Couper les ponts avec sa famille (toxique, dysfonctionnelle, maltraitante, etc...)

Purplewidow

Member
18 Fev 2019
3
22
3
@Pépé le moko Merci pour ton retour et ta bienveillance ! et merci pour le terme "violences économiques" que je ne connaissais pas du tout mais ça m'intéresse énormément d'en apprendre d'avantage. J'avoue que je ne pense pas que mon père se rende compte non plus que c'est vraiment un problème parce que c'est ce qu'il a toujours connu.
Et également merci pour les précisions sur l'héritage !

PS: je valide totalement l'aquaponey
 

Tykoozah

Lumière dans de la chair humaine...
31 Août 2020
6
21
3
22
Ce que j'ai remarqué dans les familles toxiques et dysfonctionnelles, c'est que quand ils ont tendance à te faire passer pour un ennemi, ils ressentent quand même le besoin de sucer ton énergie par manque de connaissance de soi (référence à mes expériences). Et le pire c'est qu'ils n'osent jamais se remettre en question pour résoudre les problèmes du présent car ils se focalise sur les "bons" moments du passé, par peur de culpabilités. Le système chaotique en lui même rentre en jeu, logique...
 

MissMarguerite

Well-known member
15 Jan 2019
227
1 728
93
C'est vrai, j'ai déjà eu la remarque : "mais on était si proche avant, tu me racontais tout". C'était donc avant mes 10ans.
Puis quand j'aborde des sujets difficiles du passé, coup de pied sous la table
Par contre quand il s'agit de me remettre des choses d'il y a 10 ans sur le dos (du genre ne pas avoir répondu au téléphone pendant une soirée), la il y a pas de soucis.

Effectivement j'ai connu des violences économiques. je ne connaissais pas le terme non plus. Sous différentes formes, entre mes 18 et 23ans, tu fais ca ou ca je te coupe les vivres, tant que je subviens à tes besoins tu m'appartiens
Ou entre mes 12 et 15ans, demande la pension alimentaire à ton père sinon je n'aurais plus les moyens de m'occuper de toi et tu ne le reverras plus.
 
Dernière édition:

Love yourself

Member
16 Avr 2021
4
17
3
Bonjour
Pour ma part, alors que j’ai tant fait, pour si peu en retour, j’ai fait le choix de la rupture « graduelle » avec mes parents et mes 2 frères...
Après des années de relations toxiques, d’emprise, de maltraitance, de culpabilité, je pense être enfin libérée et légitime.
Mais au-delà des séquelles psychologiques et de la blessure narcissique, le plus difficile à gérer, après-coup, c’est le deuil d’une famille dont les membres sont toujours vivants.
C’est vivre sans père, sans mère, sans fratrie, comme privé de toute filiation...
Et pourtant, avec du recul, malgré les difficultés et à bientôt 50 ans, je préfère de loin vivre ma vie sans famille plutôt que faire comme si j’en avait une.
J’essaie d’être bientraitante avec moi-même et chaque jour je me dis que je le vaux bien
 

MissMarguerite

Well-known member
15 Jan 2019
227
1 728
93
Ça y est je me suis décidée à prendre rdv chez un psy pour délayer tout ça. Ça fait 16 ans que je ne parle plus à ma famille paternelle (et eux non plus) et 4 mois à ce qu’il me restait comme famille (eux non plus n’essaient pas) Je commence à prendre du recul. Vous lire m’aide. J’ai comme des révélations sur des choses qui se sont passées. Même si je le savais avant ce n’était pas si conscient. Enfin on verra. Je suis curieuse et effrayée à la fois
 

Love yourself

Member
16 Avr 2021
4
17
3
Ça y est je me suis décidée à prendre rdv chez un psy pour délayer tout ça. Ça fait 16 ans que je ne parle plus à ma famille paternelle (et eux non plus) et 4 mois à ce qu’il me restait comme famille (eux non plus n’essaient pas) Je commence à prendre du recul. Vous lire m’aide. J’ai comme des révélations sur des choses qui se sont passées. Même si je le savais avant ce n’était pas si conscient. Enfin on verra. Je suis curieuse et effrayée à la fois
 

Love yourself

Member
16 Avr 2021
4
17
3
J’espère que les séances avec un psy vous aideront
Prendre du recul, sur soi-même, son ressenti, ses affects, sa colère, sa souffrance, etc...., permet d’élaborer sa pensée et d’ordonner sa vie psychique.
Un « bon » psy aide à déconstruire, consolider, ou construire de nouvelles représentations, croyances et savoirs...sur soi, notre famille, nos désirs, notre vie...
C’est une étape qui peut nous aider à avancer, en prenant appui sur nos ressources internes.
« délayer » c’est pas mal aussi