ECM Actualités et Politique

Lol'ô

Well-known member
6 Jan 2019
514
1 773
93
Yep, @LuLa , fidèle au poste. ;)
Comme tu dis, c'est pas faute d'en parler ... Quand j'en ai parlé à mon père, il m'a répondu : Je ne vois pas ce qu'auraient à gagner les élus à signer ce genre de mauvais traités ... J'en aurai chialé !
 
You Rock !: LuLa

Chocovore

éclair au chocolat
9 Jan 2019
663
4 327
93

Chocovore

éclair au chocolat
9 Jan 2019
663
4 327
93
Hier c'était la commémoration du 75ème anniversaire du débarquement en Normandie.

Je trouve toujours assez dingue, d'un point de vue historique, la réduction qu'on a de la seconde guerre mondiale à cet événement dans nos pays occidentaux.
Comme pour la première ou on ne parle que de la Verdun, la Marne et la Somme me donne toujours l'impression qu'on oublie que ces guerres ne s’appelaient pas mondiales pour rien.

Le 22 juin ce sera le 75ème anniversaire de l'opération Bagration qui devait débuter juste après le débarquement (Un accord de la conférence de Yalta). Pourtant à part certains entrefilets dans le presse spécialisée on en parlera probablement pas dans la presse généraliste. (Tout comme on a pas entendu parlé de la libération de Rome le 4 juin).
Après je comprend que ça soit surtout politique, mais ce me laisse toujours un truc en travers la gorge lorsqu'on a une approche plus scientifique de l’événement. (Et pour moi la presse en démocratie doit avoir l'ambition d'aller plus loin que de la simple communication).

Bien entendu l'opération Neptune reste la plus grand opération amphibie de tout les temps et un défi politique, stratégie, logistique... mené avec une maitrise impressionnante dans son contexte et il n'est pas question de l'oublier. Mais pourquoi occulter tout le reste ?
 

cilijoya

Carabistouilles !
2 Jan 2019
323
290
63
Mais à part ça la ministre de la santé "défend fermement l'IVG" :lol:
En même temps, ça me paraissait presque trop beau pour être vrai, dans un pays aussi peu progressiste que le nôtre.
Moi aussi j'avais du mal à y croire mais je me disais qu'ils allaient attendre le passage devant l'assemblée nationale. Ben non, même pas, en 4 jours ils reviennent en arrière.
 

LuLa

Well-known member
4 Jan 2019
1 452
4 571
113
Lyon
Pour celles et ceux qui le souhaitent, le référendum d'initiative partagé concernant la Proposition de loi visant à affirmer le caractère de service public national de l'exploitation des aérodromes de Paris est ouvert:

https://www.referendum.interieur.gouv.fr/soutien/etape-1

Il s'agit de dire non à la privatisation d'Aéroport de Paris, d'abord parce que pourquoi privatiser un aéroport qui rapporte à l’État? Et pourquoi privatiser une entreprise d'utilité publique dont la sécurité doit être assurée par l’État?
Symboliquement, c'est aussi dire non à l'engrenage des privatisations à tout va des services publics et plus globalement de la société: les barrages/l'eau, l'électricité, les routes, etc etc.

Il faut la signature d'au moins 4,7 millions de français, alors faites très largement tourner ! Pour une fois qu'on peut donner son avis !
 

CCCC

C'est peut-être moi qui déconne, finalement
20 Jan 2019
1 000
5 738
113
Je suis ateree de la chappe médiatique autour de la mobilisation des enseignants... 1et jour de bac, grève de la surveillance pour protester contre la réforme du lycée, dans Mon établissements et dans les établissements voisins, c'est 40 % de grévistes. Je vois dans les journaux quelques entrefilets qui disent 3 % ... Mode de calcul : on prend en compte tous les membres du personnel des écoles maternelles, primaires, des collèges et des lycées (y compris personnel de direction) et on fait le ratio à partir de ça ! Malin ! Sachant que seuls les profs de 1e et de terminale peuvent être convoqués...
Une journaliste est venue s'entretenir avec des collègues grévistes pendant plus de 2h. Pour nous appeler le lendemain en s'excusant car elle n'a pas ou donner au sujet l'ampleur qu'elle voulait. :erf:
 

CCCC

C'est peut-être moi qui déconne, finalement
20 Jan 2019
1 000
5 738
113
DP juste comme ça pour les parents de futurs lycéens: les maths disparaissent du tronc commun. Je ne suis pas prof de math, je ne prêche pas pour ma paroisse (mais les disciplines ne sont pas des territoires), mais il faut que vous sachiez que LES MATHS DISPARAISSENT DU TRONC COMMUN. Ce serait pas un problème si tout le monde avait un bon niveau en maths en fin de seconde, mais ça n'est clairement pas le cas.
Vous vivez à la campagne ? Alors vous avez tiré le gros lot, vos enfants n'auront pas forcément le choix entre toutes les spécialités. voir la carte par académie ici : https://www.studyrama.com/reforme-du-bac/bac-2021-la-carte-des-specialites-par-academie-105258. (ca a l'air rassurant comme ça, mais je dirais que la carte est très optimiste) OK OK, c'est un problème qui existait déjà, mais justement, on nous vend ça comme une solution.

Il y a des bonnes choses dans les programmes, si on regarde objectivement (ne soyons pas rats) sauf qu'il faut les boucler avec moins d'heures, et, puisqu'il semble y avoir des suppressions de posts, avec plus d'élèves dans les classes. Que comme le "groupe classe" n'existera plus vraiment (sauf pour ceux qui recréent l'ancienne filière "S" avec leurs spécialités !), faire les emplois du temps sera un cauchemar, et les élèves risquent de se retrouver avec des gros déséquilibres. (mon coeur saigne pour tous les personnels administratifs qui vont devoir gérer les groupes, les salles, le matériel, etc...)
On forme à la va-vite les profs pour les nouvelles spécialités (Numérique et Sciences Informatiques par exemple).

On change tout en même temps, les 2 années, sur tout le territoire, alors que le bon sens voudrait qu'on fasse une expérimentation sur une académie, qu'on en fasse le bilan, qu'on ajuste les choses, qu'on élargisse l'expérimentation, et qu'ensuite on applique la réforme sur tout le territoire en faisant d'abord la première, puis la terminale pour suivre la cohorte d'élèves. Sauf que ça, ça prend du temps et ça nécessite la bonne volonté des personnels. Comme ils ne savent pas s'ils seont encore au pouvoir dans 3 ans, bien entendu ils sont obligés de mener leur réforme manu militari.
Là nous sommes dans une expérimentation grandeur nature. On va passer 3-4 ans à essuyer les plâtres. Les lycéens d'autjourd'hui sont une génération sacrifiée...
 

Lolita

N'oublions pas ceux qui nous nourissent
3 Jan 2019
189
877
93
@CCCC ça me désole qu'on n'augmente pas le nombre de profs et les moyens attribués à l'éducation. Par exemple, on pourrait y consacrer l'argent du SNU (que je trouve globalement inutile). Je trouve assez intéressant le concept de "tronc commun", mais j'ai un peu du mal à comprendre comment on peut sortir avec une bonne culture scientifique en ayant laissé de côté soit les maths, soit la physique-chimie, soit la biologie/géologie. C'est sûr que certaines combinaisons ne seront pas possibles pour des raisons d'emploi du temps... Je me pose aussi la question de l'intégration dans le supérieur pour les profils plus "atypiques". Est-ce qu'il y aura des cours de remise à niveau possibles? Les nouvelles spécialités semblent intéressantes au vu des enjeux de demain, mais le planning pose question: ça demande de la formation pour les enseignants, non?
 

couettecouette

Well-known member
4 Jan 2019
266
991
93
@CCCC mes deux aînés passeront le nouveau bac. Enfin, j'en ai un qui reste en général. Et il arrête les maths j'avoue que je trouve ça ridicule d'ôter cette matière du tronc commun mais lui avait totalement décroché dans cette matière plafonnant à 9 de moyenne malgré l'aide qu'on lui a apporté à l'extérieur.

En parallèle il a 16 en physique. Sa réponse "je n'ai pas besoin de savoir calculer des intégrales". il a choisi SI à la place.

Au lycée ils nous ont dit qu'il fallait une cohérence entre les matières choisies et l'orientation, que c'est ça qui allait primer sur parcourssup...mon fils n'a encore qu'une vague idée et mettre une pression supplémentaire sur faites le bon choix dès maintenant c'est ça que je trouve idiot et surtout stressant.
 

Chocovore

éclair au chocolat
9 Jan 2019
663
4 327
93
Je trouve à la fois surprenant que les maths disparaissent du tronc commun mais aussi qu'on puisse faire “science” sans math.
Et pourtant à la fin du lycée je n’étais pas un spécialement un “matheux” (à l’échelle de la filière science) : je suis un ancien S SI (ou TI à mon époque) spé physique (option qui disparaît avec le nouveau programme).

Ce qui me m’interpelle aussi c’est les 3 spécialités en première qui deviennent 2 en terminale. Je ne peux m'empêcher de penser que certains lycées “favorisés” permettront de conserver les 3 en terminale (comme pour les terminal S actuelles).

J’avoue que je lis surtout la grille par rapport à mon propre parcours. J’ai l’impression que j’aurai du mal à faire mes choix même simplement en passant de première à terminale : aurais-je dû garder maths+physique et abandonné la SI ? C’est ce qui sera nécessaire pour être admis en prépa alors que conserver la SI serait un choix plus judicieux si je ne suis pas pris en prépa ou que je préfère faire un IUT.
 

CCCC

C'est peut-être moi qui déconne, finalement
20 Jan 2019
1 000
5 738
113
@Lolita @couettecouette la question de l'articulation avec le supérieure reste en suspens, et les premières générations vont en souffrir... au bout de quelques années, on saura que telle ou telle filière préfèrera prendre les élèves qui ont pris telle ou telle spécialité.

@Chocovore la question de l'abandon d'une spécialité sur 3 en terminale pose question. d'abord, certaines spécialités, comme celles liées aux arts, sont parfois co-financées par la DRAC sur plusieurs années. La DRAC voudrat-elle encore co-financer des postes si elle n'a pas la garantie d'avoir un effectif minimum la 2e année? En fait, on perd la visibilité des effectifs sur 2 ans, comme on avait avant.
On peut se dire que les postes co-financés par la DRAC, c'est statistiquement insignifiant, OK. Mais cette organisation précarise aussi tout un tas de matières, avec de fortes variations locales. Un prof, pour sauver son poste, ne sera-t-il pas tenter de donner conseils un peu "orientés" pour encourager l'inscription dans sa matière ? Ce serait humain.
Les élèves de 1e devront assez rapidement choisir quelle spécialité ils abandonnent en terminale, puisque cette spécialité sera évaluée en fin de première, contrairement aux deux autres, évaluées en fin de terminale.

Ce truc est une usine à stress, comme parcoursup, d'ailleurs, autant pour les élèves, les parents d'élèves que pour les profs.
 
13 Jan 2019
664
2 456
93
Cette réforme me surprend aussi. J'avoue que j'ai tiqué en voyant la suppression des mathématiques (même en ne s'orientant pas dans les filières scientifiques, j'estime que c'est quand même une matière fondamentale). L' enseignement scientifique (de 2 heures seulement en terminale) me laisse également perplexe.

D'un autre côté, je ne suis pas surprise car j'ai souvent été entourée de personnes vantant les mérites du système anglo-saxon et je trouve que cette réforme s'en approche davantage. C'est certainement intéressant pour ceux et celles qui auraient déjà une idée précise de leur avenir (une minorité qui sera de fait privilégiée avec ParcoursSup) et certaines spécialités ont l'air bien !

Il y aura probablement une remise à niveau pour certaines filières (j'avais déjà quelques cours de rappels mathématiques en L1 alors que la quasi intégralité de ma promo venait de 1ère S). Il me semble d'ailleurs que ça a été mis en place cette année dans mon académie (il s'agit d'une année 0 ou année de remise à niveau). Je m'interroge donc sur le coût qu'aura cette 4ème année de licence (finalement) pour l'Etat puisque cela risque de concerner un plus grand nombre d'élèves.
Je ne sais pas aussi si toutes les académies pourront se permettre de mettre en place un tel dispositif.
 
You Rock !: Sonea, Lol'ô et CCCC