Faustine M

Well-known member
21 Jan 2020
33
48
18
« Ce qui fait tenir la société, c’est d’abord une bande de femmes. »
Cette phrase forte, c’est Christiane Taubira qui l’a prononcée le 13 avril sur France Inter (clique ici si tu veux écouter son entretien passionnant).
Et ce sont loin de n’être que des mots : les chiffres sont à l’appui, et dressent le portrait d’une France en confinement tirée par les femmes, surreprésentées au sein des postes clés qui font fonctionner le pays en cette période.
Les chiffres sont à retrouver dans cet article de France Inter.
9 femmes sur 10 aux caisses des magasins
Selon l’Insee, 9 personnes sur 10 tenant les caisses des magasins sont des femmes. France Inter a calculé que 135 000 caissières seraient en première ligne face à l’épidémie de coronavirus.
7 femmes sur 10 au sein des agents d’entretien
Les femmes sont également majoritaires au sein des agents d’entretien : elles représentent 7 personnes sur 10 au sein de la profession selon l’Insee.
Moins visibles que les agentes de...
Lire la suite ...
 
Dernière édition par un modérateur:

grenouilleau

Well-known member
9 Jan 2019
649
3 970
93
C'est cool d'avoir un tableau général.

"surreprésentées au sein des postes clés qui font fonctionner le pays en cette période" : j'aurais enlevé "en cette période".

Et aussi je trouve qu'on ne devrait pas parler d'abnégation. On devrait d'exploitation, surtout.

D'ailleurs pour donner un exemple une femme a fait des masques maison et les vendait entre 7 et 10 euros, eh ben elle s'est retrouvée avec des gentes qui lui disaient que c'étaient honteux de les vendre et qu'elle devait faire ça gratuitement.(édit : lien retrouvé)

Certains médias "valorisent" beaucoup ce genre d'initiative. Pour moi c'est clairement encore une fois une façon de dire aux femmes que leur travail doit être gratuit (là dans l'article la femme fourni en plus de son travail, le tissu gratuitement).

Ça n'enlève rien à l'humanité des femmes qui ne tarifient pas leur aide, attention. Mais ce deux poids deux mesures est vraiment une marque du patriarcat à mon avis, et c'est juste encore une fois une façon de nous dire que notre boulot doit être motivé par "l'amour des autres", le "soin". Les hommes, non, eux l'argent c'est accepté comme motivation. Le nombre d'article que j'ai vu passer sur des "couturières" bénévoles (je pourrais mettre plusieurs liens dans ce genre là), et j'en ai vu aucun sur un "couturier" bénévole.
 
Dernière édition:

Catchal

Member
25 Jan 2019
4
10
3
C'est cool d'avoir un tableau général.

"surreprésentées au sein des postes clés qui font fonctionner le pays en cette période" : j'aurais enlevé "en cette période".

Et aussi je trouve qu'on ne devrait pas parler d'abnégation. On devrait d'exploitation, surtout.

D'ailleurs pour donner un exemple une femme a fait des masques maison et les vendait entre 7 et 10 euros, eh ben elle s'est retrouvée avec des gentes qui lui disaient que c'étaient honteux de les vendre et qu'elle devait faire ça gratuitement.(édit : lien retrouvé)

Certains médias "valorisent" beaucoup ce genre d'initiative. Pour moi c'est clairement encore une fois une façon de dire aux femmes que leur travail doit être gratuit (là dans l'article la femme fourni en plus de son travail, le tissu gratuitement).

Ça n'enlève rien à l'humanité des femmes qui ne tarifient pas leur aide, attention. Mais ce deux poids deux mesures est vraiment une marque du patriarcat à mon avis, et c'est juste encore une fois une façon de nous dire que notre boulot doit être motivé par "l'amour des autres", le "soin". Les hommes, non, eux l'argent c'est accepté comme motivation. Le nombre d'article que j'ai vu passer sur des "couturières" bénévoles (je pourrais mettre plusieurs liens dans ce genre là), et j'en ai vu aucun sur un "couturier" bénévole.
Mon voisin (homme) a cousu et offert des masques à tout son voisinage ! C'est sûrement juste un contre exemple mais une note positive sur le front de la réduction du patriarcat, on ne va bouder ça en ce moment !
 

grenouilleau

Well-known member
9 Jan 2019
649
3 970
93
@Catchal Je parlais pas des personnes individuellement, je parlais de la façon dont les médias dominants montraient la société. Les injonctions qu'ils nous présentaient.
Bien sûr qu'il y a des gentes humains des deux genres :taquin:

edit : ajout de mention
 
Dernière édition:

Allitché

c'est plus l'année des trois petits cochons
1 Avr 2019
459
3 459
93
@grenouilleau oui tout le discours sur les figures héroïques c'est malaisant o_O surtout que la plupart de ces femmes n'ont pas envie d'être des héroïnes, la plupart demandent juste à être considérées et respectées (valorisées par un salaire digne tiens par exemple)...
(Comme disait je-ne-sais-plus-qui, il faut toujours se méfier des sociétés qui ont besoin de héros...)
 

cilijoya

Carabistouilles !
2 Jan 2019
825
3 076
93
@grenouilleau Tout à fait d'accord avec toi.

On aurait pu ajouter à ce tableau les aides à domicile qui sont toujours autant invisibilisées alors qu'elles sont aussi très exposées et qu'elles permettent à des personnes à mobilité réduite de continuer à vivre chez elle en assurant le lever, leur toilette, leurs courses, le ménage, la cuisine, l'aide au repas...

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 

Ann Ha

Well-known member
6 Jan 2019
2 351
24 786
113
31
Ça serait beau que ce soit l'occasion de remarquer quels sont les métiers essentiels au fonctionnement de cette société. Et de s'apercevoir que ce sont majoritairement des métiers exercés par des femmes.
Mais je rêve, je crois...
 

Derniers messages