ECM Actualités et Politique

Bernie

Well-known member
24 Fev 2019
834
5 007
93
@Bernie ils voulaient dire contractuelles, c'est ça ? Sans le statut de fonctionnaire ? Je me suis demandée ce que ça voulait dire justement...
C’est ça ! Les vacataires, ça a existé dans l’éducation nationale a une époque mais c’est fini et ça concernait des enseignants embauchés pour moins de 120h sur une année.
Là où il y a peut-être eu une confusion, comme il est question du cumul d’emplois, peut-être que certaines aesh font des vacations dans pour la fonction publique territoriale pour la cantine ou les TAP. Mais ça ne peut pas être dans l’EN et on n’a jamais pu être vacataire en CDI !
 

Chocovore

éclair au chocolat
9 Jan 2019
2 256
17 623
113
@Elixir Le gros titre du Monde parle de 150 millions de gens qui risquent de se retrouver en extrême pauvreté d’après la banque mondiale : dans le détail, celle ci évoque une fourchette de 88 à 115 millions pour 2020 avec une estimation haute de 150 millions qui s'étale jusqu’en 2021. (Soit quasiment du simple au double même si ça reste important cela n’a jamais été observé hors temps de guerre ou depuis la chute du bloc de l’est)

Ce rebond est à mettre en perspective de l’évolution de cette extrême pauvreté. En 1981 elle concernait 42,5% de la population mondiale alors qu’en 2017 elle n’en concernait plus que 9,2%.
Cette augmentation effacerait les progrès de 2018-2019 qui devait amener cette valeur à 7,9% en 2020.
Par contre ce qui pourrait changer c’est que cette extrême pauvreté pourrait toucher davantage les urbains que les ruraux qui étaient traditionnellement touchés. Et que cela devrait toucher des pays (en particulier en Asie du sud) en dehors de périodes de violences qui sont les gros freins habituels à une réduction de la pauvreté.

Cette communication de la banque mondiale vise un but politique, recevoir un don de 50 milliards de dollar (ou des prêts dans des condition spéciales), pour limiter cette évolution de la pauvreté dans la fourchette basse.

 

Jeanne

Well-known member
4 Jan 2019
419
3 447
93
Anywhere
Je suis fatiguée.
J'aurais pas dû allumer la radio et la télé, entendre parler en boucle du Corona en alternance avec l'histoire d'attaque de commissariat aux feux d'artifices.
Et bien sûr, personne ne se demande jamais d'où tout ça vient, c'est juste une attaque gratuite.

Spoiler: non, mais c'est bien arrangeant de pas en parler.


J'en ai marre.
 

Chocovore

éclair au chocolat
9 Jan 2019
2 256
17 623
113
@MrB Je suis toujours assez surpris par ce type d’article. On lance un faisceaux d’informations en laissant la personne qui lit tirer ses propres conclusions en invoquant des sources dont les plus fiables sont contradictoires avec le contenu de l’article ou parlent totalement d’autres choses. J’ai du mal à les voir comme autre chose que des tentatives de manipulation par le fait que les gens ne consulteront pas les sources.

Déjà un biocide toxique c’est un pléonasme, c’est la définition même du biocide de s’attaquer à la vie en particulier en “volant” des groupes chimiques à de protéines.

Dans l’article originel, celui de Reporterre qui se termine par un point d'interrogation , il y a le lien vers l’article scientifique central de l’affaire.
Ce lien non fonctionnel et qui n'a pas été réparé ne pointe pas vers une étude comme annoncé mais une thèse. Bien entendu comme il s’agit d’un travail universitaire validé on remarque qu’il respecte toujours une certaine prudence et ne fait jamais d'affirmation péremptoires sauf convergence de nombreuses sources (et spoil, elles ont une conclusion opposée à l’article).

Dans le premier article il y a une pincée d’association par déshonneur : 2,66% de la maison mère de DIM appartient à Black Rock. Quel est le rapport avec les ions argents ?

Le scandale assumé : il est clairement écrit que les masque en tissus ne sont ni des masques chirurgicaux ni des FFP2. Merci capitaine obvious !
Mais en fait dans l’article on dit que les masques tissu ont une efficacité dans certaines conditions … qui ne sont pas réunis dans les école maternelles, donc pas de rapport avec la méthode de traitement du masque tissus.
S'ensuit un lien justificatif de santé publique France pour prouver que le plus grand nombre de clusters (sans qu’il soit précisé “en cours d’investigation” comme dans la source) se trouve dans la catégorie “milieu scolaire et universitaire”. Sauf que si on va vérifier dans le document cité (à la page 16) 43% concernent l’enseignement secondaire et 33% le supérieur et que l’enseignement maternelle ne concerne que 6,7% des clusters.

Ensuite il y a la super étude (mais qui est en fait une thèse) qui ne parle pas des ions argents dans le cadre d’un contact cutané ou respiratoire mais par une plaie qui communique avec le système sanguin, dans le premier chapitre car elle est surtout centrée sur les nanoparticules.

La thèse explique très bien que les éléments des colonnes 10 à 12 du tableau périodique des éléments ont tous des propriété biocides mais que certains sont trop chers pour être utilisés (or, platine) ou toxiques (mercure), allergisant (nickel), trop peu actif (zinc) et qu’on utilise principalement l’argent et le cuivre. Le cuivre est à la base de nombre pesticides utilisé dans l’agriculture bio.

L’argent fonctionne mieux que le cuivre dans certains cas et sa principale cible et la bactérie E. Coli. Entre la découverte des bactérie (et même lorsqu’on ne connaissait pas l'existence des bactéries) et celle des antibiotiques il a été utilisé comme limiteur d’infections.
La thèse rappelle que la plus grosse utilisation de nanoparticule d’argent comme biocide se fait via des pansement dans les hôpitaux (Acticoat, Acrisorb silver, Silverlon, Hansaplast).

Les nanoparticules d’argent sont utilisées dans la fabrication… des masques chirurgicaux car ils sont efficaces contre les bactéries E. Coli et S. Aureus. (Y compris ceux qui réponde au fameux règlement européen 2017/425 qui ne traite (et ne mentionne) pas des masques mais du matériel médical en général)

Ensuite l’article cite un passage clé de la thèse (page 19 et 20):
« (…) lorsque l’argent ionique est appliqué sur une lésion corporelle [...]: le foie, les reins, l’intestin, les glandes surrénales et, dans de rares cas, la moelle épinière »
Hors les points de suspension entre parenthèse coupent la première phrase du paragraphe indiquant que la majorité des études convergent pour dire que l’argent utilisé au seuil anti-microbien est sans danger pour l’homme (en citant la référence 80 de la thèse soit l’étude Rai M., A. Yadav, A. Gade. Silver nanoparticles as a new generation of antimicrobials, Biotechnol. Adv., 27 (2009), 76.)

La conclusion du premier chapitre de la thèse (page 28 ) pointe l’indéniable balance risque/bénéfice positive à l’utilisation des ions l'argent dans le domaine médical et d'hygiène à la personne.

Dans l’article y a quelques petites assertions “l’argent ionique est plus réactif que l’argent métallique”, “il est plus dangereux [plus réactif] pour les milieux aquatiques” qui ne peuvent surprendre que ceux qui n’ont pas fait de chimie au lycée.

Il y a ensuite fourni comme autre preuve, une note de l’agence européenne des produits chimiques qui dit qu’il ne faut pas en mettre dans la composition des peintures et des papiers peints (les product-type 7)…. pour avancer qu’il est susceptible de nuire à la fertilité (classé H361d). Quand on prend le temps de lire ce que dit ce rapport en page 6 : il est clairement écrit qu’il n’y a aucune informations à ce sujet mais qu’on va le mettre dans cette catégorie par analogie au zinc qui y est déjà.
Dans cette catégorie H361d on retrouve par exemple : l’acide salicylique décrété médicament essentiel par l’OMS (c’est la version “naturelle” de l’aspirine) et présent dans plein de cosmétiques.

Ensuite on a une source du textile belge qui nous dit que ça créerait des super bactéries (je pense qu’il n’ont pas vraiment compris ces histoires de bactéries résistantes aux biocides et antibiotiques, cela ne les crée pas le moins du monde, ça favorise leur développement car elles ne sont plus en concurrences avec leur comparses non résistantes) et c’est pour ça qu’il ne faut pas traiter au nanoparticule d’argent … alors que les masques DIM en question ne sont pas traité au nanoparticules à diffusion lente mais avec un agent ionique d’argent…un bon hors sujet.
 
Dernière édition:

Ev'

Well-known member
4 Jan 2019
42
122
33
Vous avez vu le fait divers du prof qui s'est fait décapité après avoir montré une illustration de Mahomet lors d'un cours sur la liberté d'expression ? A priori le tueur serait un parent d'élève. J'ai un peu de mal à voir ce qu'on pourrait mettre en place pour lutter efficacement contre ça. Comment on fait pour lutter contre une idéologie ? Est ce qu'il faudrait continuer/renforcer l'éducation autour de la liberté d'expression ? Mais à part ça qu'est ce qu'on peut faire ?

A chaque nouveau fait divers comme ca on voit une montée des extrêmes et j'ai l'impression qu'à part constater et déplorer la situation actuelle il n'y a vraiment rien à faire. Je comprends pas comment en 2020 on peut adhérer à l'idée que c'est OK de tuer quelqu'un car il a montré une image d'un personnage. Qu'est ce qu'on a raté en tant que société pour en arriver là ? Et surtout quoi faire maintenant ? J'ai le sentiment qu'on est coincés collectivement entre les intégristes et l'extrême droite.

Toujours sur ce fait divers, l'image de la tête de la victime tourne beaucoup sur internet. Bon déjà je trouve ça choquant que la moindre image de téton soit censurés directement par Twitter mais que ça, ça passe. Quelqu'un me faisait remarquer que on ne devrait pas s'empêcher de montrer la réalité si ça permettait de faire prendre conscience aux gens. Que après la seconde guerre mondiale on a montré (et on continue) les images des victimes des camps. Et... c'est vrai que c'est efficace. A l'école on montre ces images pour faire comprendre aux ados ce qu'il s'est passé. Du coup, est ce que de nos jours on devrait faire pareil et montrer les images des victimes d'attentat ? Et si non, pourquoi ? De mon côté je penche plutôt sur le non mais sans savoir vraiment pourquoi.
 

Weena88

Luna Loufoca Lovegood
2 Jan 2019
6 746
63 514
113
www.ungrandmarche.fr
@Ev' concernant la diffusion des images, je ne suis pas d'accord, la plupart des images des camps, touts comme les images de charniers de la seconde guerre mondiale, sont des images "d'ambiance", les personnes sont rarement identifiable, sauf peut-être celle des personnes très amaigries mais encore vivante (et il serait intéressant de savoir si elles ont survécu et dans ce cas si on leur a demandé leur autorisation -où à leurs descendants si il y en a- )
Là, c'est du voyeurisme pur et dur, tout comme les image de la mort de George Floyd au USA, ça m'étonnerais que la famille de la victime soit consentante pour que leur proche soit utilisé pour suscité la peur ou l'émotion sur twitter :erf:. Concernant le cas des attentats, encore moins, car s'est donner du "pouvoir" aux agresseur et donc, au contraire, pousser d'autres personnes à rechercher la célébrité via ce genre d'action ...
 

Chocovore

éclair au chocolat
9 Jan 2019
2 256
17 623
113
@Ev' En Europe, entre Méditerranée et Baltique, ça nous à pris un peu de temps pour sortir de ce type de problématique endémique (Saint Barthélemy, guerre de 30 ans, partisans jacobite,...). Depuis 1800 ce type de violence a quand même énormément diminué dans nos pays, c’est pour ça que celle ci nous choque autant aujourd'hui. Au global j’ai pas l’impression qu’on ait collectivement loupé quelque chose vu que c’est devenu excessivement rare.

J’ai pas vraiment de solution en tête (je ne sais pas si quelqu’un en a déjà proposée une satisfaisante), surtout dans ce cas précis c’est l'école laïque qui est visée et qui fait justement partie des outils qui nous ont permis de sortir globalement de la violence justifiée par la religion.
 

Chocovore

éclair au chocolat
9 Jan 2019
2 256
17 623
113
Pour répondre à moi même dans ce complexe sujet : une piste avec ce podcast (d’il y a deux semaine) de France Culture.

le texte et l’émission rappellent qu’un moment nous avons basculé d’une quête du salut après la mort [et de l’honneur] à la recherche du bonheur et de la dignité de notre vivant.

L’émission souligne les paradoxes du monde actuel entre la conscience collective de faire partie de l’humanité face aux sujets globaux (réchauffement climatique,...) et les réactions de replis qui éloignent de l’humanisme universel (nationalismes ou intégrisme violent,...).

L’invité, l’humanisme Francis Wolff, pense qu’à l’échelle mondiale la pensée humaniste est quand même globalement en augmentation [même si chez nous ou elle est déjà connue cela se remarque moins]. En ce sens il est assez proche de la position de Steven Pinker ou de Richard Dawkins.
 

Elixir

Well-known member
10 Jan 2019
25
151
28
@Ev' Concernant le tueur, on ne sait pas vraiment et le contexte n'est pas encore complet. Laissons le temps aux informations d'arriver. Il y a des choses qui sont sorties, qui continuent à sortir, qui sont réfutées, affinées... Bref, l'enquête commence et va progresser mais il y a des fuites. Fuites qui entraînent d'ailleurs cette récupération politique instantanée qui saute les condoléances pour passer directement à la réaction de chacun, sa conclusion de la leçon à tirer de cet événement... Parce qu'on peut pas se laisser le temps d'y réfléchir, il faut tout de suite le bon mot.

Je comprends pas comment en 2020 on peut adhérer à l'idée que c'est OK de tuer quelqu'un car il a montré une image d'un personnage
Il y a finalement peu de gens qui pensent que c'est ok. Même si tu entends/vois des gens défendre l'idée que ce professeur n'aurait pas dû utiliser ces images, ça ne veut pas dire qu'ils pensent qu'on devrait en arriver là.

Je rejoins @Chocovore sur la situation actuelle (avec une petite anecdote : on a eu des profs de la Sorbonne passés à tabac parce que pas assez catholiques aux yeux de certains)
Et je rajouterais qu'à mes yeux "l'esprit des Lumières" (enfin ce que je pense que tu mets derrière ce concept vague) va plutôt bien aujourd'hui vu qu'on fait ce genre de cours en fait. Et d'autres sur l'égalité, l'éducation sexuelle... L'important c'est qu'on continue à les faire.
C'est plutôt d'autres secteurs/personnalités qui me semblent bien peu porter ces valeurs... (bref, j'ai pas pu m'empêcher de commenter là mais je vais personnellement essayer d'éviter cette info jusqu'à ce que ce tourbillon se soit calmé)
 

Psyduck

Féministe en carton (recyclé)
12 Août 2019
1 481
14 015
113
J'attends avec impatience (non) les doctes discours qui vont nous expliquer que le malheureux l'avait cherché un peu quand même.

Après tout, des parents ont bien porté plainte contre lui quelques jours avant, ils devaient bien avoir une raison ces braves gens... :stare:


Dégoûtée, choquée, que dire ...
 

Lust

Pas de citation s'il-vous-plait :)
22 Fev 2019
202
1 845
93
Se réveiller et apprendre ce meurtre... Quelle horreur. J'ai une pensée pour la famille, les élèves, l'équipe pédagogique. Je n'ose imaginer dans quel état je serais s'il arrivait un drame de ce genre dans mon établissement scolaire.

Concernant les récupérations politiques, je suis d'accord avec @Elixir : je trouve que beaucoup de personnes se précipitent pour tweeter ou tirer des conclusions alors qu'il est peut-être bon de laisser d'abord un temps au deuil et au travail des professionnels s'occupant de l'affaire. De la même façon, je crois que les personnes qui disent que l'utilisation des caricatures manquait de pertinence dans le cadre de ce cours ne justifient ni excusent le meurtre mais qu'elles devraient laisser le travail de deuil se faire avant d'aborder ce genre de problème, et ce afin d'éviter de blesser autrui et de donner le sentiment d'excuser des actes inexcusables.

Au sujet de la montée de la violence et des intégrismes, je pense que c'est plutôt l'inverse : la violence dans la société française baisse, même si tout tend à nous faire penser le contraire. En réalité tous les indicateurs sont au vert. Ca me fait bizarre d'écrire cela parce que j'ai peur que l'on pense que je minimise les actes de violence actuels, ce qui n'est pas le cas : un acte de torture/de meurtre est toujours affreux et injuste, qu'il y en ait plus ou moins qu'avant. La souffrance d'un homme est toujours dramatique et n'a pas être discutée.
Je me demande en fait si nous ne sommes pas tout simplement beaucoup plus informés par rapport à avant. Avant, aurions-nous vu les photos de ce pauvre professeur après l'acte odieux qui a été commis (d'ailleurs Twitter a totalement merdé en laissant traîner les photos durant de trop longues minutes) ? Aurions-nous été même au courant qu'il s'agissait d'un professeur ? Cette information ne serait-elle pas tombée dans les limbes des faits divers, circulez-y-rien-à-voir ? Je me questionne beaucoup. J'ai l'impression qu'on a un sentiment grandissant de violence du fait de l'hypermédiatisation de ce genre d'acte. Je crois qu'auparavant nous étions tout simplement beaucoup moins mis au courant. Je me demande même si nous n'étions pas moins sensibles (ce qui n'était pas une bonne chose bien entendu). Je me souviens qu'adolescente il y avait eu un fait divers dans ma ville : une femme s'était faite décapiter par son mari. L'information avait été liquidée en deux jours dans le journal local. Ensuite on est passés à autre chose. Je me dis que l'on était sacrément insensibles pour zapper aussi vite ce genre d'information.
 
Dernière édition:

Chocovore

éclair au chocolat
9 Jan 2019
2 256
17 623
113
@Lust Il y a clairement un effet loupe sur ce type de violences (ainsi qu’une capacité qu'on a maintenant via internet à mesurer la perception de ces violences en temps réel). Il y a un ouvrage de Pinker La part d’ange en nous qui analyse cette baisse tendancielle de la violence qui se fait à l’échelle mondiale. Et cette diminution nous rend plus sensible aux violences qui restent qu’elles soit physique et maintenant psychologique.
 

-Elea-

Well-known member
3 Fev 2019
46
199
33
@Ev'

Pour ce qui est de l’image avec la tête du professeur décapité, sachant qu’il est parfaitement identifiable sur la photo c’est interdit en france de diffuser ce genre d’image par respect pour la personne et sa famille. C’est valable quand on est vivant mais aussi quand on est mort.

Pour ce qu’il faudrait faire, difficile de dire, peut être fermer toutes les mosquées salafistes ce serait déjà une avancée.
 

Scrapy

Ne pas citer mes messages, mais le pseudo ok
1 Fev 2019
2 734
20 049
113
Ça craint quand même...
On est dans un monde tellement violent que plus rien ne me choque... Je suis bien évidemment émue pour ce qui est arrivé à cet enseignant mais ça ne me surprend pas... Alors dès fois je me questionne : est-ce que je suis bizarre ou est-ce que j'ai tellement de recul vis-à-vis de ce qui se passe que j'en deviens insensible ?

Parce que c'est bien mignon de se rassembler partout en France mais ça ne fera pas revenir la personne pour autant... Le vrai problème c'est la manière dont ces jeunes (et moins jeunes) en viennent à commettre des atrocités pareil...

Parce que je ne peux pas m'empêcher d'avoir une forme d'empathie pour les deux : le prof et le tueur... Je vous rassure, je pense être saine d'esprit, cet empathie vient du fait que je trouve quand même ça triste, qu'un jeune de 18 ans en vienne à décapiter quelqu'un au nom d'idées extrêmes et finisse par le payer aussi de sa vie (mais d'un côté c'est rassurant qu'il soit mort, punaise ça dit quoi sur moi cette phrase.. )

Est-ce que j'ai également un problème avec ce matraquage à coup de République ? Au final c'est quoi la République ? C'est pas une question de République mais de vivre ensemble et d'humanité...

Faut m'excuser pour ce message qui pourri l'ambiance, j'avais besoin de poser des mots là dessus...