Chère Daronne, aide-moi à faire comprendre à mon mec qu’il étend mal le linge

Léona B.

Well-known member
30 Août 2019
163
1 098
93
J'adore cette rubrique, je rigole tellement à chaque fois !
Quand j'ai rencontré mon amoureux, il faisait la fameuse technique d'étendre son linge sur un étendoir et de se servir dessus une fois que c'était sec :yawn: Une fois que c'était vide à 50%, il rangeait le reste et ainsi de suite.
Ça a changé :cretin:
 

Chocovore

éclair au chocolat
9 Jan 2019
2 733
21 360
113
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Ici le vrai conflit c’est le modèle d'étendoir à linge : dans la configuration de notre logement, je suis un fervent partisan du modèle tour alors qu’elle est inconditionnelle des modèles à ailes pliables.
Elle a profité que le peinture de notre étendoir tour s’écaillait pour subversivement en commander un autre et se séparer du précédent.
Si j’avais été fourbe j'aurais pu faire traîner indéfiniment le sujet en refusant de monter le nouvel étendoir.
Mais ce nouvel étendoir est mal conçu niveau répartition des contraintes mécaniques et de ses matériaux, il va vite lâcher. Je n’aurais même pas besoin de le saboter pour un renouvellement dans un futur proche.:frotte:
(Même si ce n'est pas super écolo tout ça, mais il est mécaniquement vraiment trop mal conçu :()

Sinon on pourrait se séparer de notre étendoir à linge et installer un sèche linge électrique, mais comme on a pas souvent l’occasion d’avoir des disputes de couples sur les tâches domestiques, ce serait dommage de se priver de cette source.
 

Brunehilde

je fais le ménage!
4 Jan 2019
954
6 029
113
Non mais @Chocovore le sèche-linge c'est toute une nouvelle gamme de problèmes :cretin:
Tout ne passe pas (selon moi :lalala: ), ça fait plein de vieux plis relous à repasser, bref, l'étendoir reste obligatoire.
Avec étendage sur ceintre hein.
Après quelques sessions de catch sur le sujet, on est arrivé à un résultat acceptable pour tout le monde.
 

charberlotte

Well-known member
25 Jan 2019
51
272
53
32
Maintenant qu'on a installe son bureau dans le salon, ma technique (a moi qui travaille principalement de la maison donc etend le linge un peu plus souvent mais deteste m'en occuper) c'est de mettre l'etendoir dans le chemin de son bureau. Bah chere daronne sache que ca l'aide a observer comment faire et aussi a plier le linge une fois sec (parceque bon qu'est ce qu'il y a de plus relou qu'un etendoir au milieu du chemin?).:innocent:
 

Gringo

Anciennement Gringo
2 Jan 2019
846
5 210
93
Le mien me saoule quand il étend mal sur les cintres! Quand c'est ces fringues je m'en fous, mais quand c'est le mienes je lui fait la remarque car après je galère au repassage.
Mais je crois qu'il a compris pourquoi il fallait bien étendre mes fringues vu que ça fait un moment que je n'ai rien dit.
 

Cactus

Aïe ! Ça pique !
2 Jan 2019
486
5 076
93
Ici aussi il étend mal le linge.

Il ne le défroisse pas donc ça sèche avec plein de plis.

Je me suis battue, rien à faire, il s'en fout de me laisser des fringues froissées.

Il m'a aussi fait le coup de lancer des machines mais d'y oublier le linge pendant des heures. Donc le linge pue donc faut relancer.

Comme en emménagement chez lui je suis arrivée avec ma propre panière à linge sale et mon propre étendoir, et que la terrasse nous le permet j'ai opté pour la solution radicale : chacun sa panière, chacun ses tournées, chacun son étendoir.

C'est radical mais efficace.
 

ElCB

Member
4 Sept 2020
2
11
3
Moi j'ai juste renoncé... au début c'était à moi de m'occuper du linge car ma machine était encrassée du coup c'était ma galère perso. Mais une fois comme neuve j'eus l'espoir que ca soit mieux réparti... et que nenni à chaque fois c'était super mal étendu, j'étais deg.. on avait même gardé son etendoir pour qu'il se sente plus à l'aise mais rien à faire.... J'ai fait de la pédagogie, j ai fait la gueule, j ai culpabilisé de passer pour la donneuse de leçon... bref je suis toujours de corvée de lessive...
 

Mélishnek

Well-known member
29 Déc 2019
33
103
33
Le sujet de trop nombreux débats avec ma moitié (homme cis) persuadé d'avoir développé la meilleure technique d'étendage Vs la mienne. Mais vu qu'il n"a jamais eu à laver/étendre des vêtement délicats (il bosse dans le bâtiment, l'essentiel de ses vêtements sont des bleus), j'ai pu lui apprendre deux trois trucs.
Par contre pour ranger MON linge, il me sort l'excuse de "je sais pas où ça va/comment plier" à tout les coups et préfère débarrasser l'étendoir et tout poser en tas dans un coin... par contre il plie les chaussettes, un mystère.
 

LouMartha

Well-known member
20 Jan 2019
117
597
93
Le linge, cette poche de résistance insoupçonnée du mâle.

Nous aussi c'est un point de conflit. Il a appris, parce que si c'est pour mal faire ça sert à rien et s'il veut que je m'occupe de son linge, la réciproque doit être vraie. Donc maintenant il sait étendre, plier (selon ma propre méthode relou-à chaque vêtement son pliage pour faire de jolies piles !), et ranger. Mais il continue de râler, fait pas trop la différence entre t-shirt et débardeur (pas le même pliage malheureux !), et saute volontiers son tour (on échange avec la vaisselle). Mais il sait faire :supermad:
 

Kettricken

Hate is always foolish, love is always wise
3 Jan 2019
3 721
47 064
113
Ca me fait penser à mon grand-père qui essayait d'étendre le linge quand ma grand mère était hospitalisée, c'était maladroitement fait mais beaucoup trop chou :puppyeyes:
ça me fascine et ça m'intrigue toujours ces hommes qui arrivent à un âge avancé sans savoir accomplir certaines tâches de base. Quelque part, je me demande comment ça ne les angoisse pas. Je crois que je vivrai très mal le fait d'être dépendante de quelqu'un d'autre pour choses aussi vitales.
Le pire, c'est quand ça touche la nourriture. J'en connais qui ont failli se laisser mourir de faim au décès de leur conjointe. Y en a un, c'est leur fille qui devait venir lui apporter à manger.
(Oui, il avait un fils, et oui celui-ci vivait plus près que sa fille)
 

8sallesdebain

Well-known member
21 Jan 2021
13
58
13
ça me fascine et ça m'intrigue toujours ces hommes qui arrivent à un âge avancé sans savoir accomplir certaines tâches de base. Quelque part, je me demande comment ça ne les angoisse pas. Je crois que je vivrai très mal le fait d'être dépendante de quelqu'un d'autre pour choses aussi vitales.
Le pire, c'est quand ça touche la nourriture. J'en connais qui ont failli se laisser mourir de faim au décès de leur conjointe. Y en a un, c'est leur fille qui devait venir lui apporter à manger.
(Oui, il avait un fils, et oui celui-ci vivait plus près que sa fille)
Je suis assez d'accord avec toi. Cependant j'essaie de faire preuve de tolérance vis à vis de aînés... C'est une autre génération quoi qu'on en dise... Ces petits garçons étaient dépendants de leur mère... Puis en devenant homme, ils devenaient dépendants de leur femme...
 

Kettricken

Hate is always foolish, love is always wise
3 Jan 2019
3 721
47 064
113
@8sallesdebain J'avoue que j'ai tendance à perdre ça de vue, ma famille (en tous cas paternelle) étant un peu atypique à ce niveau
- mon grand-père paternel, pourtant né au 19ème siècle (oui oui) travaillait dans un grand hôtel fermé l'hiver. Il passait donc la mauvaise saison à s'occuper de la maison, à faire la cuisine et à crocheter d'immenses tapis qui sont toujours dans le salon de la dite maison
- mon père a pris sa pension quand j'avais une dizaine d'année et du coup, il s'occupait énormément de la maison

C'est clair que la société poussait beaucoup les couples dans cette division très sexuée du travail domestique/pro. Ca convenait à tout le monde. Mais je m'étonne quand même que certains (beaucoup ? la vaste majorité ?) ne se soient jamais demandé exactement comment accomplir les tâches domestiques. Ne serait-ce que au cas où leur femme tombe malade
Ceci dit, c'est vrai aussi qu'à la place de leurs épouses, j'aurais été très angoissée de ne pas savoir comment gagner ma vie
Et pour finir, il est tout aussi vrai que tout faire (comme le font à l'heure actuelle les personnes travaillant et vivant seules), c'est éreintant
 

8sallesdebain

Well-known member
21 Jan 2021
13
58
13
@8sallesdebain J'avoue que j'ai tendance à perdre ça de vue, ma famille (en tous cas paternelle) étant un peu atypique à ce niveau
- mon grand-père paternel, pourtant né au 19ème siècle (oui oui) travaillait dans un grand hôtel fermé l'hiver. Il passait donc la mauvaise saison à s'occuper de la maison, à faire la cuisine et à crocheter d'immenses tapis qui sont toujours dans le salon de la dite maison
- mon père a pris sa pension quand j'avais une dizaine d'année et du coup, il s'occupait énormément de la maison

C'est clair que la société poussait beaucoup les couples dans cette division très sexuée du travail domestique/pro. Ca convenait à tout le monde. Mais je m'étonne quand même que certains (beaucoup ? la vaste majorité ?) ne se soient jamais demandé exactement comment accomplir les tâches domestiques. Ne serait-ce que au cas où leur femme tombe malade
Ceci dit, c'est vrai aussi qu'à la place de leurs épouses, j'aurais été très angoissée de ne pas savoir comment gagner ma vie
Et pour finir, il est tout aussi vrai que tout faire (comme le font à l'heure actuelle les personnes travaillant et vivant seules), c'est éreintant
Je suis d'accord avec toi à 100%.
Je pense qu'à un certain moment on tombe aussi dans une forme d'habitude qui peut nous faire oublier les "et si ma femme mourrait ? "...
Et puis, tout simplement, je pense que ça les arrangeait bien :cretin:
 

Miss Marple

Well-known member
26 Jan 2019
32
84
18
Tiens, Mister Marple aussi galère pas mal avec le linge !
J'ai donc fait un tableau que j'ai imprimé et collé sur la machine, avec le programme, la température, le type de lessive et la puissance d'essorage à utiliser, pour chaque type de vêtement. (j'en avais marre qu'il lave les vêtements d'équitation boueux en programme "délicat" :LOL: ) et la dernière colonne c'est le type de séchage : Sèche-linge / cintre / à plat...

Je retrouve tout à cheval sur deux fils : les T-shirts, les pantalons , mes pulls en laine...
Disons qu'il a encore une marge de progression pour ce qui est de l'étendage... (mais je ne perds pas espoir!)
 

rice_krispies

Well-known member
3 Jan 2019
1 278
14 364
113
Montréal
@Chocovore ne t'inquiète pas, on s'engueule aussi bien avec un sèche-linge. Le souci du sèche linge c'estque 80% des fringues de mon copain peuvent y passer (vive les t-shirt en coton) mais mes robes, mes chemisiers, mes pantalons qui sont pas des jeans etc n'y passent pas - toute les matières un peu dérivées du plastique, c'est sur l'étendoir. Chez nous monsieur fait des lessives qui passent 100% au sèche linge, quand je mélange il ne veut pas s'occuper de trier, il refuse d'apprendre ce qui peut endurer le sèche linge ou pas, c'est au-dela de ces capacités apparemment.....

Sur l'étendage, il sait faire par contre. Mais on trouve pas d'étendoir tour par ici, quand on déménage je prendrais ça.
 

Enheduanna

Well-known member
1 Fev 2019
1 704
2 993
113
@Kettricken Je ne pense pas que la distinction des tâches soit toujours entre monde pro/monde domestique, si je prends l'exemple de mes grands-parents qui étaient paysans ma grand-mère faisait le ménage et cuisinait, mais c'est mon grand-père qui faisait le pain et qui tuait et dépeçait les bêtes pour que ma grand-mère puisse les cuisiner. Et dans les champs c'était pareil, il y avait du travail pour tout le monde mais pas forcément le même (typiquement, les hommes fauchaient le blé et les femmes assemblaient les bottes). J'imagine qu'il y a une part de raisonnement quant à la force physique, en tout cas la séparation n'était pas entre monde domestique et monde pro, mais à l'intérieur de ces deux mondes.
 

Kettricken

Hate is always foolish, love is always wise
3 Jan 2019
3 721
47 064
113
@Kettricken Je ne pense pas que la distinction des tâches soit toujours entre monde pro/monde domestique
Bien sur. L'idée que les femmes n'ont commencé à bosser en extérieur qu'au 20ème siècle est fausse (si on ne considère pas que les femmes des classes aisées).
Je parlais de la division stéréotypées typiques qu'on a tous (?) en tête