Emma Watson explique qu’elle est en couple avec elle-même

Ada

Psychanalyse sa peur de la psychanalyse
13 Jan 2019
196
1 090
93
Ile de France
#21
Sinon revenir à la conversation initiale et laisser couler pour éviter la surenchère non constructive une fois que les choses ont été dites parfois c est pas mal aussi :fleur:
La réflexion sur le traitement du célibat d une femme belle/intelligente/trucensenséparlasociete est très intéressante je trouve, bien plus que de savoir si une personne a eu une bonne ou mauvaise intervention concentrons nous là dessus !
Ça me fait d ailleurs pas mal penser au "marché de la bonne meuf" de Despentes :unsure:
 

Rinoch'

Well-known member
4 Mar 2019
82
447
53
#22
Je veux bien que l'écrit soit plus difficile à interpréter que l'oral m'enfin ce n'est peut-être pas la peine de monter sur ses grands chevaux à chaque fois. Personnellement j'ai pris ce commentaire à la rigolade (et pourtant je vous jure que je suis pour une meilleure considération des femmes, si si!) et je ne comprends pas ce besoin de sauter à la gorge du premier commentaire clairement humoristique et de l'utiliser comme une raison suffisante pour préparer ses pierres en vue d'une lapidation publique!
Et puis au final quel est le problème: le commentaire ? Ou le fait que c'est un homme (j'espère ne pas me tromper...) qui a écrit ce commentaire ? Si ça avait été une femme ? Et moi en ayant souris devant ce commentaire je suis quoi ? Une femme "traitresse" car, de par mon sexe, je ne me suis pas offusquée comme aurait dû l'être toute femme fière qui se respecte ? Je ne suis pas assez féministe ? Je suis d'accord avec l'objectivation des femmes ? Bah non en fait!
On parle de condescendance après mais hé! pardon hein! Mais après avoir passé du temps à lire le forum, la condescendance n'est pas toujours l'apanage de certains à qui on aime le reprocher... Le manque de perfection ne fait pas d'une personne une cible à abattre...
En toute honnêteté, je n‘avais pas la moindre idée du genre de Balor. J’ai trouvé la remarque très déplacée quand même.
 

Cactus

Aïe ! Ça pique !
2 Jan 2019
174
1 615
93
#23
@grenouilleau
Vu le nombre de personnes à avoir "rocké" le message de @Rinoch', je pense qu'il y a même plus de 4 personnes. En tout cas, avec moi, ça fait 5.

@Mishka
"monter sur ses grands chevaux", vraiment ?
C'est quoi le plus grave ?
Avoir l'impression que son genre est encore traité comme un morceau de viande dans une société quotidiennement oppressive alors même qu'on est censé être sur un forum safe ?
Ou être vexé parce que l'ironie de son message n'a pas été perçue ?
:neutral:

@Balor
Je comprends tout à fait à quel point c'est désagréable quand on nous prête de mauvaises intentions mais quand il y a autant de personnes qui ont été choquées par ce qu'on a dit, ce serait vraiment sympa de ne pas envoyer bouler ces personnes :tears:. Nous donner l'impression qu'on est trop stupides pour mériter une réponse, ça ne fait qu'aggraver le malaise je trouve... :erf:

Édit : correction conjugaison
 
Dernière édition:

Sophie L

Well-known member
11 Mar 2019
131
597
93
#24
@Ekalos
Que tu défendes un ami est compréhensible, mais attention à ne pas manquer d'objectivité. Cette remarque était déplacée et objectifiante, et là on est sur un forum de webzine qui tend à casser les stéréotypes actuels et le confort de pensée. Notamment avec une ligne féministe. Donc y'a comme un couac... qui fait réagir.

J'ai également du mal avec les "communautés d'amis" qui se défendent les uns les autres sur un forum. Personne n'a besoin de savoir qui est ami avec qui. À titre personnel je ne connais personne irl ici, et ça ne me dérange pas. Je big'uppe les idées qui me plaisent, et je peux même me retrouver à big'upper une personne alors que je n'avais pas du tout apprécié un de ses précédents commentaires.
Après c'est la vie, des amis peuvent se retrouver sur un même forum, mais pour moi le risque c'est que les potes d'untel soutiennent ses idées uniquement par affection pour la personne. Alors que le commentaire est juste déplacé.
 

Psyduck

Noot Noot !
12 Août 2019
433
3 202
93
#25
J'étais très intéressée par cet article et j'espérais y trouver des discussions intéressantes à ce sujet. Bon, ben c'est raté...

J'espère juste que quand vous aurez fini de faire le procès de la personne sus-citée et de sous-entendre que les personnes qui prennent sa défense sont forcément incapables de penser par elles-mêmes, (très féministe-friendly ça d'ailleurs :stare: ) ça serait bien de revenir au sujet de départ qui est la déclaration très empouvoirante d'une figure publique féministe.

Ce genre d'arguties n'apporte rien au sujet.
 

Cactus

Aïe ! Ça pique !
2 Jan 2019
174
1 615
93
#26
Comme elle j'aime beaucoup mon célibat,
Mais comment faire quand on rencontre quelqu'un qui nous plait vraiment beaucoup, et quand on est heureux quand on est ensemble (et heureux quand on est tout seul aussi )
Comment trouver l'équilibre ?
Tu es la seule personne à savoir ce que tu ressens et par conséquent à savoir où se trouve ton curseur pour l'équilibre :happy:.

Avec Monsieur Cactus, je crois qu'on n'a pas trouvé d'équilibre. On a fabriqué cet équilibre. Au fur et à mesure. En parlant, parlant, parlant. En pleurant et en criant aussi :ninja:. Il a fallu qu'on explique à l'autre de quoi on avait besoin car c'est con mais en fait, l'autre ne peut pas (toujours) deviner de quoi on a besoin que ce soit en terme de liberté, de temps ensemble, de tâches ménagères, etc.

Et maintenant, même si j'aime toujours être seule de temps en temps, bah je trouve quand même ça bien plus chouette quand il est là :jv:. D'ailleurs, moi qui préférais dormir seule avant, je me suis surprise à avoir peur au moment de m'endormir sans lui le mois dernier un week-end où il n'était pas là :red:.

Bref, ce racontage de vie pour te dire qu'être heureuse seule ne t'empêchera pas forcément d'être heureuse avec quelqu'un. Si tu es vraiment heureuse avec cette personne, lance-toi. Et surtout : communiquez :clin:.
 

Hinhinhin

Well-known member
4 Jan 2019
212
370
63
#27
Ça me paraissait évident que c'était du second degré (surement parce que j'ai lu quelques messages de Balor auparavant) et parce que pour moi le smiley :lunette: est un marqueur d'ironie. Cela dit c'était peut-être un peu maladroit car tout le monde ne connait pas Balor et on a peut-être moins de recul pour analyser un commentaire quand celui-ci touche un sujet qui nous est sensible.

@Merlu
Pitié, ne fais pas regretter la rédac d'avoir rendu ce forum non-mixte.
stv097.gif stv097.gif stv097.gif pitié accordée.
 

grenouilleau

Well-known member
9 Jan 2019
191
1 251
93
#28
J'étais très intéressée par cet article et j'espérais y trouver des discussions intéressantes à ce sujet. Bon, ben c'est raté...
J'espère juste que quand vous aurez fini de faire le procès de la personne sus-citée et de sous-entendre que les personnes qui prennent sa défense sont forcément incapables de penser par elles-mêmes, (très féministe-friendly ça d'ailleurs :stare: ) ça serait bien de revenir au sujet de départ qui est la déclaration très empouvoirante d'une figure publique féministe.
Ce genre d'arguties n'apporte rien au sujet.
Du coup on devrait laisser passer un propos problématique pour pas mal de monde, c'est ça ?
Donc les propos qui nous gênent, on doit juste en faire abstraction, et passer à la suite ?
Ben non. Si on est pas d'accord, on a encore le droit de le dire.

Et si tu regrettes que le sujet de l'article ne soit pas abordé : qu'est-ce qui t'empêchais, toi, de rebondir sur l'article, au lieu de dire à d'autres quoi faire ?
Vas-y, ça nous intéressera sûrement.
 

Psyduck

Noot Noot !
12 Août 2019
433
3 202
93
#30
Comme @Ekalos et @Tilida vous l'ont expliqué, @Balor était strictement ironique. Et revenir à plusieurs reprises dessus après n'a permis que de créer un climat de tension.
Surtout pour dire à ces personnes que si elles n'étaient pas aussi choquées que vous c'était juste parce qu'elles étaient amies avec lui. J'espère que tu comprends ce que ce genre de propos peut avoir d'insultant pour leur intelligence personnelle.

Pour ce qui d'exprimer votre désapprobation, il est évident que vous en avez le droit (qui a dit le contraire ici ? Genre réellement ? J'attends ta réponse à ce sujet)

Grenouilleau a dit:
Vas-y, ça nous intéressera sûrement.
Je te conseille en toute sympathie de changer de ton avec moi, merci. :fleur: Parce qu'entre l'impératif et le ton ironique, on avancera pas.

Personnellement, je m'interroge sur la potentielle influence qu'elle peut avoir sur ses "fans" masculins comme féminins. Une star peut-elle avoir un pouvoir d'influence sociétal réel ?
 

Cactus

Aïe ! Ça pique !
2 Jan 2019
174
1 615
93
#32
merde... je venais faire la même blague que @Balor... ben je vais m'abstenir :stare:

comment penser que ça puisse être sérieux :eh:

R.I.P le second degré
À force d'entendre et/ou de lire une phrase (quelle qu'elle soit) au premier degré pendant des années et même des dizaines d'années, on finit par croire que la phrase en question ne peut exister qu'au premier degré. Ne jamais sous-estimer les conséquences de la répétition et du conditionnement qui en découle :erf:.
 

grenouilleau

Well-known member
9 Jan 2019
191
1 251
93
#33
Comme @Ekalos et @Tilida vous l'ont expliqué, @Balor était strictement ironique. Et revenir à plusieurs reprises dessus après n'a permis que de créer un climat de tension.
Surtout pour dire à ces personnes que si elles n'étaient pas aussi choquées que vous c'était juste parce qu'elles étaient amies avec lui. J'espère que tu comprends ce que ce genre de propos peut avoir d'insultant pour leur intelligence personnelle.

Pour ce qui d'exprimer votre désapprobation, il est évident que vous en avez le droit (qui a dit le contraire ici ? Genre réellement ? J'attends ta réponse à ce sujet)



Je te conseille en toute sympathie de changer de ton avec moi, merci. :fleur: Parce qu'entre l'impératif et le ton ironique, on avancera pas.

Personnellement, je m'interroge sur la potentielle influence qu'elle peut avoir sur ses "fans" masculins comme féminins. Une star peut-elle avoir un pouvoir d'influence sociétal réel ?
Et bien tu vois comme c'est compliqué de comprendre le ton de quelqu'un à l'écrit : c'était absolument pas ironique.

edit : Pour le reste de ton message : pour silencier les genTes, par ex, @Psyduck : y a pas qu'un "Taisez-vous" à la Finkelkraut, pour interdire aux genTes de se taire. Agiter le spectre du lynchage, ça fait partie des moyens qui silencient : "oh mais tais-toi donc, tu le lynche alors qu'il vient simplement de faire une blague que tout le monde peut comprendre" (= non)
Tout ça alors que le second message de @Balor était tout sauf ironique (pas de smiley), et particulièrement agressif. je le cite, pour mémoire : "J'avais envie de faire une réponse bien agressive devant cette espèce de concours à qui trouvera le plus de raisons de se scandaliser d'un truc complètement inoffensif" ...
est-ce que vraiment je dois décortiquer le message en question pour dire combien c'est violent et méprisant ? Surtout quand ça vient d'un homme qui s'adresse à une femme ? Tu sais combien de fois je l'ai entendu, cet argument du "tais-toi ou je te pète la gueule", variations comprises ? Je pourrais même pas les compter.
Alors j'accepte pas de me prendre un "taisez-vous ou je vous pète la gueule par clavier interposé" ("message bien agressif")

Et ton propre message n'était pas beaucoup plus agréable, dans le genre "taisez-vous" : je te cite : "Et revenir à plusieurs reprises dessus après n'a permis que de créer un climat de tension". Donc le climat de tension, c'est celles qui signalent un souci de blague maladroite qui l'ont installé ?
Et le fait que la formule qui pose problème ait été défendue à plusieurs reprises, ça, c'est pas lié au climat de tension ?
Et le message agressif passé à la trappe, non plus ?

Je m'arrête là, déjà pour ne pas polluer le débat, ensuite parce que clairement, c'est un dialogue de sourds.
Hésitez pas à me dire si vous voulez que je supprime mes messages HS par rapport au sujet, mais je voyais pas de raison de laisser des posts que je trouve inacceptables, et encore plus sur un forum féministe (ou alors il ne l'est pas, et là c'est autre chose).
 
Dernière édition:

Sophie L

Well-known member
11 Mar 2019
131
597
93
#36
@Psyduck
Je n'insulte l'intelligence de personne. Si le commentaire que je poste ne te plaît pas, tant pis. Je le réaffirme. Du coup, toi aussi tu rentres dans la polémique que tu dénonces.

Bien, j'en ai terminé.
 

c_koi_la_suite

Aller on avance
5 Août 2019
78
332
53
#37
Or la dérision est le luxe de ceux qui peuvent prendre de la distance. Cette prise de distance en dit plus sur le privilège de la personne face à une oppression que sa capacité à vivre les injustices avec hauteur.
Féministes contre le Cyberharcèlement

Ça peut aussi être le moment de réfléchir aux mécanismes de l’humour : pourquoi tu trouves ça drôle ? Parce que « c’est quand même vrai » ?
Madmoizelle

Il en a résulté que chez les hommes qui étaient favorables au développement des droits des femmes, l’humour sexiste n’a eu aucune influence. En revanche, chez des hommes ayant un même degré d’hostilité à l’égard du féminisme, ceux qui ont été exposés à de l’humour sexiste ont davantage proposé de réduire le budget accordé aux associations féministes.
Le point commun entre tous ces décomplexés du rire: ils sont tous, dans leur esprit, étouffés par une prétendue dictature du politiquement correct –rire en faisant abstraction de toutes les sensibilités devient pour eux un acte de résistance.
rejeter ce qu’on entend demande plus d’effort et de concentration que l’accepter comme étant une vérité. Et lorsque l’humour auquel on est exposé ne présente pas de subtilité particulière, nous faisons logiquement l’économie de notre réflexion et cultivons alors des préjugés infondés. Autrement dit, l’humour facile nourrit les stéréotypes sur lesquels il se base. Les blagues ne sont pas que des blagues.
Slate

Si, on peut. Mais il faut avoir en tête la réalité du rapport dominant-dominé entre les groupes pour pouvoir rire des stéréotypes.
Le sexisme ordinaire ne se combat pas lors de batailles héroïques. C’est une affaire du quotidien. C’est une remarque déplacée qu’il faut éviter de faire
Madmoizelle

Les gens qui ont les vues les plus traditionnalistes des rapports hommes-femmes, qui pensent que les hommes sont fait pour bosser pendant que bobonne reste à la maison, sont ceux qui rient le plus aux blagues sexistes.
Une heure de peine
 

Pimprenelle

Well-known member
3 Jan 2019
80
558
83
Maine-et-Loire
#40
Même si je trouve dommage que la discussion ne tourne que autour de la remarque du début... Je vais ajouter mon grain de sel :cretin:

En effet je trouve que les petites blagues à connotation sexistes peuvent pourrir, sur le ton de l'humour, les besoins d'émancipation des femmes.

Déjà : "on peut rire de tout mais pas avec n'importe qui" me paraîtrait une phrase intéressante à prendre en compte.

Et sinon, j'ai fais les frais de nombreuses fois des blagues sexistes des mecs de ma bande de potes (remarquez que les filles n'en faisaient jamais!). Et bien je réagissais très vivement à chaque fois.

Conclusion, ça mettait le débat dans une opposition frontale directe, plutôt que de donner son point de vue sans essayer absolument de convaincre la personne en face.

En plus je trouvais que si je m'énervais, ça les renforçait dans leur positionnement. Maintenant que j'ai accepté qu'il fallait plutôt que je discute sans m'énerver... Ça passe hyper bien, et j'arrive à les convaincre de trucs sans m'en rendre compte !