Célibataires volontaires/en couple avec soi-même (la liberté avant tout)

Ecureuille

S'émerveille du monde
2 Jan 2019
1 904
25 501
113
Depuis que j'ai décidé d'être en couple avec moi même, je rêve de mecs Toutes Les Nuits :facepalm:
La bonne nouvelle c'est que c'est varié et je suis beaucoup moins prude qu'avant dans mes rêves :cretin: je rêve de mecs qui me plaisent réellement et avec certains c'est chaud :culotte:
La moins bonne nouvelle c'est que ma libido se réveille du coup et que j'ai envie de niquer :domokun:
 

Ecureuille

S'émerveille du monde
2 Jan 2019
1 904
25 501
113
@Bernie je vois :lunette: ici je suis dans un mélange de "oh bah ça a l'air de lui faire plaisir alors je vais être sympa" et "En même temps c'est mieux que rien, je vais me contenter de qui veut bien de moi" :lunette:
 
  • You Rock !
Reactions: Chryseis and Bernie

Ecureuille

S'émerveille du monde
2 Jan 2019
1 904
25 501
113
@Hatsue
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

@Koala je comprends beaucoup ton message ! C'est ce que je cherche à découvrir en fait, trouver la vie belle et pétillante même si je n'ai personne pour me dire... que je suis belle et pétillante :cretin: j'ai quasi toute ma vie été en couple (à partir de mes 18 ans) et je pensais que je ne pouvais être bien QUE en couple. Et en fait malgré le manque de contact, je sens que ça me fait un bien fou de ne plus être dans un rapport de séduction avec les hommes et de ne plus me définir, même en partie, en fonction d'un mec. De ne plus être disponible aussi (et pas parce que je suis déjà casée!).
 

MickyFoxtrot

Well-known member
20 Jan 2019
16
61
13
Depuis mon message d'aout, je suis en couple avec un garçon. C'est chouette pour le moment.
Mais : ça ne change pas la façon dont je me perçois, ni ne perçoit les autres et je ne suis pas à l'aise lorsqu'on me félicite d'être en couple (félicitations pourquoi? On ne félicite jms qqn qui a un nouvel ami!).
Alors oui, si j'avais lu ça alors que j'étais célibataire, j'aurai dit que c'est facile de cracher dans la soupe qd celle-ci est servie!

Ce qui me sauve la vie en ce moment c'est le podcast "le coeur sur la table", où enfin, Victoire et ses invités, pose la question du couple, de sa construction au fil de l'Histoire, des injonctions et contradictions qu'il porte et au final de la place qu'il prend dans notre société occultant des pans entiers de choses aussi, voir plus importantes que lui, comme l'amitié.

Je suis pleine de reconnaissance pour Binge Audio et Victoire Tuaillon pour ce podcast :love:
 

Aepl

Member
14 Mai 2020
4
20
3
25
@MickyFoxtrot Merci beaucoup pour la découverte du podcast "Le coeur sur la table" que tu résumes très bien. J'ai trouvé ça très enrichissant et ça s'écoute facilement (des passages pas simples à écouter niveau violence tout de même mais elle prévient avant).
Ça fait bien réfléchir !
Je me dit qu'en pratique, changer notre façon de considérer nos relations (couples, amitié, l'amitié homme/femme pour les hétéros...) ne sera pas simple et prendra du temps. Et qu'il faut aussi avoir en face de soi des gens dans le même état d'esprit.
C'est surprenant car on pourrait croire le contraire mais après avoir l'écoutée, je suis plutôt joyeux/optimiste (cela ouvre tellement d'horizons).
Hâte que le podcast se poursuive du coup :)
 

schizophrenia

Well-known member
8 Jan 2019
371
4 062
93
Varsovie, Pologne.
Hello à vous, je bosse pour Arte autour de l'abstinence voulue ou subie (je suis moi-même dans ce cas, plutôt du côté subi de la force). Je suis à la recherche de gens qui auraient également fait le choix de l'abstinence, pour différentes raisons. Si jamais vous vous sentez l'envie de témoigner (notre but est de montrer que c'est beaucoup plus répandu qu'on ne le pense, dans une société où on en parle pas), ma boîte à mp est grande ouverte.
 

Kniphofia

Au fond du jardin
3 Jan 2019
483
2 782
93
@schizophrenia Je suppose que par abstinence, tu parles de l'absence de partenaire sexuel ? Si c'est ça, je trouve que c'est une vision assez limitée de la sexualité, la solitude au lit n'équivaut pas à l'absence d'orgasme (de même que la compagnie n'équivaut pas à une "relation", quand on voit comment ça se passe souvent :rolleyes:).
 

schizophrenia

Well-known member
8 Jan 2019
371
4 062
93
Varsovie, Pologne.
@Kniphofia : c'est un des axes du documentaire : nous laissons pleinement la parole aux concerné.e.s qu'ils l'aient choisi ou pas : c'est un moyen de faire émerger ces choix de vies et problématiques. On peut résumer ça par "abstinence de rapports avec autrui", mais nous ne faisons peser aucun stigma autour de ça : le but est de questionner l'injonction sociétale au partenaire justement.