Ce qui m'énerve

Clem'

HP bien dans ses pompes (enfin trouvé ma pointure)
22 Sept 2019
730
3 533
93
Lausanne
Je cherche actuellement un(e) webdesigner local qui me ferait juste ce que je demande, et pour un prix raisonnable. Je SAIS que c'est possible, je reçois des offres OK, j'ai quelques devis sous les yeux.

Un petit péteux me répond que c'est impossible, je lui reprécise que l'hébergement et le nom de domaine c'est moi qui m'en occupe. Monsieur me re-prétend que le boulot à faire ne peut s'accomplir à moins de 1000 CHF… je ne réponds pas, déjà là, il est à côté de la plaque...
... mais apparemment il a transmis la demande à quelqu'un qui se prétend son collègue, qui s'y prend tellement mal qu'en 3 mails je l'envoie bouler.

Alors:

Déjà mon p'tit gars, vous êtes pas collègues avec l'autre, parce que je ne vois pas comment dans la même boîte on peut se refiler des mandats… pour moins cher - au plus juste, c'est un confrère, qui considère donc le projet comme un mandat de seconde zone. Message reçu!

Deuzio, mon p'tit gars, quand la potentielle cliente dit qu'elle trouve bizarre qu'on lui réclame par deux fois des renseignements déjà donnés, et qu'on répond que c'est la faute au "collègue" qui n'a pas tout transmis, la potentielle cliente, elle ricane: comment te décrédibiliser, ça tu sais faire...

Troizio, la "de moins en moins" potentielle cliente ayant déjà répondu qu'elle laissait tomber puisque la collaboration était aussi mal partie, au dernier message qui dit "pour éviter tout malentendu, voici ce que j'ai reçu (suivi de la liste intégrale de tout ce qui avait été envoyé, formulaire rempli et message détaillé)", ben elle a deux noms et une adresse de boîte gravés en mémoire pour faire de la mauvaise pub' cas échéant, à toi et ton "commanditaire" qui se la pète. Surtout quand tu termines avec une maladresse de plus, genre "en effet dans ces conditions, c'est peut-être mieux d'abandonner". Oui… en effet… c'est ce que je viens de te dire.

Mon petit gars, ce serait bien de lacer tes souliers avant de marcher… parce que sur la comm', toi et ton sous-zonard, vous vous encoublez méchamment; prendre le prospect pour une truffe, pas de problème en soi si tu le gardes pour toi... mais le démontrer, ça le fait pas.
 
Dernière édition:

Clem'

HP bien dans ses pompes (enfin trouvé ma pointure)
22 Sept 2019
730
3 533
93
Lausanne
@Clem' Je pige pas la logique de leur façon de faire, vu à quel point ils se tirent une balle dans le pied.
Tu mélanges (recette de base):

un créneau pro à la mode
un manque d'éducation à la communication marketing
un manque d'éducation tout court...

Mélange détonnant.
Bon, je lui finalement répondu que j'était prête à lui expliquer comment il s'était sabordé en beauté, et que j'étais là s'il était disposé à recevoir quelques conseils en comm'.

Pas de réponse pour l'instant.

Je rajoute donc à la recette de base:

de la fierté mal placée
une méconnaissance de l'esprit de réseau, qui confine à la stupidité.
 
Dernière édition:
You Rock !: Moonwyn

Ptite plume

Well-known member
2 Jan 2019
174
628
93
Ça m'énerve la presse et les personnalités qui encensent un prédateur sexuel et son film parce qu'il "est tellement gentil" (entendu sur tmc) et décrédibilisent par la même occasion la parole des victimes, parce que quand même 40 ans pour porter plainte on peut s'interroger (entendu aussi sur tmc)
 

Cactus

Aïe ! Ça pique !
2 Jan 2019
177
1 634
93
@Clem'
Pour médecins, je n'aurais pas tilté car malheureusement, y a pas de féminin, le mot médecine étant déjà pris.
Pour infirmières, tout comme d'autres professions souvent énoncées au féminin, ça m'a longtemps énervé et en fait, finalement, plus du tout : statistiquement, il y a BEAUCOUP plus de femmes que d'hommes donc si elles sont plus nombreuses bah le féminin l'emporte et puis c'est tout. Marre que pour un seul homme on soit obligé d'utiliser le masculin ou d'utiliser d'autres expressions comme corps infirmier.

Par contre, paye ta logique : pour un métier essentiellement exercé par des hommes, je trouve important de dire "les [nom au masculin] et les [nom au féminin]" afin de participer à la valorisation de ces métiers auprès des filles et des femmes qui pourraient se retenir d'envisager de faire ce métier.

Je sais, je suis inégalitaire dans ma façon de penser mais la société EST inégalitaire. J'en ai marre de l'invisibilisation du féminin au profit du masculin et marre qu'on sous-entende qu'on ne peut pas faire certains métiers. Si les hommes sont froissés par infirmières au lieu d'infirmiers, bah déjà c'est quoi leur problème d'être mis dans le même panier que les femmes, alors que nous on est tout le temps dans le même panier que les hommes ? Ils ont honte ? Et ensuite, ils n'ont qu'à se démerder et se battre à nos côtés pour société moins patriarcale.
 

Tartoflan

Ne pas citer, merci !
26 Jan 2019
50
263
53
Je ne supporte plus mon appart'. Je sais que je ne dois pas me plaindre car il y a bien pire, mais là avec l'hiver qui vient ça commence à devenir difficile. Il est mal isolé, les fenêtres sont pleines de condensation le matin et à chaque fois qu'on fait la cuisine (pas de hotte, juste une VMC inutile dans la salle de bain qui est dans la chambre), même si nous avons des fenêtres à double vitrage avec une petite grille d'aération. C'est hyper humide, chauffage électrique qui va fort mais on a toujours froid (il fait 20 degrés sur le thermomètre, on dirait qu'il en fait 15). Je travaille à la maison, donc je vis la journée avec plusieurs couches de vêtements + des plaids mais ça ne suffit pas. Je suis obligée de passer régulièrement mes doigts à l'eau chaude car je ne les sens plus et ne peux plus taper au clavier.
L'appart est grand mais les fenêtres minuscules, hyper mal orienté, il fait noir dedans et quand je sors j'ai l'impression de sortir d’une grotte tellement je suis éblouie. Avec l'humidité ça pue, dans le couloir n'en parlons pas, je plains encore plus mes voisins qui sont au rdc.
De plus (oui je dois me lâcher :cretin:) il est hyper mal agencé, tout mansardé, ce qui fait que nous n'avons aucun rangement mais pas possible de mettre des meubles normaux, il faut tout faire sur mesure (on ne peut pas avoir de bibliothèque par exemple, car pas de mur droit).
La salle de bain doit faire 2m² à tout casser, le robinet d'arrêt d'eau se trouve derrière la machine à laver qu'on a encastré comme un tetris, ce qui fait que si on a un dégât des eaux, je ne sais même pas comment je pourrais couper ça.
L'appart fait 45m² mais on n'a qu'une kitchenette étudiante (avec plus de placard ce qui donne une fausse impression de grandeur). On n'a que 2 plaques, un mini frigo, pas de four, pas de hotte, un évier mini, c'est parfois compliqué de faire à manger, et dans tous les cas on ne peut pas inviter d'amis à manger puisqu'il n'y a aucune place pour cuisiner/stocker/réchauffer.
Mais selon le propriétaire on ne peut pas faire autrement parce que c'est petit (on peut très bien le faire, mais il faut appeler des professionnels qui feront ça nickel, mais ça coûte de l'argent alors il n'en est pas question). C'est une vieille bâtisse qui a été aménagée en (trop) d'appartements il y a 15 ans, pour lui c'est neuf.
Et encore, si je devais lister tout ce qui a été fait à l'économie ici ....
 

Safinette

Well-known member
4 Jan 2019
922
7 385
93
@Tartoflan pour tes soucis d'humidité tu as des déshumidificateur? (mais genre le truc électrique pas juste le bloc) j'avais une pote qui à été dans ton cas dans 2 appartements, au début qu'elle a installé le machin elle jetait 10L de flotte par jour et petit à petit ça allait mieux.
C'est sûr que ça fait chier d'investir la dedans mais si tu en retrouves au moins un gain de confort (entre le froid et les odeurs).

Pour le reste.....pas cool, ça n'a pas l'air très sympa. Vous êtes obligés d'être la bas? pas moyen de déménager?
 

LuLa

That awkward moment between your birth and death
4 Jan 2019
3 017
15 750
113
Lyon
@Tartoflan Oui j'allais dire la même chose que @Safinette . Je crois en avoir vu à Carrefour l'autre jour. Si pour le moment vous ne pouvez pas envisager de déménager, il faut trouver le moyen de rendre l'appart un peu plus vivable.
Tiens sinon j'ai trouvé ça en cherchant, mais peut-être l'as-tu déjà vu:
https://droit-finances.commentcamar...7751202-humidite-prevenir-agence-proprietaire
https://blog.locservice.fr/locataires-recours-possibles-contre-logement-humide-4811.html

Je suis pas sûre que ton proprio soit dans la légalité en refusant de faire des aménagements car apparement ton appart est à la limite du logement décent. Sachant que l'humidité peut provoquer des problèmes de santé.
 

Clem'

HP bien dans ses pompes (enfin trouvé ma pointure)
22 Sept 2019
730
3 533
93
Lausanne
@Cactus
@Clem'
Pour médecins, je n'aurais pas tilté car malheureusement, y a pas de féminin, le mot médecine étant déjà pris.
Pour infirmières, tout comme d'autres professions souvent énoncées au féminin, ça m'a longtemps énervé et en fait, finalement, plus du tout : statistiquement, il y a BEAUCOUP plus de femmes que d'hommes donc si elles sont plus nombreuses bah le féminin l'emporte et puis c'est tout. Marre que pour un seul homme on soit obligé d'utiliser le masculin ou d'utiliser d'autres expressions comme corps infirmier.

Par contre, paye ta logique : pour un métier essentiellement exercé par des hommes, je trouve important de dire "les [nom au masculin] et les [nom au féminin]" afin de participer à la valorisation de ces métiers auprès des filles et des femmes qui pourraient se retenir d'envisager de faire ce métier.

Je sais, je suis inégalitaire dans ma façon de penser mais la société EST inégalitaire. J'en ai marre de l'invisibilisation du féminin au profit du masculin et marre qu'on sous-entende qu'on ne peut pas faire certains métiers. Si les hommes sont froissés par infirmières au lieu d'infirmiers, bah déjà c'est quoi leur problème d'être mis dans le même panier que les femmes, alors que nous on est tout le temps dans le même panier que les hommes ? Ils ont honte ? Et ensuite, ils n'ont qu'à se démerder et se battre à nos côtés pour société moins patriarcale.

Au Québec, on dit la médecin; et en Europe, on a doctoresse en réserve, c'est quand même pas la mer à boire!

Pour infirmières, c'est le clivage que ça suppose qui me gave. Et quand la nouvelle règle de se baser sur des statistiques validées sera en vigueur en français pour déterminer le masculin ou le féminin d'une profession, on en rediscutera.

Je suis curieuse de savoir si cette affirmation est vraie: plus de médecins hommes que de femmes, tu as des chiffres? Fiables? Attestés?

Et c'est pas parce que la société est inégalitaire qu'il faut rester à gémir sur ce que les mentalités, donc le langage, et inversément, contribue à perpétuer, et toi la première...

Je me fous que les hommes soient froissés d'être mis au féminin, là n'est pas le propos, et quand à cliver un combat entre genres pour la promotion des termes épicènes, là je me fâche: il s'agit de faire front tous genres confondus, rien à cirer du chromosome X ou Y.

"Ils n'ont qu'à…" me fait juste penser que ça va pas le faire, de renvoyer la balle à des gens inconnus, à une masse à rendre responsable de devoir lutter, ça n'a aucun sens.

Je te renvoie la balle: paie ta logique à toi.

Cactus, je suis très irritée de ce que je lis sous ta plume. Comme ce n'est pas la première fois que je trouve ton discours provocateur, je pense m'abstenir de lire tes posts à l'avenir.
 
Dernière édition:

In_Wonderland

ça se mange ?
8 Jan 2019
633
4 794
93
Wow @Clem' ... Je sais que tu n'aimes pas que l'on réponde pour quelqu'un et que l'on s'en mèle mais...de ma lorgnette ton message est super violent et m'a choquée, surtout qu'il arrive en réponse à un message qui lui ne l'était pas vraiment.

@Cactus disait justement qu'elle était d'accord avec toi et que malgré tout elle avait conscience de son manque de logique sur certains points sur le sujet...

Je pense vraiment qu'il y a eu incompréhension et mauvaise lecture :clin: