ECM Féminisme

Bernie

Well-known member
24 Fev 2019
713
3 863
93
Aujourd’hui j’ai assuré un cours sur les IST à une classe de CAP à dominante féminine. Ces dernières années j’ai essentiellement eu des classes de garçons et j’ai été effaré par la méconnaissance que ces jeunes filles ont de leur corps. A 16/17 ans, certaines ignorent qu’elles n’urinent pas par leur sexe ! L’utilisation d’un vocabulaire précis pour qualifier les différentes pratiques sexuelles leur pose problème et provoque une gêne qui a été compliquée à dissiper. Pourtant, quand on parle de contaminations, c’est important de pouvoir être exhaustif.
C’est préoccupant...
 

pravda1917

Well-known member
7 Avr 2019
825
3 741
93
Je suis épuisée... j'ai passé la journée a expliqué, répondre, argumenté et j'avoue finir par envoyer chier une dizaine de personnes sur un autre forum que je fréquente depuis 15 ans à propos de la mobilisation des lycéennes d'hier.
Dans ces 10 femmes (parce qu'il n'y avait que des femmes) il y en a une qui a créé le topic féministe (il y a 5 ans je dirais) alors que le sujet initial du forum est la protection animale. Le topic a été créer dans un coin "général et divers" mais il n'en avait jamais été question avant, la meuf elle a pris le risque de se faire bouffer pour ouvrir ce topic vu l'ambiance parfois... bah non elle trouve qu'à l'école faut s'habiller correctement... elle n'a absolument rien lu de ce que j'ai publié avec une autre sur le pourquoi du comment de la journée d'hier, les autres la soutiennent en bloc en disant que ça n'a rien avoir avec les garçons mais que porter une mini-jupe quand même (elles sont toutes plus jeune que moi bordel... c'est en quelle année qu'on est revenu au moyen âge sans me prévenir?????).
La discussion c'est terminé sur un "de toute façon on peut pas demander à des gamines de moins de 20 ans d'avoir une pensée féministe et de lancer un mouvement structuré..." j'étais tellement hystérique que j'ai pas répondu (je crois qu'après les discussions de la journée cette phrase m'aurait peut être fait aller aux mains si on avait été face à face).
J'adore ces femmes pour pleins de raisons, 15 ans de "vie sur internet" c'est pas rien mais elles m'ont rendu barge

edit : je reviens dire que je n’ai jamais tapé personne parce qu’il/elle n’était pas d’accord avec moi (peut être éventuellement un CRS dans une manif mais en vrai je ne suis pas sure ).
Donc je n’en serais pas venue aux mains... je ne le fais jamais... mais parfois quand je discute sur le web et que je suis super énervée j’ai des envies de coller des baffes... je ne sais pas trop d’où ça me vient
 
Dernière édition:

Aesma

Menstruoloque
6 Jan 2019
1 417
5 532
113
@Chocovore Le problème comme tu l'as bien souligné est d'une part que le produit ne soit pas réutilisable (si on devait racheter un GPS pour chaque trajet je pense que ça gueulerait +) et d'autre part le fait que beaucoup d'utilisateurices sont persuadé·e·s que ce genre de tests sont + fiables que ceux à 1€. Des personnes qui auront déjà fait un test entrée de gamme vont très fréquemment racheter un second (voire un troisième et un quatrième) test électronique pour confirmer le 1e, ce qui est idiot et encourage les achats inutiles et coûteux pour l'environnement (déjà a-t-on réellement besoin du plastique tout autour ? Non, on pourrait faire des tests tout en papier)
 

Lust

Pas de citation s'il-vous-plait :)
22 Fev 2019
164
1 518
93
@LuLa L'un des disciples du philogyne est psychiatre dans l'article :sick:. Je me souviens avoir vu des vidéos de ce sale type/gourou il y a quelques années. Ca m'a laissé un souvenir beurk beurk. Il y a de quoi avoir peur des hommes après.
 

pravda1917

Well-known member
7 Avr 2019
825
3 741
93
@Aesma il existe des tests tout en carton. J’en ai acheté une centaine sur le net pour 20 € (il n’y avait pas de plus petite quantité quand j’ai commandé) au début de mon parcours PMA sur les conseils de femmes vivant le même parcours rencontrées sur un forum.
J’ai jamais compris comment ça marchait (Ou faire pipi, ou devait apparaître la barre, il y avait déjà des barres de couleurs différentes... bref j’ai pas compris) pour être honnête. Je me suis rabattu les rares fois ou j’ai fait un test pas sanguins sur des test électronique parce que je ne voulais pas de fausses joies (je suis pas hyper douée avec les tests et je m’étais déjà fait une fausse joie... pas deux fois)

@Dragonya vous avez fait remonter cette histoire d’intervenante du planning à la confédération? (Au planning on fonctionne en associations départementales et il y a une association confédérale pour répartir les subventions, organiser les formations, bref pas dirigé mais faire en sorte que tout ce passe bien pour tout le monde. La confédération se trouve à paris pour des raisons pratiques (mais n’est pas l’association du département 75) et on peut la joindre (il y a son numéro de téléphone en contact sur le site du MFPF) parce que honnêtement ça me fait bien flipper ce que tu raconte.
 

Chocovore

éclair au chocolat
9 Jan 2019
2 166
16 785
113
@Aesma Et pourtant les tests électroniques sont moins fiables que les uniquement chimiques, foi de spécialiste en sureté de fonctionnement de systèmes électroniques.
Pour celles et ceux qui pensent le contraire il suffit de parcourir les 1046 pages en anglais du Military Handbook : Electronic Reliability Design Handbook alias MIL-HDBK-338B de son petit nom pour s'en convaincre :troll:
(Bon en vrai les 532 première pages suffisent)

En mode savant fou, on pourrait construire des tests de grossesses électroniques plus fiables qu'un purement chimique, mais il faudrait rajouter quelques zéro au prix.
 

MrB

L'amour pour épée, l'humour pour bouclier.
3 Jan 2019
1 101
11 206
113
@pravda1917
Justement ce week-end suite à l'affaire du musée d'Orsay, je discutais avec un ami prof des tenues "décentes" pour aller en cours.
Lui est d'avis que le collège et le lycée c'est un cadre sérieux et que donc on doit s'habiller en conséquence.
C'est à dire que pour lui on devrait interdire jupes et shorts pour les filles ET les garçons.
 

AngèleLN

Pinball Wizard
1 Avr 2019
1 391
11 357
113
wordpress.com
@MrB Après personnellement, je ne vois pas en quoi on ne peut pas être habillé sérieusement en short ou en jupes. Je porte des shorts et des jupes au travail et je n'ai jamais eu aucune remarque. Il existe des shorts et des jupes très habillés. Sachant qu'en été avec les températures qu'on peut se taper, je trouve ça presque irresponsable d'obliger les jeunes à se couvrir.
 

MrB

L'amour pour épée, l'humour pour bouclier.
3 Jan 2019
1 101
11 206
113
@AngèleLN Je suis le premier saoulé de devoir porter un pantalon au boulot par 35°, alors que comprend tout à fait que des élèves enfermés dans des salles de classes suffocante aient envie de porter des tenues plus légères.
Pour mon pote, du moment que c'est au dessus du genou ce n'est pas professionnel. Dans son établissement si un élève arrive en short il est renvoyé chez lui.
 

Chocovore

éclair au chocolat
9 Jan 2019
2 166
16 785
113
@MrB C’est assez croustillant quand on sait que jusqu’aux années 60 à l’école le port de la jupe (ou robe) était obligatoire pour les filles et celui de la culotte courte (sorte de bermuda) pour les garçons. Et la société était bien plus conservatrice.
Mais c’était effectivement “au dessous du genou”, après j’ai jamais vraiment compris ce critère. :hesite:

@Lolita j’ai aussi un ressenti assez proche de la situation décrite dans l’article.
Par contre je comprend mal la démonstration que veut amener l’article le rôle de l’état n'étant abordé que dans le dernier paragraphe, vite expédié par rapport au long travail d'analyse présenté avant. :ninja:
 

AngèleLN

Pinball Wizard
1 Avr 2019
1 391
11 357
113
wordpress.com
@MrB S'il allait là où je travaillais, la moitié des employés dont moi serait renvoyée :yawn: Je n'aime en général pas cette excuse du "ce n'est pas professionnel", tout dépend du milieu dans lequel tu travailles et encore, les mentalités commencent à évoluer, je pense notamment sur le tatouage ou le bermuda au travail.
 

Lust

Pas de citation s'il-vous-plait :)
22 Fev 2019
164
1 518
93
@MrB Du coup, les adultes également ? Je suis dans l'Education Nationale et j'adore porter des jupes courtes :cretin:. Est-ce qu'il estime que certains motifs devraient également être interdits (le léopard, le motif "tigresse", les collants résille, etc.) ? Et puis après tout : est-ce que le jogging pour les garçons devrait être interdit parce que peu sérieux (il s'agit d'un vêtement de sport) ? Et qu'en serait-il du jean ?

Comme l'écrit @Chocovore , c'est assez croustillant quand on compare les critères d'aujourd'hui avec ceux d'hier.
 

MrB

L'amour pour épée, l'humour pour bouclier.
3 Jan 2019
1 101
11 206
113
@Lust Je suppose que si ce n'est pas autorisé pour les élèves, ça ne l'est pas non plus pour le personnel et les profs.
On a pas parlé des motifs et joggings mais c'est vrai que ça aurait pu être un sujet.
Là je viens de lancer le sujet sur l'action du 14 septembre dans une conversation commune :cretin:
 
Dernière édition:

Lust

Pas de citation s'il-vous-plait :)
22 Fev 2019
164
1 518
93
C'est vrai que l'on a tendance à tirer beaucoup de conclusions en France à partir de détails vestimentaires @AngèleLN . Je ne sais pas si cette focalisation sur les détails est propre à la France ou si l'on retrouve cela dans les pays latins en général (et dans le monde entier).

Petite digression qui n'a rien à voir : j'ai du coup une pensée émue pour les colons espagnols qui sont arrivés sur les îles aux abords des Amériques et qui y ont découvert des tas de gens tout nus :cucul:. Le choc mental et culturel :drama:.
 

pravda1917

Well-known member
7 Avr 2019
825
3 741
93
@MrB dans toute cette histoire rien n’a jamais été dit sur le fait que le collège et le lycée c’était là où les adolescents (les presque adulte quoi, pas des enfants à peu prêt innocent ni des adultes dont la façon de voir le monde et de se voir entre eux est complètement faite et a dû mal à évoluer) apprennent le vivre ensemble (parce qu’à l’école on apprend pas que les math et l’histoire géo) et que c’est pour beaucoup le seul endroit où ils le font (j’ai des parents qui ont été un peu stricte sur les sorties, je ne reconnais, je n’ai pas eu le droit d’aller à des boums ou autres soirées jusqu’à assez tard et se sont aussi des endroits pour apprendre à se comporter normalement entre les différents genre, je suis pas sure que j’étais si seule que ça a être privée de ce genre d’occasion).
Le fait que cet apprentissage se face entouré d’adulte est une vraie bonne chose, c’est à eux de réagir quand ça dérape (ça arrive on vit pas chez le bisounours) c’est à eux d’être sur le qui vive pas aux lycéennes. Pour ma part c’est un prof homme quand j’étais en 6eme à refoulé un de mes copains (qui voulait vraiment rigoler mais ça ne change absolument rien au problème)qui s’est accroché à mon sac pour me freiner dans mon départ parce qu’il voulait un bisous. C’est ce prof qui m’a sensibilisé à ça et qui m’a fait réfléchir (mes parents à l’époque disait que parler d’histoire d’amour quand on a 16 ans... c’est pas de son âge... autant dire que si j’avais dû attendre d’eux quelconques conseils et éducation j’aurais attendu longtemps. Et je vais peut être être blessante mais mes parents ne pratiquaient aucune religion et n’étaient pas reac sir tout, mais le problème de la sexualité ou des relations amoureuses les mettaient très mal à l’aise. Là encore je suis pas sure que ce soit les seuls qui aient du mal à parler de ça avec leur fille).
L’école secondaire n’est pas pour moi un endroit pour former les futurs professionnels ( j’ai vraiment cette idée en horreur, dire à des jeunes de 13 ans qu’ils sont en train d’apprendre à occuper un emploi alors même que pour la majeur partie d’entre eux ils ne connaissent que 10 métiers je trouve ça horrible) mais bien pour dispenser des apprentissages qui feront des élèves des personnes capables de travailler et vivre en société

Edit : j'ai oublié aussi de dire que l'adolescence c'est aussi un moment ou on se chercher ou parfois on tente de choquer et ou on tente des style vestimentaire pour trés majoritairement on adoptera pas. Laissons aux jeunes la possibilité de faire des expériences de grâce (parce que bon je suppose que le gothique et autre c'est pas sérieux non plus)
 
Dernière édition:

Chocovore

éclair au chocolat
9 Jan 2019
2 166
16 785
113
@Lust Il y a un côté assez récent de ce type de phénomène dans la mesure ou avant 1950 environ pour les pays occidentaux, il n’y avait pas vraiment d’adolescence en terme sociologique (ou cela ne concernait qu’une partie restreinte de la population) on passait quasi instantanément d’enfant sous l’autorité de ses parents à un jeune adulte avec une certaine autonomie.
Dans certains pays on reste sur des périodes de transition plus courtes.

J’ai l’impression que ce type de jugement existe dans presque tous les pays où une bonne partie des gens font des études longues (Europe, Etats-Unis, dragons asiatiques). Ça pourrait être intéressant de voir si le phénomène se manifeste aussi des les pays ou la généralisation des études secondaire est plus récente comme la Chine.

Les marins espagnols et portugais étaient déjà habitués aux gens qui vivaient plus nus qu’eux dans le golf de Guinée. Je pense qu’à l’époque ils trouveraient bien plus surprenante l’idée d'envoyer à l’école de manière généralisée les 15-19 ans.