Comment être un bon allié ?

HypoLiTe

Well-known member
27 Mai 2020
329
1 010
93
Je me suis retrouvé à ecouter plusieur témoignages.
Je pense que nous sommes pas "prêt " pour cela.
Les premiers ont été dur.
Tes conseils sont tres bon @Nedjma . Tellement

Et puis ecouter peut etre ca sapprend.
Deuxieme témoignages. Autant de colere. De rage.
Troisième je me sens prêt à pas surreagir.
Au lieu de la colère... un peu de raison. Une douleur que je garde pour moi. Quelques mots réconfortant. Déculpabiliser.
Elle m'a dit que cela lui avait fait du bien. Qu'elle voyait plus toute à fais les choses de la meme façon.
L'éponge que je suis s'imprégne encore de cette douleur. Je ne suis pas un allié. J'ai voulu a ce moment là etre le siens. Parce que je m'en sentais capable après les autres récits.
Peut etre apprendre de nos erreurs. Les admettres. Et avancer.
Ca fait du pavé ça.

Edit : il y a peut etre des hommes qui sont prêt à écouter. Je l'étais clairement pas.
 

Merlu

Le troisième type, c'est moi
18 Fev 2019
1 895
6 559
113
33
Devant ton nez
@Lolita
Ton anecdote m'en rappelle une: toute cette année, j'ai suivi des cours dans lesquels ont était une dizaine avec seulement 2 filles. J'avais un prof qui faisait régulièrement des blagues tellement déplacées qu'elles me mettaient mal à l'aise alors que je n'étais même pas la cible. Sur le moment, je ne savais pas trop comment réagir, mais peu après, j'ai demandé aux concernées via Discord si elles ne vivaient pas mal les blagues douteuses qui les visaientalors que moi, elles me mettaient mal à l'aise, elles sont tombées des nues en disant que non, c'est juste du second degré. Sur le coup, je me suis senti un peu bête, mais j'étais rassuré qu'elles ne le vivent pas mal.
 
  • You Rock !
Reactions: John and Lolita

Marcoz

Well-known member
4 Jan 2019
182
673
93
@Lolita
Ton anecdote m'en rappelle une: toute cette année, j'ai suivi des cours dans lesquels ont était une dizaine avec seulement 2 filles. J'avais un prof qui faisait régulièrement des blagues tellement déplacées qu'elles me mettaient mal à l'aise alors que je n'étais même pas la cible. Sur le moment, je ne savais pas trop comment réagir, mais peu après, j'ai demandé aux concernées via Discord si elles ne vivaient pas mal les blagues douteuses qui les visaientalors que moi, elles me mettaient mal à l'aise, elles sont tombées des nues en disant que non, c'est juste du second degré. Sur le coup, je me suis senti un peu bête, mais j'étais rassuré qu'elles ne le vivent pas mal.
Je trouve ça problématique dans le sens où, en disant « c’est juste du second degré », le prof est encouragé à continuer. C’est une très bonnes choses qu’elles ne le prennent pas mal, mais ça va à l’encontre du combat féministe.
 
  • You Rock !
Reactions: Karban and Srh

Merlu

Le troisième type, c'est moi
18 Fev 2019
1 895
6 559
113
33
Devant ton nez
2 points que je retire de mon expérience avec d'autres amies militantes (dites-moi ce que vous en pensez).

-participer aux manifs (enfin, seulement les mixtes, cela va sans dire)
-éviter de relayer des mauvaises nouvelles si par exemple il y a un chan discord thématique. ça donne l'impression que vous vous appropriez leur combat et retourne le couteau dans la plaie (enfin, c'est ce qu'on m'avait dit. Depuis, je n'y relaye plus que des bonnes nouvelles et des initiatives).