Causes des violences faites aux femmes. Le débat de l'infini

1 Juin 2019
66
6
8
#1
Bonjour,

Les violences faites aux femmes, la plupart du temps par des hommes, ne sont un secret pour personne : viols, meurtres conjugaux... les chiffres sont clairs sur le sujet.

Seulement, beaucoup de gens appellent à la lutte contre ces violences.
Sous entendu que cela serait un problème que l'on peut résoudre à travers de la prévention, des ajustements juridiques...
Le féminisme dénonce énormément notre société comme étant patriarcale, que cette dernière pousserait les hommes à commettre ces agressions.

Les causes de ces violences sont multiples, les principales constatées dans le dernier rapport du ministère pour l'égalité femmes/hommes sont la dépression et les problèmes de drogues/alcoolisme. Les personnes concernées ont souvent des antécédents violents. Il y a aussi bien sûr les feminicides "sur l'honneur", cette idée que "ma femme m'appartient".

Le problème, c'est que c'est souvent cette dernière cause qui est principalement mise en avant. Il faudrait éduquer les hommes, les mentalités n'auraient pas vraiment évoluées. Pourtant, par expérience personnelle, je vois bien que ces discours patriarcaux qui considèrent la femme comme la propriété de l'homme sont très rares de nos jours.

J'en arrive donc au point très piquant sur le sujet.
Est ce que ces violences n'auraient t'elles pas des causes biologiques ?
Point très peu abordé par les féministes.
Les hommes n'auraient t'ils pas simplement une libido plus importante que les femmes ? Ce qui expliquerait le nombre de viols très important de leur part, et beaucoup faible pour les femmes. Pareil pour le marketing qui a bien compris que foutre des femmes dénudées dans les pubs marche très bien pour appâter le mâle. Ce qui marche moins bien dans l'autre sens.
Pareil pour la violence, les hommes ne seraient t'ils pas simplement plus violents que les femmes pour des raisons évolutives, à cause de certaines hormones etc... on sait que la corrélation entre testostérone et violence n'a pas été faite, mais on sait par exemple que certains gènes peuvent causer cela.

Bref, je veux bien votre avis sur le sujet, sachant que beaucoup ici pensent qu'il y a seulement des causes sociales qu'il suffirait de déconstruire pour stopper à tout jamais ces atrocités.
 

Jeanne

Well-known member
4 Jan 2019
177
841
93
Toulouse/ Belgique
#5
@ALOLOLO bon....
Tu lances (encore ) un sujet où tu souleves des "grandes " questions....
Tu veux savoir si on pense que les violences faites aux femmes peuvent avoir une cause biologique, parce que tu aimerais quand même bien que ce ne soit pas une construction sociale, faut dire que ça t'arrangerait bien.
Ça justifierait, on pourrait rien faire, ce serait comme ça....

Comme tu dis, il n'y a pas de lien entre testostérone et violence, donc c'est un premier point, qui oriente la réponse.
Tu évoques certains gènes. Mais lesquels ? Tu as lu des études là dessus? Ce serait des gènes purement masculines?
Enfin si tu as des infos à peu près fiables, balances les, même si par expérience, c'est pas vraiment ton truc.

Dans ton discours, même si c'est une question (provocante) , tu justifierais les viols par la présumé plus grande libido des mecs....sérieux, ça te pose pas de problème ça ?
Petit rappel....
https://images.app.goo.gl/nXaBEDnSNPZanzYg6

J'ai une libido forte, c'est pas pour autant que je force mon copain ou que je le frappe s'il n' en a pas envie....
Si on parle des antécédents familiaux , admettons qu'un mec reproduise ce qu'il a vécu plus jeune, ou qu'il a vu plus jeune dans sa famille, on parle plutôt de reproduction sociale (mais je me trompe peut être dans le nom), ce qui arrive souvent il me semble. Et c'est pas dans les gènes et immuable. C'est un construction, encore une fois.

Si tu es tellement passionné des corrélations biologies- évolution - comportement,.... étudies le truc, et pas seulement des articles obscures sur internet, lis des bouquins, fais des recherches et tu auras un semblant de réponse même si c'est pas certain qu'elle te plaise.
(spoiler alert: tu n'as pas besoin d'être universitaire pour faire des recherches, établir une thèse/ dossier ou une théorie construite et censée si ça te passionne réellement et que tu veux démêler quelque chose)
On peut débattre trois plombes, tu as tendance à tout rapporter à la biologie sans rien y connaître parce que tu (en tout cas c'est ce qui transparaît) refuses catégoriquement que ce soit une construction sociale ( à tort, à raison, cette question est assez compliquée mais étudie le truc et les arguments que tu veux défendre au moins...tu passeras déjà moins pour un con, et tu pourras vraiment débattre)

Tiens moi j'ai une question à 1000 points sur les violences sexuelles
J'ai des potes mec cis (3-4) qui ont subi des attouchements/rapports sexuels sans consentement, de la part de filles.
Tous minimisent le truc, ça les fait marrer, même s'ils ont trouvés ça quand même très étrange, ils n'ont pas du tout en tête cette histoire de consentement dans ce sens là (alors qu'ils l'ont vraiment dans le sens inverse).
Limite ils se foutent de ma gueule quand je leur dis que c'est vraiment choquant et innacceptable. Parce que "c'est pas pareil"
Pourquoi?
(Ça ressemble à une construction sociale mais qui sait, ça s'explique peut être par la testostérone..... ..... ....le mystère reste entier hein.... )
 
Dernière édition:
M

Merlin

Guest
#6
C'est peut-être plus simple de taper sur une femme, le risque de se prendre un retour est plus faible, non ?

Donc c'est peut-être un truc de lâche, non ? d'un mec qui mangerait ses couilles devant quelqu'un qui lui tiendrait tête ?
J'imagine qu'il taperait sur ses mômes aussi...?
 
You Rock !: Cerna
M

Merlin

Guest
#8
@Jeanne , je veux dire qu'il est rare, qu'un mec qui tape sur sa femme s'en prenne à quelqu'un qui est en capacité physique et psychologique de lui répondre et lui résister. En tout cas, c'est ce que je constate dans mon quotidien depuis 20 ans.
 
You Rock !: Cerna