Combien épargnez-vous ?

Fafaritas

Well-known member
10 Août 2020
59
133
33
@Ringolevio il me semble que la moyenne d'âge des personnes touchant un héritage en France est d'environ 60 ans.
Et d'ailleurs ça pose problème parce que de l'argent on en a plus besoin à 20 ans quand on se lance dans la vie, qu'à 60 quand on est déjà bien installé. C'est pour ça qu'il y a des réflexions pour inciter à la donation etc.
 

CiseauxSiamois

Adieu le rond vert, j'ai enfin mis une PP !
28 Mar 2019
155
714
93
26
C'est peut-être un peu HS, mais comme ça parle d'héritage, j'avais vu une vidéo que j'ai trouvé intéressante sur le sujet, si jamais :fleur: Je me suis sentie bête devant parce que je me suis rendue compte qu'entre mon ressenti "c'est normal en tant que parent de vouloir léguer quelque chose à ses enfants" et mes convictions "taxons à mort les ultra riches qui ne méritent pas leur argent", il y avait pleins de considérations sociétales et économiques sur le sujet sur lesquelles je n'avais jamais réfléchi :taquin:
 

Chocovore

éclair au chocolat
9 Jan 2019
2 747
21 439
113
@CiseauxSiamois Frémeaux, Bourdieu, Piketty il ne manque presque que Todd et Chauvel (voir Marx et Proudhon) pour compléter le sujet mais la vidéo aborde quasiment tous les points intéressants dans le contexte français (vieillissement de la population, augmentation des prix de l’immobilier, anticipation de la dépendance, repatrimonialisation, homogamie). (Il ne manque que Sybille Gollac pour aborder les différences hommes/femmes)

Après il y a la théorie et la pratique.

J’ai toujours été en faveur d'une taxation plus élevée de l’héritage (diminution voir suppression des abattements, augmentation des taux,...)
Et puis malheureusement alors que je prévoyais que ça n’arriverait pas avant mes cinquante ans j’ai hérité suite au décès de mon père.

Aujourd’hui je suis donc nu-proprietaire d’un quart de la maison de mes parents (dont la valeur estimée à plus que doublé depuis sont achat en 1990) et ma mère garde l’usufruit de la totalité (ce qui est totalement normal). Sinon j’ai hérité pleinement de deux manteaux, une collection de livres sur la physique quantique, et une quinzaine de livres de géologie ou de sciences physique.

Cela n’a matériellement rien changé à ma vie même si sur le papier ça double presque mon capital, sachant que la quasi totalité du reste c’est la moitié de mon logement qui a lui aussi subi une augmentation brutale des prix de l’immobilier.
J’avoue que si on m'avait demandé des droits de successions significatif je l’aurai eu mal (vu que j’aurais dû faire un emprunt pour les régler…) même si en théorie on pourrait imaginer un système intelligent qui fait qu’on réglerait les droits à partir du moment ou on bénéficie de l’usufruit de l’héritage.

Pour l'instant le capital social dont j'ai hérité de lui a beaucoup plus d'influence sur ma vie.
 

Cactus

Aïe ! Ça pique !
2 Jan 2019
501
5 233
93
@Rosevertbleu
Ah ne t'inquiète pas, ce n'est pas du ressentiment contre toi. C'est contre ma mère et ma grand-mère qui font n'importe quoi sans penser aux conséquences.
Je ne savais pas qu'en dessous d'un certain montant de retraite il y avait une aide, merci pour l'info ! Bon, j'imagine que ça ne donne pas le droit à un EHPAD haut de gamme, ma mère sera sûrement dans un établissement où elle n'aura droit qu'à 2 douches par semaine (est-ce que j'exagère vraiment ou suis-je juste réaliste ?) Et ça ne dispense pas de l'obligation alimentaire mais ce sera toujours ça ^_^ !

@pouty_jin et @Kaliémis
Merci :jv:
 

Rosevertbleu

Well-known member
28 Jan 2019
464
1 367
93
@Cactus les EHPAD publics ont plus de places aide sociale que les EHPAD privés c'est un fait. EHPAD publics n'est pas forcément synonyme de bas de gamme. Il y a de très bons EHPAD dans le public (mais moyens limités) et des mauvais dans le privé (pompes à fric). Comme pour tout en fin de compte.
Je pense que le hors sujet est clos. Si vous avez des questions complémentaires je peux essayer d'y répondre.
 

KrissDeValnor

Well-known member
8 Jan 2019
717
5 909
93
Normalement, tous les enfants doivent toucher une part similaire (sauf dispositif particulier type assurance-vie avec un bénéficiaire défini). C'est ce qu'il a fait?
Et bien dans le cas d’un remariage il est ‘facile’ de s’arranger pour qu’il ne reste plus grand-chose aux enfants de la première union (il aurait été tout aussi facile qu’il leur reste quelque chose :lol:).
Si tous les comptes sont en communs, tout revient à l’épouse encore vivante, les assurances-vies selon le destinataire que l'on 'choisit' et la résidence principale a put être donnée/vendue ou autre avant le décès. Mon grand-père était très fortuné, avec notamment une très jolie maison de maitre dans le centre-ville d'une grande agglomération et plusieurs résidences secondaires. Je ne connais pas du tout les tenants de cette histoire, mon père n'en a pas vraiment parlé, il s'est contenté de ce qu'il a eus et il s'en fiche. La non-relation qu'il avait avec son père a toujours été la même depuis sa naissance, il n'a pas été étonné que cela perdure après sa disparition.
Fin voilà, moi je suis juste un peu triste pour lui, il a toujours eus un père absent, il n'a pas été 'renié' avec ses soeurs au sens strict, ils se sont jamais fâchés, c'était juste des inconnus qui s'appelaient parfois à Noël quoi. Avec ma fratrie on a dus le voir 2/3 fois, et ma petite soeur, j'en suis même pas sure, si je l'avais croisé dans la rue, aucune chance que je le reconnaisse.
C'est ce côté 'je préfère sciament privilégier ma nouvelle famille' que je trouve peu correcte en fait, m'enfin c'est MA vision, si on peut le faire légalement, c'est que certaines personnes doivent trouver ça normale.

Et je met ça en perspective avec ma vie actuelle, je voudrais pas que mon mari reproduise ce schéma avec notre puce, c'est surtout ça qui me fais flipper en fait.

Pour aller plus loin, 2 podcasts fort intéressants sur les questions d'héritages :
Le premier axé sur le comment il est en fait facile de privilègier l'un de ses enfants (surprise c'est très souvent un garçon :lunette:) :

Un second plus sur si on s'organise un peu on peut facilement ne rien donner à l'état (et qui décrit aussi un cas similaire à celui de mon père - je pense qu'il doit y avoir beaucoup - presque autant que de remariage ??) :


En conclusion de ce bien trop long message, je pense aussi qu'encore une fois (comme toujours en fait ? :lunette:) le gens qui ont du patrimoine, un savoir financier, sont capable de s'organiser et le font pour permettre à leurs héritiers d'avoir un maximum et de ne donner que le minimum à l'état. Tandis que les autres, peu/pas informés qui ont beaucoup moins et bah ils donnent 60% du peu qu'ils avaient et leurs enfants partent du même points, voir encore plus bas s'il y avait des dettes. Voilà je crois que je viens d'inventer l'eau tiède :shifty:
 

Gringo

Anciennement Gringo
2 Jan 2019
882
5 394
93
@Cactus
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

J'ai commencé à écouter le podcast budget chéri et les frais de succession ne me choquent pas: si jamais on n'avait pas besoin de vendre la maison des parents pour payer les frais de succession ça serait mathématiquement impossible à tenir: tous les monde aurait deux maisons (la sienne et celle des parents) et les petits-enfants auraient 4 maisons (celles des grands parents, celles des parents et la leur) etc etc (avec plus ou moins de partage suivant le nombre de frères et soeurs). Au bout d'un moment personne n'a besoin d'autant de maisons, même mises en location et la France entière serait bétonnée.
Surtout que même si on a plusieurs dizaines de milliers d'euros à sortir pour les frais de succession de biens immobiliers, ceux-ci valent quand même au moins une centaine de millers d'euros. Il reste donc quand même de l'argent.
Par contre je comprends le raisonnement de l'invité: il risquait de mourir prématurément avec des enfants jeunes et sans mère, qui sont encore étudiants. Pour ce cas particulier, c'est vrai que c'est moche d'obliger des jeunes adultes à vendre leur maison pour déménager dans quelque chose de plus petit et plus adapté à leurs revenus. Dans ce cas particulier, l'Etat pourrait permettre de repousser le paiement de ces frais jusqu'à ce que les enfants gagnent leur vie et sont indépendants (10 à 15 ans après la majorité par exemple). Pour moi ce n'est pas les frais de succession le problème, c'est la protection des jeunes adultes étudiants orphelins.
 
Dernière édition:

KrissDeValnor

Well-known member
8 Jan 2019
717
5 909
93
@Gringo après tu as aussi pléthore de cas particuliers, comme ce collègue à mon père, simple prof, qui se retrouve du jour au lendemain à devoir payer l'ISF car il a hérité de 1/4 d'une vieille bicoque en ruine (certes au pied de la télécabine du Mont-Blanc à Chamonix :lunette:) et qui additionné avec son simple appartement de campagne, le fait basculer comme 'gros propriétaire foncier' aux yeux de l'état. Et l'état lui il se moque bien que tu es encore un emprunt immobilier qui court, ou que tu doives attendre la vente pour le payer ou encore que tata monique elle veuille vendre la maison au prix fort, et elle a le droit de véto sur toute les vente au même titre que tous les autres héritiers.
Alors certes ça reste des problèmes de riche, mais ça peut aussi te mettre dans une situation très difficile sur l'instant.
 

Lolita

Petite mais féroce
3 Jan 2019
936
6 281
93
@Gringo Je ne comprends pas vraiment ton raisonnement sur l'accumulation des biens immobiliers.
Un enfant n'aura pas forcément en plus la maison de ses parents s'il n'a pas de frais à payer à l'état : déjà car il n'est pas forcément enfant unique (donc il n'aura qu'une portion de cette maison), que ses parents n'étaient pas forcément propriétaires, que la maison a pu être vendue pour payer la maison de retraite... Les gens ne vendent pas les biens hérités uniquement à cause des frais à payer : ils les vendent car ils ont besoin de cet argent pour autre chose, parce qu'ils n'en ont pas usage, parce que le bien va coûter en entretien et n'est pas forcément louable en l'état, que louer c'est contraignant et que le retour sur investissement est long...
Beaucoup de biens viennent sur le marché suite à des successions où personne ne veut garder le bien.
Tous mes grands parents sont décédés, et les héritiers (mes parents et oncles et tantes) avaient de quoi payer les frais de succession, mais personne n'avait envie de garder des maisons qui coûtent et qui ne servent pas ! En tant que petite fille, j'aurais eu 8% de chaque maison, pas deux maisons complètes.
 

Gringo

Anciennement Gringo
2 Jan 2019
882
5 394
93
@Lolita Je réagissais spécifiquement au commentaire de l'invité qui disait qu'il s'était penché sur la question quand il a cru mourir et qu'il s'est rendu compte que ses enfant allaient devoir vendre la maison pour payer les frais de succession, et il trouvait ça choquant (je n'ai plus les termes exacts) car c'était double peine pour ses mômes: ils venaient de perdre leur papa et devait vendre la maison. J'avais l'impression que pour l'invité il faudrait que ces frais n'obligent pas à la revente.
Pour moi ce n'est pas si choquant que ça de devoir vendre pour payer les frais de succession, je trouve qu'il faut bien qu'il y en ait (ou alors l'état devra trouver d'autre source de revenus, et il y aura autre chose qui sera taxé). Par contre ce que je trouve choquant c'est l'absence de délai pour toutes ces formalités, notamment sur des jeunes adultes.
 

Ju2

Member
27 Mar 2021
9
15
3
@Cactus Pour ta mère vu la situation elle aura jamais plus de 1 900 euros de ressources à la retraite et elle aura droit à la prise en charge aide sociale si elle doit aller en EHPAD. Ainsi elle reversera 90 % de ses ressources. Évidement l'état se servira sur l'héritage mais au moins tu n'auras pas à payer 3 000 euros de maison de retraite par mois. Tu auras tout de même une obligation alimentaire mais honnêtement j'ai jamais vu plus d'une centaine d'euros et souvent ça tourne autour de 50 euros par mois.

Édit : @Cactus si c'est mon post précédent qui a déclenché ton ressentiment ne serait ce qu'en partie j'en suis désolée le sujet héritage est "légèrement" sensible chez moi, d'ailleurs comme tu peux le lire je me soigne... :fleur:
Coucou, je ne suis pas sûre de comprendre ton message : tu dis que les personnes avec moins de 1900€/mois bénéficient d'aides pour aller en EHPAD et que ça correspond à verser 90% de leur retraite ? Je serait très intéressée d'en savoir plus car ma grand mère touche 800€/mois de retraite, elle est locataire en HLM depuis 60 ans, et commence à beaucoup perdre en autonomie mais je ne pensais pas que payer un EHPAD soit envisageable (le moins cher vers chez moi est à 1800€/mois et nous avons fait le point avec une assistante sociale qui nous a seulement dit qu'en EHPAD, ma grand mère aurait encore droit aux APL mais c'est tout. Donc bon 200 euros d'APL c'est bien hein mais ça ne sera pas suffisant...). C'est une grande source de stress pour moi car je ne vois pas de solution si à un moment elle ne peut vraiment plus rester chez elle. Du coup je ne suis pas sûre d'avoir bien compris ton message alors si jamais tu as 5 mn pour m'expliquer, je te serais très reconnaissante :fleur: