Comment est-ce que vous imaginez le futur ?

Martesmartes

Well-known member
3 Fev 2019
301
1 473
93
#61
Pareil, j'angoisse pendant les périodes de canicule, et comme je l'écrivais plus légèrement sur le sujet "Obsédée des courants d'air" dans ces cas-là je suis obsédée par le retour de la pluie.
Pour l'avenir dans un scenario "optimiste" je ne mise pas du tout sur la décroissance, une décroissance de nos besoins énergétiques me paraît complètement utopique malheureusement. Si un jour on parvient à subvenir à nos besoins en énergie d'une manière renouvelable, à mon avis ça ne se fera pas sans une longue transition nucléaire + géo-ingénierie. Par contre j'avais lu dans un manuel que potentiellement l'énergie des océans nous permettrait largement de couvrir les besoins humains en énergie. Mais nous ne sommes qu'aux débuts de la recherche pour les pistes les plus intéressantes. A noter que la France est n°2 mondial de la surface en littoral. Je me renseigne régulièrement pour savoir si ça bouge un peu au niveau des investissements, mais je n'ai rien lu à part sur l'éolien flottant.

Pour éviter de déprimer je plante des choses qui poussent :fleur:
 

Martesmartes

Well-known member
3 Fev 2019
301
1 473
93
#62
DP mais c'est pour la bonne cause. Je vous invite à vous renseigner sur deux associations auxquelles je suis adhérente :

- The Shifters, un ensemble de bénévoles qui soutient les actions du think tank The Shift, qui s'est fixé comme mission de décarboner l'économie européenne. Ils sont (tout comme moi je ne m'en cache pas), pour le nucléaire pragmatique, mais ils font énormément de boulot de vulgarisation sur le changement climatique tous azimuts (grandes écoles, chefs d'entreprise, grand public) et on peut participer à ces missions en fonction de ses propres possibilités, ce qui est super car on se sent actif et ça empêche de déprimer. Il peut s'agir d'envoyer un mail à des élus, dégoter des mails de journalistes, participer à des discos soupes, faire des traductions... Les réunions se font à Paris pour l'instant mais il y a des adhérents partout.
https://theshiftproject.org/equipe/#benevoles

- Négawatt qui élabore des scénarii de transition énergétique, sans l'option nucléaire, je m'intéresse à ce qu'ils font mais ça me semble utopique
https://www.negawatt.org/

Encore quelques liens :

Ce qui me fait aussi du bien c'est de faire planter des arbres par Reforestaction : https://www.reforestaction.com/
On a le choix de l'endroit où seront plantés les arbres.

Je vous invite à vous mobiliser pour empêcher la bétonisation à tout va, notamment sur les terres arables. Dois-je encore présenter le célèbre http://nonaeuropacity.com/ :fleur:

Voici enfin une plateforme rassemblant de multiples associations luttant pour la biodiversité. En fonction de votre lieu de résidence / vacances vous êtes invité(e)s à signaler les espèces animales/végétales dont vous observez la présence
https://www.open-sciences-participatives.org/home/
 
You Rock !: Lol'ô, CCCC et LuLa

Lol'ô

Well-known member
6 Jan 2019
1 232
7 083
113
#65
Ca me réconforte quand je lis vos posts, parce qu'on voit bien, que nous ne sommes pas tous dans le déni.
Ce ne sont pas les canicules, qui m'effraient, plein d'articles, parlent de celles du XXème siècle. Ce qui est plus alarmant, c'est la tendance sur l'année, des températures moyennes de plus en plus élevées, qui activent le changement climatique. Si on fait du Champagne en Angleterre et en Belgique, je crois qu'il faut en effet que les ardéchois fassent leur deuil de la culture du châtaigner, et commencent leur conversion, en passant à une autre culture, j'ai envie de leur souffler, les oliviers ...
On parle toujours de gérer l'énergie, donc, on finira par trouver des solutions, mais pas du tout assez de la gestion de l'eau. On vivra sans énergie, s'il le faut, mais pas sans eau. J'ai lu un article sur la super pénurie d'eau en Pologne. Ce genre d'alerte devrait électrocuter nos responsables, et les booster à changer l'utilisation de l'eau. Le changement climatique dérègle aussi la pluviométrie, il neige de moins en moins, et les glaces fondent presque toute l'année, par manque de froid. Le manque de neige, empêche les nappes souterraines de se remplir, les sources s'assèchent, et donc les rivières aussi. Quand on pense à ces agriculteurs sans visions de l'avenir qui veulent construire des réserves d'eau, privant encore plus les nappes souterraines, au lieu de changer leur productions, et donc leur pratiques.
 

Martesmartes

Well-known member
3 Fev 2019
301
1 473
93
#66
Oui @Lol'ô
Ce n'est pas tant le manque de pluies qui pose problème que le manque d'adaptation de nos pratiques. Les anciens Egyptiens attendaient la crue du Nil une fois par an et avaient un usage raisonné de leur eau, et ont développé la civilisation brillante qu'on sait.
Moi-même je me suis rendu compte que j'utilisais plus d'eau que nécessaire pour arroser, je viens de pailler au pied de mes plantes et j'essaie désormais de réutiliser l'eau de lavage des légumes.
 

LuLa

That awkward moment between your birth and death
4 Jan 2019
3 064
16 253
113
Lyon
#67
Je lis cet article que je trouve percutant sur le fait que non, on ne renonce à rien car cela sous-entend qu'on regrette les choses qu'on abandonne = vision négative de l'écologie. Alors qu'au contraire la vision doit être positive = on rejette un système que nous n'aimons pas et souhaitons/construisons un monde adapté à l'humain et la nature.

Nous ne renoncerons à rien

Je double post ce post dans la section Actualités et politique.
 

Lol'ô

Well-known member
6 Jan 2019
1 232
7 083
113
#68
Dans un futur que j'espère connaitre l'école ne commencera pas si tôt ...:yawn: Les gens se lèveront quand ils n'auront plus envie de dormir ....
Donc, après ce réveil à l'aube, je lis les nouvelles, et je tombe sur ça !
Nous sommes sauvés ! Conscience est prise, le non-retour est annoncé, on va s'adapter.:unicorn:
Et quand je vois qui sont les complices de Ban Ki-moon, je ne m'inquiète plus, je sais que nous sommes entre de bonnes mains.:troll:

L'ancien secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon lors de la présentation du rapport de la Commission globale sur l'adaptation, le 10 septembre 2019 à Pékin, en Chine : << Le monde doit accélérer sa préparation aux conséquences «inévitables» du changement climatique, adaptation qui présente en outre des opportunités économiques >> (OUF!)

https://www.liberation.fr/depeches/...s-inevitables-le-monde-doit-s-adapter_1750335
 

Sylvie

New member
16 Jan 2019
4
7
3
#69
@Martesmartes
Je voulais répondre au sujet global mais je ne vais pas avoir le temps aujourd'hui. Par contre en voyant ton message je voulais en profiter pour alerter un peu sur les programmes de reboisement, même si c'est hors sujet...
Je ne sais pas comment ça se passe pour les reboisements dans d'autres pays, mais franchement je déconseillerais de choisir un reboisement en France. (Le fond que tu cites propose des projets à la fois en France et à l'international)

Pour moi planter en France ça a avant tout une utilité économique (maintenir une ressource en bois). Si on ne reboise pas, que se passe-t-il ? Des plantes poussent, pas forcément celles dont on a besoin (ronce, fougère, bouleau) mais qui abritent plein d'espèces intéressantes. À longs terme si on ne fait rien, il y a de grandes chances qu'une forêt repousse.
Quand on plante, on utilise souvent d'énormes engins pour "travailler" le sol, donc il ne reste pas grand chose avant la plantation. On replante presque uniquement des arbres qui ont une valeur économique.
Enfin, en France, un propriétaire est légalement tenu de reboiser sa parcelle après une coupe. Alors c'est vrai qu'en cas d'incendie ou autre dégât, aider à replanter peut être un peu utile, mais c'est surtout une façon d'inciter le propriétaire à faire des travaux qu'ils considère comme trop chers... mais qu'il a peut-être quand même les moyens de payer lui-même.

Désolée pour ce hors sujet mais je me dis que quitte à mettre de l'argent dans des projets qui nous tiennent à cœur (et je suis très heureuse que des gens comme toi soient près à mettre de leur poche pour aller vers un monde meilleur) autant le cibler vers des projets 100% utiles!
(Sur les projets en pays exotique, avec des plantations dans des communautés villageoises, j'imagine que ça a plus de sens)
 
You Rock !: Polaire et Moonwyn

Martesmartes

Well-known member
3 Fev 2019
301
1 473
93
#70
@Martesmartes
Je voulais répondre au sujet global mais je ne vais pas avoir le temps aujourd'hui. Par contre en voyant ton message je voulais en profiter pour alerter un peu sur les programmes de reboisement, même si c'est hors sujet...
Je ne sais pas comment ça se passe pour les reboisements dans d'autres pays, mais franchement je déconseillerais de choisir un reboisement en France. (Le fond que tu cites propose des projets à la fois en France et à l'international)

Pour moi planter en France ça a avant tout une utilité économique (maintenir une ressource en bois). Si on ne reboise pas, que se passe-t-il ? Des plantes poussent, pas forcément celles dont on a besoin (ronce, fougère, bouleau) mais qui abritent plein d'espèces intéressantes. À longs terme si on ne fait rien, il y a de grandes chances qu'une forêt repousse.
Quand on plante, on utilise souvent d'énormes engins pour "travailler" le sol, donc il ne reste pas grand chose avant la plantation. On replante presque uniquement des arbres qui ont une valeur économique.
Enfin, en France, un propriétaire est légalement tenu de reboiser sa parcelle après une coupe. Alors c'est vrai qu'en cas d'incendie ou autre dégât, aider à replanter peut être un peu utile, mais c'est surtout une façon d'inciter le propriétaire à faire des travaux qu'ils considère comme trop chers... mais qu'il a peut-être quand même les moyens de payer lui-même.

Désolée pour ce hors sujet mais je me dis que quitte à mettre de l'argent dans des projets qui nous tiennent à cœur (et je suis très heureuse que des gens comme toi soient près à mettre de leur poche pour aller vers un monde meilleur) autant le cibler vers des projets 100% utiles!
(Sur les projets en pays exotique, avec des plantations dans des communautés villageoises, j'imagine que ça a plus de sens)
Oui, ça fait sens ce que tu dis, c'est sûr.
Et en même temps, forêt exploitée sur le plan économique ne veut pas dire forêt morte...mais elle ne sera pas sauvage c'est sûr.
Il y a aussi des projets de plantation de forêts les plus "primitives" possible, en France et ailleurs...
Et puis ça me fait plaisir aussi de me dire "je plante un arbre dans telle région chère à mon cœur". Ce n'est pas uniquement un don, c'est un acte qui me fait du bien.

Enfin, oui je sais bien que globalement la France a tendance à se reboiser d'elle-même et c'est très bien comme ça :)
C'est dans les pays en développement qu'elle perd du terrain actuellement.
 
You Rock !: Sylvie et Lol'ô

Albert

Well-known member
13 Jan 2019
774
4 086
93
#71
Dans un des articles de Titiou Lecoq lu sur Slate, elle dit qu'elle ne sait plus si l'avenir sera comme Minority Report ou La route. Ce qui est exactement le sentiment que j'avais, au titre de film près.

C'est très perturbant, car jusqu'à très récemment, le futur pour moi était forcément très technologique, et ma seule "angoisse" était de vivre suffisamment vieille pour connaitre toutes les transformations incroyables qui auraient lieu. Maintenant que j'imagine le futur comme un effondrement de civilisation sur fond de paysages battus par des vents brûlants (la météo d'aujourd'hui était une très bonne illustration chez moi), je suis toujours très surprise de voir des reportages de JT sur des avancées incroyables de prothèses qui dans quelques années permettront à des aveugles de voir / des paralytiques de marcher. Je suis un peu sidérée par temps de candeur, car pour moi cela n'arrivera jamais. Et j'adorerais me tromper, mais je ne vois pas comment.
 

Miskouky

Well-known member
22 Mar 2019
102
366
63
#73
Bonjour,
Vu que pas grand-chose ne change, je pense que c'est assez inéluctable les 6 ou 7 degrés de plus... la question est comment on s'y prépare ? Est-ce qu'on apprend à cultiver des plantes nourrissantes mais qui demandent peu d'eau / aiment la chaleur ?
Je commence à faire du lobbying pour qu'on aille dans une maison au lieu de notre appart actuel, mais ça reste un budget que nous n'avons pas encore. Histoire d'avoir un bout de jardin pour cultiver des choses.
 
You Rock !: Lol'ô

Martesmartes

Well-known member
3 Fev 2019
301
1 473
93
#79
Ce qui m'ennuie avec les projets pour l'après-effondrement, c'est quand ils sont motivés par la peur (ce n'est pas un jugement, je connais bien ces ressentis). Faire un potager pour être plus apaisé, pour le plaisir de voir la vie pousser autour de soi, pour se sentir en accord avec ses valeurs etc...OK. Mais il y a des gens qui ensuite construisent un bunker, achètent des armes, s'isolent des autres, etc. On peut pas savoir précisément d'où viendra notre fin, et de toute façon elle arrivera. Cette escalade nous déshumanise et elle nous amène à notre perte, comme le déni de la réalité.
Je suis persuadée que le changement le plus important est à faire en soi-même, non dans ce qui nous entoure.
J'ai écouté à ce propos un entretien très intéressant du philosophe Franck Lopvet. J'avais déjà vu passer son nom il y a de nombreux mois, mais étant dans une période de déni je n'avais pas réussi à écouter . Mais aujourd'hui ces propos résonnent énormément en moi :

 
You Rock !: Albert

Lolita

N'oublions pas ceux qui nous nourissent
3 Jan 2019
272
1 502
93
#80
Ce qui m'ennuie avec les projets pour l'après-effondrement, c'est quand ils sont motivés par la peur (ce n'est pas un jugement, je connais bien ces ressentis). Faire un potager pour être plus apaisé, pour le plaisir de voir la vie pousser autour de soi, pour se sentir en accord avec ses valeurs etc...OK. Mais il y a des gens qui ensuite construisent un bunker, achètent des armes, s'isolent des autres, etc. On peut pas savoir précisément d'où viendra notre fin, et de toute façon elle arrivera. Cette escalade nous déshumanise et elle nous amène à notre perte, comme le déni de la réalité.
Je suis persuadée que le changement le plus important est à faire en soi-même, non dans ce qui nous entoure.
J'ai écouté à ce propos un entretien très intéressant du philosophe Franck Lopvet. J'avais déjà vu passer son nom il y a de nombreux mois, mais étant dans une période de déni je n'avais pas réussi à écouter . Mais aujourd'hui ces propos résonnent énormément en moi :

J'ai écouté ce podcast également, et j'ai trouvé qu'il était perché et irréaliste... Peut-être suis-je trop pragmatique et terre à terre... J'avoue que j'ai du mal en quoi faire le changement en soi même individuellement changera quoi que ce soit. Peut-être suis-je passée à côté de quelque chose?