mon épouse te lise une histoire ce soir mon fils ?:LOL:)
 
Dernière édition:

klifer

Machine de guerre un peu rouillée
2 Jan 2019
695
9 280
93
www.mokumonmywrist.eu
@Kitchie bah moi ca me "choque" aussi, enfin disons que ça m'étonne d'entendre des adultes dire ma maman. Titiou Lecoq en parlait dans un article sur l'infantilisation de la femme (en l'occurence voilée) quand elle devient une maman. Comme elle je ne dis Maman que quand je m'adresse directement à ma mère.

Voila d'ailleurs l'article que j'ai trouvé intéressant :

http://www.slate.fr/story/183023/femmes-voilees-maman-media-paternalisme-petit-bourgeois

On parle anglais avec mon mari et on dit souvent mums, mais ça sonne pas pareil, dans nos langues maternelles on dit mères, voir lui appelle la sienne par son prénom.
 
Dernière édition:

Kitchie

Well-known member
3 Jan 2019
214
1 332
93
@klifer ah ben voilà c’est ça qui me dérange. Que de parfaits inconnus me parlent de ma mère en me disant « votre maman » alors qu’ils ne savent même pas si je l’appelle maman quand je m’adresse directement à elle. Je trouve cela sexiste et infantilisant car je suis sûre que dans le même contexte on ne dirait pas « votre maman » ou « votre papa » à un homme qui a largement dépassé la trentaine. Et un homme de 30 ans ne dira jamais maman ou papa en parlant de ses parents à des inconnus, ou alors c’est rare, alors que des femmes font fréquemment cela.
 

Oiselle

Sous la tyrannie d'un oisillon joli
3 Jan 2019
1 848
23 245
113
En fait le mot "mère" a pris ces dernières années une connotation assez négative (le "nique ta mère" serait il en cause ? ) et quand vous discutez avec des jeunes (primaire et collège), si vous employez le mot "mère" , certains peuvent être choqués car ils pensent que c'est un manque de respect. Et oui...
 

Safinette

Well-known member
4 Jan 2019
1 477
14 312
113
J'ai aussi ce sentiment étant plus jeune de ne pas devoir dire "ma mère" "mon père" car ça semblait méchant.
Mais bon en grandissant je ne me vois pas du tout dire "ma maman est tombée ce weekend".
D'ailleurs même les gens qui disent maman ne disent pas le "ma" j'ai des collègues (femmes souvent) qui disent "j'étais avec maman ce weekend)....genre elle est universelle en plus.

Mais oui ça me dépasse un peu.
 

klifer

Machine de guerre un peu rouillée
2 Jan 2019
695
9 280
93
www.mokumonmywrist.eu
@Safinette ahah par contre du coup quitte à dire maman je trouve ca "moins pire" de dire maman, pour moi t'as pas besoin de mettre de pronom à Maman, tout le monde sait que tu parles de la tienne quand tu dis ca. C'est comme si c'était son prénom, moi je dirais pas j'étais avec ma Marine ou mon Michel. Pour moi le "ma" est très infantile.

D'ailleurs c'est marrant car quand je parle de "ma maman" (à ma fille, puisqu'elle connait pas le mot mère), de "my mother" ou de "my mum", ma fille me répond "Mamy"? Elle a déjà intégré que y avait plein de mamans et que chacun avait la sienne (elle a deux ans mais je compte évidemment lui parler des différents modèles familiaux qui existent même si c'est un autre débat).
 

Aesma

Menstruoloque
6 Jan 2019
591
3 076
93
@klifer Ah bah moi au contraire je trouve ça super bizarre, les seules personnes à qui je dis "Maman" sans préciser "ma" c'est ma famille premier cercle, même à ma grand-mère ou ma tante si je lui parle de ma mère je vais dire "ma maman". Ça me semble hyper chelou de dire "J'ai envoyé un texto à Maman" à une personne qui n'a pas de lien direct avec elle (parce qu'en réfléchissant bien je crois que je disais bien juste "Maman" quand je parlais à mes grands-parents maternels mais jamais paternels)

Et pour le débat "mère" "maman" je crois que j'utilise indifféremment les deux y compris quand je m'adresse à mes collégien·ne·s. Je peux aussi bien utiliser "maman" pour un 6e choupi que pour taquiner un 3e et "mère" pour le côté formel et en même temps "je m'en fous".
 
Dernière édition:

Albert

Le mieux est l'ennemi du bien.
13 Jan 2019
1 087
6 744
113
J'ai horreur aussi qu'on dise " ma maman" pour parler de sa mère à des tiers. Je suis peut être à côté de la plaque, mais parmi les personnes que j'ai rencontrées, les seules qui utilisaient le mot "Maman" seul, étaient des jeunes filles issues de la bourgeoisie catholique. Du genre à aller à la messe chaque dimanche, et pour au moins l'une d'entre elle, vouvoyer ses parents (elle a mon âge pourtant). C'est un hasard ou pas ?
 

klifer

Machine de guerre un peu rouillée
2 Jan 2019
695
9 280
93
www.mokumonmywrist.eu
@Albert je ne pense pas, je remarque qu’on le retrouve aussi beaucoup chez les personnes âgées et, mais c’est une constatation empirique qui ne repose sur rien, justement je trouve que ce sont des groupes ou il y a une plus grande distance avec la dite maman. Est ce que c’est pas un moyen d’insuffler un peu de tendresse ? Ou d’humaniser? Ou alors il y a une immaturité à ce niveau là du justement à cette distance ?
 

Albert

Le mieux est l'ennemi du bien.
13 Jan 2019
1 087
6 744
113
@klifer du coup si tu le remarques chez les personnes âgées, est-ce que ce n'est pas un "usage ancien" qui persiste aussi chez les jeune filles qui ont eu une éducation très classique ? Il va nous falloir replonger dans les biographies d'auteur classiques pour étayer cette hypothèse :clin:.

Et maintenant je doute très fort, je me demande si ma grand mère, née en 22, ne le disait pas aussi pour sa mère, mais je n'ai plus trop de souvenirs précis en tête.
 
12 Déc 2019
1
0
1
Bonjour,
Je suis Amélie Saint Jalm, stagiaire chez Yapaka, programme de prévention de la maltraitance de la Fédération Wallonie-Bruxelles.
Dans le cadre de mon stage en psychologie sociale et interculturelle, j’y ai investigué dans la littérature et auprès des professionnels, le phénomène de l’épuisement parental, connu ces dernières années sous le terme « burnout parental ». Mes recherches m’ont permis d’identifier différentes pressions et vulnérabilités pouvant amener un parent à être fortement épuisé.
Mon étape actuelle dans cette recherche est de récolter l’avis des parents via un questionnaire anonyme. Je pense que votre topic est un lieu propice pour recueillir vos impressions.
Ce questionnaire s’adresse à toutes les personnes maîtrisant la langue française et ayant des enfants encore mineurs, il prend environ 10min.
Le questionnaire est disponible ici : https://forms.gle/1vEX1ULih7A5G6VT8
N’hésitez pas à le faire circuler sur ce forum et en d’autres lieux que vous jugerez pertinents.
Si vous avez des questions, je suis disponible à l’adresse suivante : amelie.saint.jalm@ulb.be
Et si vous souhaitez recevoir les résultats, ajoutez votre adresse email à la fin du questionnaire.
Merci pour votre aide,
Bien à vous,
Amélie Saint Jalm