Angoissée du moindre bruit

Zou

Everything looks like a giant cupcake
3 Jan 2019
80
296
53
#1
Hello,

Je sais pas trop si c'est le bon endroit pour poster ça mais y a pas de forum "je deviens folle" du coup.. ^^'

Alors voila, depuis quelques temps, 3 mois je dirais, j'angoisse, de tout. Enfin je sais meme pas si on peut toujours parler d'angoisse à ce niveau là..
En gros, le moindre bruit me pétrifie.. ça va paraitre fou mais, par exemple quand un avion passe au dessus de chez moi (a peu pres 200 fois par jour vu que j'habite pas loin du Bourget et sur le chemin de Roissy) je me crispe et j'ai peur qu'il se crash sur mon immeuble. C'est pas logique et il y a surement une chance sur un milliard que ça arrive, je le sais mais ça ne m'empeche pas d'en avoir peur. Et ce n'est qu'un exemple. En ce moment la période des feux d'artifices vient de commencer et j'en entends tous les soirs depuis quelques jours, et à chaque détonation j'ai peur que se soit une bombe.. Le bruit d'une voiture dans la rue me crispe aussi.. Absolument tous les bruits m'angoissent.. ça commence à devenir invivable..

C'est principalement le soir parce que je ne fais rien de très occupant et la journée il y a beaucoup plus de bruit, je ne fais pas attention a tout ça, du coup ça m'empeche de dormir, le seul moyen de m'endormir c'est juste que je tombe de fatigue a 3h du mat..

Ça à commencer quelques temps avant mes exams, j'ai mis ça sur le compte du stress et puis ça a fini par se calmer, j'ai pris des vacances loin de chez moi, etc, ça allait mieux, je suis rentrée chez moi et ça allait et puis la depuis quelques jours ça recommence et en beaucoup plus violent, c'est de pire en pire et ça commence réellement à m'inquieter. Je ne suis pas particulièrement stressée en ce moment, enfin pas plus que d'habitude.

Ça m'arrive plus souvent et plus violemment quand je suis chez moi, chez mon copain par exemple je me sens plus en sécurité du coup j'ai moins d'angoisse, ça ne se passe déjà pas très bien chez moi (je vis toujours chez ma mere) et je pense que ça accentue mes angoisses.

Je compte appeler le CMP demain pour prendre un rdv, je pense vraiment qu'il faut que je consulte je ne pense pas pouvoir supporter ça longtemps, et j'ai vraiment peur de finir par faire des crises d'angoisse à cause de ça

Alors je sais que personne a part peut etre un psy ne va pouvoir m'apporter de réponses ou de solutions, mais je cherche peut etre un peu de soutien ou de petites techniques pour me détendre le soir ou quand je panique trop, par exemple quand ça fait 2h que je suis couchée et que tout les bruits pendant 2h m'ont stressé, je finis par me sentir mal a force d'angoisser.

Bref, n'importe quel petit conseil serait le bienvenue en attendant que je puisse consulter (je crois savoir que l'attente pour le CMP est assez longue, d'ailleurs si vous connaissez des infrastructures de consultations psy gratuite ou moins cher, je suis preneuse)
 

CCCC

C'est peut-être moi qui déconne, finalement
20 Jan 2019
1 315
7 781
113
#2
Hello,

Je suis pas psy, mais je trouve que tu as raison de prendre rdv dans un CMP. l'hypervigilance, les angoisses liées au bruit ça peut être lié à un traumatisme, parfois très ancien.
Est-ce que tu pourrais te trouver un truc "anti-angoisse", un objet qui te réconforte, une photo, un livre, un T-shirt de ton copain, un truc qui detournerait ton attention de ton angoisse en attendant d'avoir ton rdv ?
 

Asgard.

Well-known member
19 Jan 2019
65
390
53
#3
Hello, peut être que tu devrais investir dans un casque ou des écouteurs à réducteur de sons, mon copain a ça et vraiment tu n’entends plus du tout les bruits extérieurs. Tu peux écouter des trucs qui te détendent : moi je suis très anxieuse et écouter des podcasts, entendre des gens parler entre eux ça me rassure et ça me permet de me concentrer sur autre chose.

Après tu peux pas être un peu plus chez ton copain si jamais tu te sens mieux chez lui ?

Pour le CMP, c’est une bonne idée moi j’avais eu un premier rendez vous avec un infirmier psy qui m’a dit que pour un suivi avec un psychologue il fallait attendre 9 mois... Après ça doit dépendre des situations...

En tout cas je te souhaite beaucoup de courage, je connais pas cette situation mais je sais que l’anxiété irrationnelle c’est vraiment pas facile au quotidien :fleur:
 
You Rock !: Safinette

Zou

Everything looks like a giant cupcake
3 Jan 2019
80
296
53
#4
@CCCC L'hypervigilance ! Merci ! ça fait des jours que je cherche si ce que je vis à un nom avec des mots clés pourri sur Google et je trouvais rien de semblable (par contre un nombre fou de post sur de forums ou les gens se font envoyer chier en mode "mais qu'est ce que tu t'en fous vis ta vie sur le moment, ça sert a rien de stresser" et encore la c'est soft..) et clairement hypervigilance ça colle assez à ce que je vis. Merci au moins j'ai une idée de ce que ça peut etre, ça m'avance pas vraiment mais au moins je sais que c'est un trouble qui existe et pas juste moi qui deviens barge.

@Asgard. Alors je n'ai pas de casque réducteur de sons mais j'écoute déjà quelque chose pour m'endormir, je ne peux pas m'endormir sans aucun bruits, et encore moins maintenant vu que j'entends encore plus les bruits.. Du coup, podcast, films, musique, ça dépend mais ça me detends pas :/
Pour mon copain, j'aimerai bien mais malheureusement non, j'y passe déjà 2 nuits par semaine et on ne peut pas faire plus ou vraiment très exceptionnellement mais déjà ces deux nuits de pause et de calme me font énormément de bien, il y a beaucoup moins de bruits chez lui, pas d'avions, très peu de voitures, quelques trains de temps en temps mais seulement quand il y a du vent, et je me sens mieux chez lui donc ça me détend beaucoup. Le problème c'est que du coup, j'appréhende plus de rentrer chez moi parce que je sais que ça va beaucoup moins bien se passer :/

En revanche, hier soir, j'étais épuisée à cause des dernieres nuits ou j'ai mal dormi et galerer à m'endormir a cause de tout ça j'ai décidé de passer le cap de la méditation, j'ai télécharger 2 applis, et j'ai fais 2 sessions, la première m'a beaucoup détendu, je pensais pas qu'une petite session de 10 minutes pour la première fois aller me faire autant de bien mais c'était vraiment génial. Ça n'a pas suffit pour me détendre completement mais je faisais déjà moins attention aux bruits dehors, et 1h plus tard comme je ne dormais toujours pas j'en ai mis une autre sur la deuxieme appli et j'ai fini par m'endormir en l'écoutant. Ce n'est pas la solution miracle mais je pense que je vais faire ça le soir avant de m'endormir ou pour m'endormir carrément, au moins quand je suis chez moi, si ça peut m'aider à me détendre en attendant de pouvoir consulter.

Pour ce qui est du CMP j'ai appelé plusieurs fois aujourd'hui et ça ne répond pas, je vais persévérer et si jamais je me déplacerais directement.
 
You Rock !: Ellesméra et CCCC

Kit-tea

Well-known member
6 Jan 2019
32
283
53
#5
Je m'excuse d'avance si tu pense que mes propos ne correspondent pas à ta situation, mais j'aimerais partager mon expérience :

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Bon courage dans tout les cas.
 
Dernière édition:

Zou

Everything looks like a giant cupcake
3 Jan 2019
80
296
53
#6
@Kit-tea De base je ne crois pas vraiment à tout ce qui est hypnose mais je suis ouverte à tout, encore hier matin je ne pensais pas que la méditation pouvait marcher sur moi, comme quoi ^^
Je vais garder ça en tete et je verrais ce que me conseille le CMP.

Merci en tout cas, ça rassure de savoir que c'est arrivé à d'autres personnes mais que ça peut se régler :)
 

Safinette

Well-known member
4 Jan 2019
247
1 194
93
#7
J'ai eu aussi un peu ça (toujours d'ailleurs)
Dans mon cas c'était quand même suite à plusieurs traumatismes
Harcèlement et menace quand j'étais petite (par une adulte), et ensuite une situation un peu similaire avec mon ex (qui sonnait chez moi la nuit), du coup j'étais sur le qui vive tout le temps.
J'ai fais une thérapie comportementale, c'est relativement rapide (j'ai fais 2/3 séances) mais ça m'a fait un bien fou.
Depuis que j'ai déménagé je me suis refait quelques crises. Je vis en maison maintenant, après 28 ans en appartement....et je me sens vulnérable, mais j'essaye de me détendre un peu, d'éviter les pensées noires le soir, donc je me concentre sur un rêve sympa, un projet, une histoire pour m'endormir.

Bon courage !
 

Zou

Everything looks like a giant cupcake
3 Jan 2019
80
296
53
#8
@Safinette Le truc que je ne comprend c'est que je n'ai pas eu de traumatisme particulier, pas que je me souvienne en tout cas, et comme pour toi, quasi tout ce que je lis semble aller vers le fait que ce genre de comportement arrive suite à un traumatisme, du coup ça me perturbe encore plus de me dire que ça sort complétement de nulle part..
 

CCCC

C'est peut-être moi qui déconne, finalement
20 Jan 2019
1 315
7 781
113
#9
@Zou Il y a deux choses très compliquées : 1/ un élément traumatisant chez quelqu'un (la mort d'un proche, par exemple) peut être bien mieux vécu par quelqu'un d'autre, donc quand on parle d'événement traumatique ou traumatisant, en fait l'échelle de "gravité" n'est pas universelle...
2/ la mémoire... C'est compliqué ! On peut très bien oublier un événement traumatisant justement pour s'en protéger.
 
You Rock !: Lataie

Grim

Ermite misanthrope
3 Jan 2019
279
1 505
93
#10
Hey !

D'abord : :hugs:si tu l'accepte.

Ensuite : 1/ t'es pas folle, 2/ t'es pas seule !

C'est effectivement une bonne idée que d'aller voir un-e thérapeute pour t'aider à gérer/régler ce problème. Qui s'apparente effectivement à de l'hypervigilance.
J'ai des "épisodes" comme ça aussi. Pour ma part, ils se déclenchent souvent en période de stress, stress parfois pas détecté par moi-même d'ailleurs, du moins en ce qui concerne la raison. Et parfois c'est parce que j'ai regardé des trucs qui me font gamberger (genre j'adore les trucs sur les crimes, mais bon clairement, me faire une dose de trucs du genre pendant quelques jours, pour quelqu'un qui a tendance à flipper pour rien/à l'hypervigilance (et qui vis seule une large partie du temps), c'est pas tellement l'idée du siècle. :cretin:

Ensuite, ce genre de comportement, ça a tendance à s'auto entretenir, et l'être humain est très fort là dedans. Tu flippes, tu te focalises sur le truc qui te fais flipper, consciemment ou non tu fais des liens qui te font encore plus flipper (genre l'avion qui pourrait se crasher là ou t'es), du coup, tu flippes encore plus, et tu entends d'autres trucs (sont ils réels ? sont ils si dangereux qu'ils le semblent ?) et t'as un bon cercle vicieux qui va bien, tu t'endors super tard, en flippant, quand tu tombes enfin de fatigue, tu dors plus ou moins bien, le lendemain t'es crevée, donc vachement plus encline au stress etc, et c'est reparti. Et l'hypervigilance à ce point très relou que plus tu stresse plus tu cherches à prévenir le moindre truc potentiellement dangereux, et du coup tu deviens à l'affut du moindre petit truc et t'en fais une montagne pour que dalle...

Pour ma part, je casse le cercle vicieux petit à petit. J'ai pas nécessairement de remède miracle ni de trucs bien définis pour ça mais, déjà, régler la source de stress que tu aura identifiée, et parfois, même des trucs en apparence très cons peuvent faire bien stresser, donc on néglige rien.

Ensuite, rationaliser. Cet avion, ou le suivant va t-il s'écraser sur ta maison ? Non. Les risques sont très minimes, on est d'accord que le risque zéro n'existe pas, mais techniquement t'as à peu près autant de chances de prendre un avion sur le coin du pif que de te prendre une météorite, ou que de gagner le gros lot au Loto, donc, on respire et on se calme. A appliquer sur n'importe quel truc qui te fais flipper. Moi je sais que le moindre bruit peut me faire flipper aussi, et je me dis que c'est bon, j'ai des voisins, les murs peuvent être assez fins quand on fait du bruit, si je crie on m'entendra, etc. Je rationalise. Parce qu'en vrai, ce qui nous fait flipper, les 3/4 du temps, c'est des trucs irrationnels, donc assez """faciles""" à dompter, en se disant que si on reste objectif, les risques que tel ou tel truc se produisent sont statistiquement très très très bas, donc no stress à ce niveau.

Faire un truc pour s'occuper le cerveau. Regarder un film, un truc sur youtube, osef. Si t'arrive pas à te détendre avec des trucs relaxants, essaye éventuellement un truc qui fait marrer ? Ton humoriste préféré-e, un film que tu kiffe (genre moi c'est Raiponce, je sais que je le mets, j'ai beau l'avoir vu 115 fois, je vais kiffer la musique, les ptits détails trop bien faits/réalistes, je vais décortiquer les scènes (déformation """professionnelle""" on va dire vu que je dessine, ça m'aide à progresser), etc).

Parler à quelqu'un. Si t'as dans ton entourage un oiseau de nuit qui se couche à pas d'heure, en qui t'as suffisamment confiance pour papoter, fais le. Et sinon, les forums, les discords, y'en a toujours ou y'a des gens qui dorment pas. Éventuellement les streamings de jeux vidéos ou autres, ou y'a aussi possibilité d'interagir avec des gens en direct (et si t'es timide, dis toi que personne te connais, donc au pire, c'est potentiellement des gens que tu reviendra pas voir donc osef) et même sans leur parler, ça reste des gens qui diffusent en direct, donc c'est "réel".
Quand on flippe comme ça, rester dans son coin c'est pas forcément la bonne idée, quand t'es dans l'angoisse comme ça, et que t'arrives pas à la gérer (ça s'apprend avec le temps, et/ou avec de l'aide), rester dedans ne fais qu'empirer la situation, donc y'a pas de honte à avoir que de chercher de la compagnie, même de gens qu'on connait pas.

La méditation bonne idée ! Jette éventuellement un oeil à la cohérence cardiaque, c'est une technique de respiration qui aide pas mal à apaiser.

Quant au pourquoi tu réagis comme ça, rapport aux traumas, je suis d'accord avec @CCCC la mémoire nous cache parfois des choses, parfois on oublie des trucs, et parfois, les raisons nous semblent complètement débiles, tellement insignifiantes qu'on pense que ça pourrait pas être à cause de ça, mais en fait, si.
Ce qui me fait tiquer, c'est quand tu parles que les feux d'artifices te font flipper, que t'as peur que ça soit des bombes, etc. Depuis quand t'as cette peur rapport aux feux d'artifices ? Cherche de manière générale, quand est-ce que ça s'est déclenché (pour les feux d'artifices, et pour tout le reste), je trouve que les peurs que tu évoques peuvent toutes être reliées aux attentats terroristes. Est-ce tu vois une raison qui pourrait expliquer ça ? Est-ce que tu y vois une cohérence quelque part ? C'est une simple hypothèse bien sûr, je suis pas psy donc... Mais je trouvais ce point "intéressant".

En tous cas, je t'envoie du courage et j'espère que tu vas vite trouver un-e pro pour t'aider avec ça ! Et si jamais, ma boîte à mp est ouverte !

Edit : oh, et t'as essayé l'ASMR ? On aime ou on aime pas et y'a plein de trucs différents, perso ça m'endors comme un bébé !
 
You Rock !: Safinette