Comment annoncer à mes proches un peu réac que je suis non binaire?

Absolem

Je suis un être a deux facettes.
13 Fev 2019
88
569
83
25
#1
Bonjour.
Je cherche comment expliquer a mes proches (mes parents surtout) que je suis non binaire.
J'ai pensé a une annonce sur facebook, ou partager des trucs qui mettent la puce à l'oreille, en précisant que ça me parle, et que "c'est moi" .
ça me permettrait de l'annoncer un peu a toute ma famille, cousin(e)s, amis, mes parents, certains de mes oncles et tantes, aussi..
Mais je ne sais pas vraiment si c'est une bonne idée.

Qu'en pensez vous? Auriez vous des idées, pour expliquer ça a ses parents?
Mon père n'est pas du tout informé sur le sujet, il a tendance à être un peu homophobe/transphobe donc je ne sais pas du tout comment il prendrait ça. Je pense que pour lui ce sera "des conneries modernes" ou quelque chose de ce genre là..

Ma mère est un poil plus ouverte sur le sujet. Je sors avec un homme trans, et on a discuter de tout ça il n'y a pas très longtemps. J'en suis arrivée a parler des personnes non binaires, sans parler de moi, mais juste lui expliquer ce que c'est. Elle a eu l'air de comprendre un peu.
Mes parents sont divorcés depuis 10 ans, donc les repas de famille ne se font pas tous ensemble.

Je ne sais pas du tout comment amener le sujet sans m'en prendre plein la tronche, donc j'ai pensé à le dire sur facebook pour éviter les débats de vive voix. Parce que je n'ai pas du tout envie de devoir me justifier sur ça, et devoir contrer tout les arguments réac que je sais très bien qu'on va me sortir..

Comment vous feriez pour dire ça sur facebook? Avec un post humoristique? Explicatif? Partager des liens qui en parlent?
 
5 Jan 2019
649
1 239
93
Lyon
navisseli.tumblr.com
#2
Je dirai un long post explicatif, un peu humoristique pour les exemples, argumenté de liens. Pour expliquer la non binarité tu vas devoir remettre en question la notion même de genre binaire et essentiel ; donc marcher sur pas mal de trucs considérés comme constitutifs de notre société.

Je pense que dans le monde idéal tu devrais dire "je suis non binaire" et c'est marre, même pas besoin de se justifier ou d'expliquer plus (mais dans un monde parfait y'aurait même pas besoin de faire de coming out...). Le problème c'est qu'on n'est pas dans ce monde parfait, et même si tu ne dois rien à personne, pour t'assurer de la réaction la plus saine possible de tes proches et préserver ta sécurité mentale et physique, je pense qu'il est utile que tu fasses un long post avec beaucoup de pédagogie, beaucoup de diplomatie.

J'ai un pote qui a fait son CO d'homme trans sur Facebook (après en vrai tous ses proches étaient déjà au courant sans qu'il ait à l'annoncer vu qu'on le genrait au masculin naturellement depuis quasi toujours pour beaucoup d'entre nous de base), et à la fin il termine par "concrètement, ça change quoi pour vous ?" où il explique que
- du coup le "il" n'est plus optionnel,
- qu'on doit complètement oublier son deadname pour ceux qui le connaissent et employer désormais le nom que tout le monde utilise de base, sauf que c'est pas un surnom, c'est son nom à lui.
Ce genre de trucs. Parce que je pense que ce qui peut le plus déboussoler un entourage, c'est le fait de pas savoir comment réagir ensuite. Précise, dès le départ, que ce n'est PAS une mauvaise nouvelle mais une bonne nouvelle, ça veut dire que tu te sens assez à l'aise pour partager à tes proches qui tu es vraiment, mais que ça n'implique pas que tu es quelqu'un de différent : tu as toujours été la même personne, c'est juste que maintenant ils ont un élément supplémentaire en leur connaissance pour comprendre qui est cette personne.

Après... tu dis que ton père est transphobe ; je pense que tu es plus apte que moi à décider de ta propre sécurité, don tu sais ce que tu fais, mais considère bien que ça peut mal se passer. Vu que les personnes non binaires ne sont pas prises au sérieux, il est aussi très probable qu'il se moque de toi et parte du principe que tu t'inventes une vie ; il sera peut-être utile, selon son niveau d'ouverture d'esprit, que vous ayez une discussion seuls à seuls, qui lui sera plus personnelle et le touchera donc peut-être plus.

Pour ta sécurité, prévois un.e allié.e avec laquelle tu te sens à l'aise et à qui tu fais confiance, qui est au courant de ces problématiques et capable de prendre le relais quand tu es à bout et que tu n'as plus d'énergie, pour répondre à tes proches qui auraient peut-être des interrogations.

Dans tous les cas, j'espère très sincèrement que ça se passera bien et je te souhaite un bon courage.
 

Absolem

Je suis un être a deux facettes.
13 Fev 2019
88
569
83
25
#3
Merci pour ta réponse :)

Je vais réfléchir a tout ça, et attendre encore un peu avant d'en parler clairement, je pense.

Pour le moment, je partage régulièrement des trucs qui concernent la communauté LGBTQI+ en m'incluant dedans.
Je poste des fois des commentaires aussi, en m'incluant dans la communauté. C'est une entrée en matière "douce" jusqu'à ce que j'ai le courage de vraiment faire un CO "officiel" .

Si quelqu'un passe par ici et aurait un "témoignage" ou un retour d'expérience, je suis preneur, car ça m'aide en général beaucoup de piocher dans des témoignages pour me donner des idées et du courage. :)
 

Absolem

Je suis un être a deux facettes.
13 Fev 2019
88
569
83
25
#5
@MxPineapple

Merci pour ton retour, c'est gentil de partager ton vécu.
Depuis que j'ai posté ce message, j'étais tombé sur une image un peu rigolote, et j'ai décidé de la mettre en photo de couverture sur FB..

non binaire choufleur.jpg

J'ai mis comme légende, moi aussi, je suis né dans un chou fleur.

Du coup ma mère, que j'ai vu IRL m'a dit un truc la dessus, je pense qu'elle a compris, du coup. Même si elle m'a dit "j'me suis dit comment ça, elle est née dans un chou fleur, ça veut dire que je l'ai ratée" .... Bon... C'est pas génial a entendre, mais c'est comme ça depuis toujours avec elle, on va dire.. Et puis elle a l'air de comprendre quand même..
 

Merlin

Well-known member
21 Août 2019
62
360
53
#6
Si ça peux aider...: Mon grand m'a dit un jour, papa, tu m'aimes ? bin, oui, évidemment..., même si j'avais fais une grosse connerie ? Là t'as les jambes qui tremblent et t'es obligé de t'assoir...oui, aussi, fils, un papa ça reste un papa...(mais j'en menais pas large...) et il a rajouté, même une très grosse connerie ?

Là j'ai explosé, mais putain, accouche !!!

Et il m'a dit, j'ai pas fais de connerie, je suis homo...
Le ouf de soulagement que j'ai poussé, et on est tombé dans les bras...sale gosse...
Je garantie rien pour les autres parents...:clin:
 

Absolem

Je suis un être a deux facettes.
13 Fev 2019
88
569
83
25
#7
@Merlin
Pas mal, le fait de faire croire a une connerie, ça fait mieux passer la pilule ^^

Moi ça va, ma mère est en train de s'ouvrir un peu a ce genre de sujet, même si elle reste très formatée et très binaire. C'est pas très grave, elle a l'air de comprendre ou du moins d'accepter..
 

Absolem

Je suis un être a deux facettes.
13 Fev 2019
88
569
83
25
#8
Bon, j'ai quand même l'avantage de ne pas ressentir le besoin de changer de pronom.
Je me fiche du genre qu'on me donne en fait. Et moi même je me genre la plupart du temps au féminin, parfois au masculin.. ça dépend..
Moi même j'ai beaucoup de mal à utiliser les pronoms neutres, comme iel, donc je sais que je ne les utiliserais sûrement pas pour moi..

Je pense qu'un jour j'essayerais un binder à ma taille (oui j'ai tenté le S de mon homme, mais non, c'est mort, je rentre pas dedans xD ) et je tenterais de me faire appeler par le prénom de mon moi masculin.. Histoire d'essayer. Mais c'est pas pour tout de suite, je le sais.. Je n'ose pas encore assez..
 
You Rock !: Sherlocked

Sherlocked

PAYS D'GALLES INDÉPENDAAAAANT !!!
3 Jan 2019
265
504
93
25
Béziers (34)
#9
Bonjour,

Je ne suis pas dans cette situation, mais je m'intéresse beaucoup à ce sujet, car il est important je pense que tout le monde soit conscient du mal être de son prochain, et je pense aussi qu'il est primordial de sensibiliser le monde à ce sujet.

Souvent difficile à comprendre et à assimiler , le " non genré " est une réalité, et il faut savoir se remettre en question face à ces "nouveaux profils". D'ailleurs, je pense que c'est aux autres de faire un travail sur eux mêmes de compréhension et non aux personnes dans ton cas @Absolem de devoir se torturer à trouver une solution pour l'annoncer.

Je souhaite en tout cas vous souhaiter beaucoup de bonheur et d'épanouissement, je salue le courage de se battre contre le société et ses proches, et vous envoie toute mon affection. Et, si un jour le cas se présente dans mon entourage, grâce à vous, je suis déjà plus apte à comprendre et à accompagner ce type de démarche, alors, merci pour votre implication et votre pédagogie !

PS : Quand je parle de "nouveaux profils" , c'est simplement pour souligner le fait, qu'avant, malheureusement, il n'y avait que trop peu d'informations !
 
You Rock !: Absolem et Merlin

Merlin

Well-known member
21 Août 2019
62
360
53
#10
Quand on est touché par la différence on se rend compte à quel point nous vivons dans une société normée.
La différence est évaluée, jugée, parfois acceptée bien souvent rejetée.

Ce n'est pas ma faute si je suis handicapé, noir, petit, ou homo...je ne fais de peine à personne, je n'empêche personne de vivre. Mais moi, parfois vous m'empêchez de vivre...
 
You Rock !: Absolem et Sherlocked

Merlu

Vends des rétros, Satanas !
18 Fev 2019
253
1 191
93
31
#11
@Merlin Plus qu'une société, une humanité normée. Le rejet de ce qui sort de la norme existait sans doute bien avant que nous ne devenions homo sapiens et je ne suis même pas sûr qu'il soit le propre de l'homme. Ça relève donc davantage de l'inconscient collectif, qui est sourd à la voix de la raison.

Pour la question en tête d'article, je n'ai pas de solution, je pense que chacune d'entre-elles a son lot d'inconvénients. Quoi qu'il en soit, je ne reprocherai jamais quelqu'un de rester au placard. Sensibiliser les gens, c'est bien joli, mais tout le monde n'a pas les épaules pour risquer de sacrifier une relative tranquillité.
 
You Rock !: Moonwyn et Absolem

Absolem

Je suis un être a deux facettes.
13 Fev 2019
88
569
83
25
#12
@Merlu
Effectivement, je ne pense pas avoir les épaules pour en parler clairement autour de moi dans les milieux non safe..
J'ai publié l'image sur Facebook, mais je n'ai rien dit de concret..
Ma mère a visiblement compris, mais on n'est pas revenus sur le sujet et je n'ai pas envie d'y revenir pour le moment..
En fait je pensais peut-être avoir besoin de l'expliquer à mes proches, mais finalement je me dis que c'est très bien quand les gens ne savent pas..
Ça ne me dérange pas d'être genrée au féminin donc autant en profiter et ne parler de cette particularité en moi que dans les milieux lgbtqi+ et safe.. et aux gens qui l'accepteront sans problèmes..

J'ai remarqué qu'il m'arrive de plus en plus d'accorder les adjectifs au masculin quand je parle de moi.
L'autre jour avec une collègue que je ne connaissais pas depuis longtemps j'ai accordé plusieurs fois au masculin mais elle n'a même pas eu l'air de remarquer...
Bref j'assume de plus en plus cette non binarité.

Je crois que ce qui me plaît le plus c'est quand on m'appelle "jeune homme" et qu'on remarque ma poitrine ensuite..
Les gens se confondent en excuses alors que moi je rigole..

Ça me plaît de mettre le doute aux gens.. semer le trouble dans les esprits trop normés, j'aime bien ^^
 
You Rock !: Ada