Des Rocki(e)s au Royaume-Uni ?

TheMomie

Well-known member
3 Jan 2019
145
728
93
#43
Chalut !!

Mon conjoint effectue un mémoire sur les infirmiers de bloc à l'étranger.

Du coup, on cherche des infos sur le fonctionnement des blocs et sur la place des infirmiers ou des "pas chirurgien" au bloc.

Est ce que vous avez des infos sur comment ça se passe en Angleterre ?

Merci beaucoup.
 

Elahaz

Well-known member
9 Jan 2020
27
89
13
Rennes
#44
Salut les rockies au RU :)

J'aurai une petite question de "langue", est-ce qu'il faisable de trouver un boulot là-bas sans être bilingue ? Je suppose que oui mais j'aimerais au cas ou avoir un retour du terrain ^^
Je sais tenir une conversation sans problème mais j'ai souvent des trou dans le vocabulaire ou des bug avec l'emploi des temps -_-
 

Elahaz

Well-known member
9 Jan 2020
27
89
13
Rennes
#46
@Bojangles Je suis de base dans le tourisme mais je sais que à l'heure actuelle je ne suis pas capable de répondre correctement à des questions complexes sur un sujet (genre architecture etc.).
Du coup je pensais voir pour des job plus "simple" comme petite main dans une entreprise, magasinage ? pour commencer jusqu'à avoir un niveau suffisant.
J'avoue que justement je ne vois pas trop quel emploi pourrait être adapté :/ En tout cas le contact avec le public (ce que j'ai toujours fait (guide touristique, réceptionniste ...) va être compliqué au début, à part guide pour des français ^^'
 
You Rock !: Bojangles

GrumpyBunny

Well-known member
3 Jan 2019
303
1 496
93
#47
Aux rockies anglaises, comment se passe le confinement pour vous? Et comment vous vivez la communication générale sur le virus ici?
j’avoue que personnellement je suis peu impactee mais je vivais plus au rythme français dernièrement et depuis qu’ils ont deconfiné et nous non, je ressens le décalage de façon plus prononcée et c’est plus compliqué à vivre.
 
You Rock !: A Kane

Eos82

Do what is right, not what is easy.
24 Fev 2019
327
2 878
93
#48
@GrumpyBunny Idem, je ressens beaucoup le décalage avec la France. On a commencé à se confiner plus tôt avec mon copain en suivant les recommandations françaises (aucune confiance en Boris et en le gouvernement britannique d'ailleurs à cet égard), et là, ça commence à faire long... J'en ai marre des semaines qui se suivent et se ressemblent.

Et puis, l'annonce qui vient de tomber qu'une quatorzaine serait imposée aux personnes arrivant d'un autre pays, c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase. Je comptais rentrer en France voir ma mère fin juin-début juillet, mais aucune envie de me taper une quatorzaine en arrivant en France, puis une autre en rentrant au Royaume-Uni (et de rencontrer potentiellement des difficultés à prouver mon statut de résidente). J'espère que les mesures seront assouplies.

Sinon , je trouve que les masques devraient être obligatoires dans les commerces ici.

Je voulais sortir faire un tour mais il pleut maintenant. :gonk:

Et toi, tu es où ?:happy:
 

happydrunkmouse

Ouais, ma tête en gros plan, c'est un peu flippant
3 Jan 2019
140
549
93
#49
@GrumpyBunny Globalement ça va pour moi, mais je suis d'accord pour le décalage avec la France.

Avec mes cousins et mon groupe d'amis, on s'appelait limite tous les jours pour jouer à des jeux / Skypéros et autre, et depuis qu'ils sont en déconfinement, bah ça s'est un peu arrêté du jour au lendemain, surtout pour ceux qui ont du reprendre le travail sur site.

Quant au gouvernement, les restrictions pour entrer et sortir du territoire avec les 14 jours de confinement, même si je comprends, bah c'est un peu chiant, parce que ça nous empêche un peu de pouvoir passer en France avant fin Août. Mais bon, en vrai c'est pas si grave que ça.

Ne pas voir nos amis nous pèse de plus en plus par contre, donc ce week-end on va un peu déroger à la règle en allant chez quelqu'un qui a un jardin immense, du coup on fera bien gaffe d'etre a deux metres à chaque fois et d'amener notre propre nourriture. C'est pas franchement idéal, mais là ça commence vraiment à nous peser (et on fait ça exceptionnellement, on va pas sortir voir des potes tous les week-ends).

Le seul truc VRAIMENT chiant, c'est le nombre de cassos en chien qui "sévissent" en plein jour. Je m'explique : à Birmingham, je me suis presque jamais faite aborder dans la rue en presque 3 ans. A partir du moment où y'a eu le confinement, dès que je sortais me dégourdir les jambes ou faire une course, y'avait toujours un mec paumé qui fait rien de sa vie (donc qui décide de faire des tours de voiture dans la ville) qui m'abordait. On m'a meme dit "oh vous etes super jolie, viens on fait connaissance, blablabla" alors que j'avais un vieux chignon et un masque qui couvrait litteralement mon visage.

Du coup je me sens moins en sécurité et je sors que avec mon copain. D'ailleurs lui-même évite le centre-ville parce que l'ambiance est devenue malaisante, voire glauque.
 

Eos82

Do what is right, not what is easy.
24 Fev 2019
327
2 878
93
#50
@happydrunkmouse C'est exactement ça, l'impression que la vie reprend pour les autres en France et en Europe, mais pas pour nous. C'est un poil frustrant.

Idem sinon, j'aimais moins sortir sans mon copain en milieu de confinement, il y avait surtout des alcooliques et des drogués dehors en pleine journée et je me faisais beaucoup plus aborder qu'avant. Les gens étaient assez agressifs en plus et ne respectaient pas les distances de sécurité.

Bon courage à Birmingham !
 
You Rock !: happydrunkmouse

GrumpyBunny

Well-known member
3 Jan 2019
303
1 496
93
#51
Ici j’ai plutôt bien vécu le confinement et je continue à bien le vivre. Je suis très introvertie et j’ai quasi pas d’amis ici donc pas de manque. La joie de pas avoir à aller au travail couplé au fait que j’ai pu installer mon bureau à la maison dans un confort pas trop mal vu les circonstances, j’ai pas eu à angoisser sur mes finances puisque j’ai poursuivis mon boulot en télétravail et que ça se passe bien. Mon gros problème c’est qu’on avait pleins d’événements familiaux de prévus jusqu’à août et que du coup ils sont absolument tous tombés à l’eau... pas de mariage, pas de première fois à Londres pour mon neveu, ma sœur et mon beau frère, pas de parainnage, pas de grande réunion familiale pour les 80 ans de ma mamie... tous ces événements je m’en réjouissais parce que ma famille me manque et que j’aime ces grands rassemblements ou je peux faire le plein d’amour. La ils reprennent tous, mes copines sont en train de planifier de se voir et de se faire des piques niques ensembles, ma sœur est allée voir mes parents et mes parents vont rendre visitante à ma grand mère... je me sens comme dans une bulle de temps en suspend et j’ai peur du moment où il faudra reprendre la vie d’après et prendre les bonnes décisions.
déménager en zone plus lointaine pour payer moins cher et avoir plus d’espace au lieux de vivre en centre ville dans un cagibi et payer une blinde? Repartir en France à terme parce que ma boite aura fermé? Rentrer en France pour arrêter de polluer a cause des vols ou profiter de ma famille librement parce que les frontières ne seront plus jamais aussi perméables qu’avant?
Les soucis écologiques et le Brexit avait déjà soulevé des remises en question de mon mode de vie, mais je crois que le Covid cristallise tout ça...

je pensais pas faire un vidage de sac aussi conséquent :sweatdrop: mais il semblerait que ça n’imp acte plus que je ne pourrais le penser. :red:
 

Eos82

Do what is right, not what is easy.
24 Fev 2019
327
2 878
93
#52
@GrumpyBunny Idem, mon frère devait venir pour la toute première fois me rendre visite à Londres ce printemps, suivi par mon père, on avait des voyages de prévus, des visites d'amis... Autant de projets tombés à l'eau.

C'est vrai que la fermeture des frontières me fait réfléchir aussi, étant donné que j'ai toujours pris pour acquis le fait que je pouvais plus ou moins sur un coup de tête prendre un vol et retourner en France voir ma famille.

Vivement que cette bulle dans le temps éclate. ;)
 

A Kane

Well-known member
2 Jan 2019
125
1 107
93
#53
Comme vous c'est le moment où la famille et les ami.e.s à la maison ont commencé à déconfiner (quand ils ont annoncé qu'ils allaient déconfiner même) que j'ai commencé à vivre les choses moins bien.. Il y a un moment où j'ai réalisé que je ne sais pas du tout quand je les reverrai (est-ce que ça sera même possible en 2020 ? Je trouve pas déconnant d'imaginer qu'on aura des confinements en décalés si on a des vagues suivantes pas en même temps..) et ça m'a foutu un grand coup. On a revu un pote de loin dans un parc quand ça a été autorisé, mais la plupart de mes amies se sentent un peu anxieuses à l'idée de sortir donc je pense que c'est pas de suite que j'aurai de nouveau une vie sociale (et encore j'ai de la chance, je vis avec mon mec et j'ai des colocs à qui parler des fois (c'est pas non plus oufzor parce que c'est la colocation à l'anglaise, en mode tout le monde s'évite :yawn:)). Je suis un peu jalouse de mon copain, qui a principalement des potes français ici qui ont l'air beaucoup moins stressés par le virus (ou d'avoir moins envie de respecter les règles) et qui est du coup invité à manger chez x et chez y (bon après il a décidé qu'il irait voir seulement un pote, qui a hyper bien respecté le confinement jusque là).

En plus la situation affecte l'organisation de mes études
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
. On était censés repartir en stage le 1er juin pour 3 mois, mais c'est clairement annulé, et on a aucune idée de ce qui va remplacer le stage, ni de quand on pourra y retourner. Les rumeurs disent: pas avant 2021. C'est quand même un peu problématique pour une formation qui est censé être minimum 50% en pratique..

Bref désolée, c'est une longue suite de plainte alors qu'en vrai là je me sens pas si mal, mais faut pas que je pense trop au futur quoi :coiffe:
 
17 Avr 2019
12
28
13
#55
Personnellement je travaille sur un chantier et le gouvernement a choisi de laisser la responsabilité aux employeurs de fermer leurs chantiers ou non. Je vous laisse deviner la décision de mon employeur ...
Du coup pas de télétravail pour moi, j'ai continué (et je continue) à aller à mon boulot tous les jours en métro.
Au début c'était stressant et culpabilisant d'entendre des messages te disant que si tu n'es pas un travailleur essentiel tu n'as rien à faire dans les transports (parce que non mon boulot n'est pas essential pour la société, seulement pour mon porte-monnaie). Au fur et mesure je m'y suis faite, je respecte les gestes barrières, porte des masques et ne sors pas le weekend (sauf ce week-end oú je me suis autorisée une balade pour la première fois depuis le début).

Comme certaines ça m'a fait remettre pas mal de choses en question.
A quoi ça sert de payer un loyer fou pour vivre à Londres quand tu ne peux plus profiter de la ville ? Les pubs me manquent, le Genesis et le RichMix (mes cinés chouchou), les escapades en train pour explorer l'Angleterre sur les longs week-ends, les balades dans les parcs ou les quartiers (ça heureusement ça revient doucement), mon club de pole dance, aller flaner dans les boutiques de tissus du centre, etc.
Mais en dehors de ça, oui, j'avais vraiment intégré le fait que j'étais à 3h de Paris en train et que je pouvais rentrer fréquemment pour voir ma famille.
J'ai une nièce depuis peu et j'étais tellement contente de pouvoir faire un saut chez ma soeur régulièrement pour la voir grandir et évoluer.
Je voyais aussi régulièrement des amis avec qui on s'organise des weekend en France ou ici et tout tombe un peu à l'eau dernièrement.
Vivre à Londres n'a plus le même poids clairement pour moi et ça fait réfléchir.

J'attends de voir comment ça évolue et pour l'instant ça ne change pas mes plans immédiats mais c'est sûr que ça aura un impact tôt ou tard.

En dehors du négatif, c'était quand même cool la democratisation des video-call auprès des potes réfractaires, pas sure que ça tienne mais c'était déjà ça !
 

happydrunkmouse

Ouais, ma tête en gros plan, c'est un peu flippant
3 Jan 2019
140
549
93
#56
@GrumpyBunny @Eos82 Même frustration pour les évènements à l'eau... On avait prévu plein de cousinades, de sorties à Londres (pour voir l'expo Touthankamon, je suis dégoutéééée :crying:), et ailleurs au Pays de Galles et autre, la famille qui devait venir, une reunion avec mes potes des 4 coins de la France en Mai... Et plouf. C'est vrai que ça me frustre, mais le fait d'avoir vu nos amis ce week-end et d'avoir pu décaler certains trucs plus tard dans l'année sans frais, ça apaise un peu tout ça...

@Grain de Café Mes endroits préférés de Birmingham me manquent aussi... Les petits cafés indé plus que tout ! Je tuerai pour un bon chai latte dans un de ces endroits...

Et je ressens aussi un refus de penser au futur. Avoir perdu mon job ça m'a vraiment fait réfléchir et rendue blasée face au monde du travail, donc je vis au jour le jour, plus facilement que jamais. Même si c'est agréable, ça me montre aussi que je ne sais pas vraiment quoi faire après et que y'a clairement une part d'évitement dans ce genre de mindfulness.

D'ailleurs, je pensais peut-être faire une certification de couture en ligne, vous auriez des pistes au UK ?

Je cherche aussi à trouver un volontariat pour rénover une maison ou un château dans le pays, mais la plupart des trucs que j'ai trouvé sont en France...
 
You Rock !: Eos82 et GrumpyBunny

Eos82

Do what is right, not what is easy.
24 Fev 2019
327
2 878
93
#57
@Grain de Café On doit être dans le même coin, moi aussi je vais souvent au Genesis et au Rich Mix. :cretin:

@happydrunkmouse Y a pourtant beaucoup de ruines au Royaume-Uni, étonnant que les possibilités de rénovation ne soient qu'en France. :taquin: Pour la certification de couture, désolée, je ne connais pas !