Combien épargnez-vous ?

Shiling

Well-known member
22 Août 2019
89
364
53
@Aesma Non j'ai pas de paquet de Chocapic sous le sapin :yawn: (même si en vrai, je trouve l'idée mignonne). J'aime manger des pates assez spécifiques pour varier des pates classiques (type pates au quinoa, aux épinards, aux lentilles, etc. qui sont bien souvent des jolis produits) et c'est souvent ce genre de produits qu'on m'offre. Et pour les céréales, j'ai reçu ça en cadeau une année où mes amis voulaient absolument me faire un cadeau alors que j'avais donné "pas de cadeaux" comme consigne pour ne pas me retrouver avec des choses inutiles (je venais de me lancer dans une démarche minimaliste). Du coup, je leur ai filé ma liste de courses pour rigoler et finalement ils m'ont offert des céréales en vrac joliement emballé dans des sachets en tissu. Du coup, c'est resté. Ça permet aux gens qui tiennent à faire des cadeaux d'offrir quelque chose et à moi de recevoir des cadeaux qui correpondent à mes convictions minimalistes, me font économiser des sous et me font plaisir. Et en plus, je gagne de jolies sacs à vrac au passage

Et ça m'arrive aussi d'avoir des meubles, fringues, etc. sur ma liste de cadeaux mais comme c'est des besoins ponctuels, certaines années j'en ai pas besoin.
 
Dernière édition:

-June-

Well-known member
15 Jan 2019
596
2 180
93
Toulouse
@Shiling quand je te lis je me dis que je dois surement vivre au dessus de mes moyens :hesite: mais en même temps je trouve ça compliqué de réduire.

Et de façon plus générale je me rends compte que mes longues années d'étudiante (9 ans donc) m'ont rendue intolérante à la frustration. J'ai tellement eu pas un rond pendant ces années la, à compter tout et à ne même pas envisager de me payer une fringue à 20€ sans peser lourdement le pour et le contre que maintenant j'ai du mal à me contraindre. je ne suis pas un panier percé, loin de la, mais j'ai du mal à me raisonner et me priver en me disant "non, ça je vais le mettre de côté plutôt".

Faut que j'arrive à faire ce travail la !
 

Izanami

Well-known member
3 Jan 2019
72
668
83
@-June- je me reconnais totalement sur le côté frustration... Etudiante et début de vie d'adulte, c'était vraiment la grosse merde, en mode grosse remise en question à chaque dépense de plus de 10€. Du coup dès que j'ai eu plus de sous, j'ai compensé à mort... Et j'ai du mal à arrêter de compenser alors que ça fait plusieurs années que c'est fini :cretin:
 

Shiling

Well-known member
22 Août 2019
89
364
53
J'ai aussi l'impression d'être dépensière pourtant :unsure: surtout pour mon budget loisirs (activités sportives + sorties) vu que je dépense quasiment 2 mois de salaire par an pour mon pur plaisir. Comme quoi, c'est très subjectif tout ça.
Après, je ne suis naturellement pas dépensière sur d'autres trucs, je n'achète pas de fringues, d'objets, je suis très peu orientée vers tout ce qui est nouvelles technologies, etc. Et j'ai un loyer pas très élevé (600€) donc ça aide à mettre des sous de côté.

Pour le "dilemme" inconscience/cohérence avec nos idées évoqués par @Izanami j'ai remarqué que je suis en mode "je m'en fiche de dépenser autant de sous pour mes loisirs alors que je pourrais réduire facilement sans me sentir frustrée et mettre plus de côté" quand je pense et réfléchi seule à ce sujet parce que finalement ça correspond à mes réflexions actuelles et que j'ai quand même des économies, et que je passe en mode "mais c'est pas très sérieux de dépenser autant pour mon plaisir personnel" quand j'observe que des amis/connaissances mettent le double voire le triple de côté en gagnant à peine plus que moi, ou que des personnes de mon âge ont x-livrets différents, une assurance-vie et compagnie. Finalement, c'est quand je me compare aux autres que je culpabilise.
 

-June-

Well-known member
15 Jan 2019
596
2 180
93
Toulouse
@Shiling le souci de mon côté c'est que je dépense pour mes loisirs (près de 800€ par an uniquement pour le crossfit par exemple) mais aussi que j'aime bien m'acheter des fringues, bijoux de temps en temps, un peu de déco, etc. Donc ça monte vite :cretin:
Autre chose, avec mon mec on est des passionnés de bouffe et bon vins. On mange souvent dehors, on se paie de bonnes bouteilles, etc. Ca pèse vite dans le budget mais pareil, je ne me verrai pas renoncer au restau imprévu qui nous fait plaisir (qui est plusieurs fois par mois pour nous)

Bref j'aurai aimé être rentière :cretin:
 

Belle-de-nuit

Well-known member
17 Avr 2019
154
559
93
Dites j’aimerais un conseil finance sans avoir à ouvrir un autre sujet puisqu’il concerne aussi mon épargne.

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 

Iscambe

L'orange dit "Pas de quartier !"
6 Jan 2019
872
7 039
93
www.instagram.com
Dites j’aimerais un conseil finance sans avoir à ouvrir un autre sujet puisqu’il concerne aussi mon épargne.
Pour savoir si tu dois puiser dans ton épargne pour remboirser un crédit, il faut se poser certaines questions : est-ce que tu as une autre épargne disponible en cas de coup dur ou rien du tout ? Si tu n'as pas ou qu'il n'en restera vraiment pas grand-chose, je ne te conseillerais pas d'y toucher. Si tu as une autre épargne, question suivante : qui a le taux d'intérêt le plus élevé ? Si les intérêts de ton crédit sont plus élevés que les intérêts de ton épargne, rembourse. Si ton épargne te rapporte plus que ne te coûtent les intérêts de ton crédit, garde ton crédit (sauf si le remboursement te fout dans la mouise chaque mois...).

J'espère que ça t'aiguillera un peu :)
 

Lemon

Sweet and sour
6 Jan 2019
421
1 448
93
@-June- Oui :) J'ai effacé mon post car très perso ! C'est sûr qu'il y a des avantages dans le libéral mais c'est juste que je trouverais ça bien qu'on arrête de penser que tous les avocats sont des nantis parce que c'est une profession qui rapporte énormément alors que.. non. D'ailleurs aucun des métiers du droit à part exceptions (avocat/juriste fiscaliste, certains en droit des affaires etc..) mais dans l'absolu c'est des études fort compliquées pour un boulot vraiment difficile (perso dans toutes mes expériences je n'ai quasiment pas bossé dans ma spécialité mais on a attendu de moi de bosser sur tout : assurance, contrats, contentieux j'en passe.. Du coup j'ai l'impression qu'on attend d'un juriste (et ça vaut pour les avocats j'imagine) d'être un couteau suisse mais on va pas le payer plus pour autant :shifty: bref le sujet ne portait pas là-dessus mais bon.
Moi je travaille sur Paris et je trouve que les salaires volent pas plus haut en début de carrière en tout cas... C'est très compliqué de joindre les 2 bouts
Franchement, c'est juste indécent de t'entendre dire ça :rolleyes:...
En 2012, le salaire moyen pour les avocats qui exercent depuis moins de dix ans atteint 48 731 euros par an. Alors que les avocats les plus expérimentés reçoivent, en moyenne, 101 875 euros par an, selon la Caisse nationale des barreaux français. Il en est de même avec le salaire médian, qui s’élève à 36 272 euros par an pour les moins expérimentés contre 62 174 euros pour leurs aînés.
Pour rappel le SMIC c'est 18.254,60€ par an (pour ceux qui ont la chance de travailler à temps plein).
 

Pépé le moko

Well-known member
3 Jan 2019
192
709
93
@Lemon pour les honoraires que tu cites pour les avocats débutants, il faut peut-être retirer les charges? Je ne sais pas quel % on applique pour des personnes travaillant en libéral. Pour un salarié il me semble que c'est 77%, mais en libéral selon toute logique ça doit être plus.
Après même après avoir enlevé les charges, je suppose que les avocats même débutants gagnent plus que le SMIC.

Selon les spécialisations les honoraires perçus peuvent être très différents : certes le fiscaliste associé en général palpe bien, mais le commis d'office qui fait du droit pénal ou des reconduites à la frontière, ça doit pas être si rémunérateur...

Édit : le post de @pyrénées a plus de détails que le mien, ça me semble plus fiable comme réponse que ce que je viens de donner
 
Dernière édition:
  • You Rock !
Reactions: Albert

MissMarguerite

Well-known member
15 Jan 2019
227
1 728
93
Coucou,
De mon côté, c'est un peu l'inverse de @-June- .
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Édit : j'avais écris "nous" au lieu de "plus"
Je me reconnais totalement dans ce que tu écris. Mes 5 années d'étude ont été très difficiles financièrement (difficultés pour le loyer, pour manger, compter les centimes ...)
Quand j'ai commencé à bosser j'ai continué à faire très attention,
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
Dernière édition:
  • You Rock !
Reactions: Iscambe

pyrénées

Active member
16 Jan 2019
10
43
13
Je trouve le sujet très intéressant puisque je me demande aussi si je suis "dans la moyenne" concernant l'épargne.
D'ailleurs, je vois qu'il y a des consœurs dans les parages :hello:
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

@Lemon Je ne suis pas d'accord avec ton message. Je ne vois pas pourquoi la jeune génération d'avocats n'aurait pas le droit de plaindre de ses conditions de travail et de rémunération seulement parce que d'autres personnes ont des salaires moins élevés. Ca ne fait pas vraiment avancer le débat que de jouer à celui qui est le plus à plaindre.
De plus, les chiffres que tu évoques sont tronqués, ce ne sont que des moyennes qui ne permettent pas de faire la distinction entre les rétrocessions dans les barreaux parisiens et les autres. La rétrocession minimale (notre SMIC) dans mon barreau est 2.100€ brut par mois la première année. J'en conviens c'est beaucoup plus élevé que le SMIC. Mais il faut retirer de cette rétrocession entre 30 et 40% de charges. Quand tu as fait 7 ans d'études, que tu bosses au moins 50h par semaine et que tu n'as de chômage, ça fait un peu râler.
Enfin, la caisse nationale des barreaux français est excédentaire (ce qui n'est pas le cas de beaucoup de régimes autonomes de retraite) et reverse tous les ans une somme considérable au régime général. On nous tape dessus mais la collectivité profite in fine de ces sommes.
 
Dernière édition:

Derniers messages