Une Rockie

Une Rockie Anonyme
25 Nov 2018
159
1 166
3



J’ai 27 ans et j’ai été contaminée par le coronavirus.
Le témoignage qui suit n’est pas le récit d’une semaine type d’une personne infectée, mais plutôt un coup de gueule contre les comportements très immatures qui n’ont de cesse de fleurir à l’approche du 11 mai.
Mon texte est virulent, car comme vous le lirez plusieurs fois, je suis en colère.
J’ai donc décidé de mettre mon calme habituel entre parenthèses pour m’adresser directement aux personnes qui font preuve d’un dédain total envers tout ce qui se passe.
Je ne cite personne, je me base simplement sur l’observation et les dires de bonne foi de gens que je connais et qui sont tout aussi choqués et révoltés que moi.
Si certains et certaines peuvent se...
Lire la suite ...
 
Dernière édition par un modérateur:
3 Jan 2019
17
144
28
Hum...
Je comprends que la rockie soit en colère mais elle mélange pas mal de choses à mon sens.
Je ne suis pas sûre-sûre que tous ceux qui ne respectent pas le confinement le fassent pour se sentir badass ou rebelles, parce que rien à foutre des autres, ou par inconscience. Je pense que beaucoup connaissent à peu près les risques et sont capables de faire le choix de s'autoriser à dépasser les règles, en leur âme et conscience. Les gens ne sont pas des enfants incapables de prendre une décision sans juger le pour et le contre. J'ai bien plus de tolérance envers ceux qui continuent à se retrouver entre amis tout en faisant attention à respecter une certaine distance etc - car ça existe aussi - que ceux qui vont passer leurs journées certes confinés mais à s'acheter des m*rdes sur Amazon et faire bosser des gens dans des conditions sanitairement nazes pour des choses qui ne sont pas du tout essentielles.
Ensuite quand on voit que certains domaines n'ont jamais arrêté de bosser alors qu'ils ne peuvent pas être considérés comme essentiels à autre chose qu'au PIB, perso je ne mettrais pas la majorité des nouvelles contaminations sur le compte des apéros entre voisins.
Je comprends que le sujet soit douloureux voire épidermique, mais sachons aussi raison garder... On doit apprendre à vivre avec un nouveau risque qui ne va pas disparaître du jour au lendemain à priori, et vivre ça ne peut pas être juste aller travailler et rentrer s'enfermer chez soi.
 

Chopin

Pizza, pizza, dans mon estomac
2 Jan 2019
1 334
5 644
113
Paris
Hum...
Je comprends que la rockie soit en colère mais elle mélange pas mal de choses à mon sens.
Je ne suis pas sûre-sûre que tous ceux qui ne respectent pas le confinement le fassent pour se sentir badass ou rebelles, parce que rien à foutre des autres, ou par inconscience. Je pense que beaucoup connaissent à peu près les risques et sont capables de faire le choix de s'autoriser à dépasser les règles, en leur âme et conscience. Les gens ne sont pas des enfants incapables de prendre une décision sans juger le pour et le contre. J'ai bien plus de tolérance envers ceux qui continuent à se retrouver entre amis tout en faisant attention à respecter une certaine distance etc - car ça existe aussi - que ceux qui vont passer leurs journées certes confinés mais à s'acheter des m*rdes sur Amazon et faire bosser des gens dans des conditions sanitairement nazes pour des choses qui ne sont pas du tout essentielles.
Ensuite quand on voit que certains domaines n'ont jamais arrêté de bosser alors qu'ils ne peuvent pas être considérés comme essentiels à autre chose qu'au PIB, perso je ne mettrais pas la majorité des nouvelles contaminations sur le compte des apéros entre voisins.
Je comprends que le sujet soit douloureux voire épidermique, mais sachons aussi raison garder... On doit apprendre à vivre avec un nouveau risque qui ne va pas disparaître du jour au lendemain à priori, et vivre ça ne peut pas être juste aller travailler et rentrer s'enfermer chez soi.
S'autoriser à dépasser les règles en son âme et conscience, c'est valable quand on ne risque pas la vie des autres.
Juger le pour et le contre pour soi est valable quand on ne risque pas la vie des autres.
Aucun des manquements gouvernementaux n'excuse ça.
Je signale à toute fin utile que parmi les personnes fragiles, il y en a pas mal qui devront rester enfermées on ne sait combien de temps après le deconfinement alors ta dernière phrase qui pue le validisme et l'égoïsme, la Rockie y répond aussi de manière très polie à mon goût.
Ce n'est pas elle qui mélange, c'est toi qui rationalisé par égoïsme, peur ou que sais-je.

Merci à ceux qui font attention et qui pensent aux autres. C'est grâce au collectif qu'on s'en sortira.
Les autres, je les renvoie à l'article :fleur: (l'usage de ce smiley au regard "psychopathe" n'est pas ironique). Que ça ne les empêche pas ensuite d'échanger sur leur déconstruction ( :fleur: ) sur d'autres sujets ensuite.
 

Brunehilde

On laissera rien derrière, on pillera tout (...)
4 Jan 2019
2 630
23 693
113
Ah le bon confiné et le mauvais confiné.... Mes voisins sont des champions de la distanciation sociale, des masques (ils en ont même cousus pour la mairie !) et font rentrer les règles à grand coup de gueule dans leur entreprise. Eh bah pourtant, ils voient de la famille tous les dimanches. ça ne les empêche pas de chier sur tous les gens qui comprennent rien à la vie et qui ne respectent rien quand on se croise (on discute à distance très très éloignée).
Alors moi, j'ai fait mes courses sans masque jusqu'à la semaine dernière (parce que j'ai donné mon paquet non entamé à la maison de santé, pas parce que j'en ai rien à foutre de mon prochain! et qu'en sortant 1 fois /semaine ou tous les 10 jours, je ne me considère pas comme une priorité), mais j'ai pas vu ma famille depuis le début du confinement. Est-ce qu'on va se battre pour savoir qui est le meilleur ou le pire?

Alors si cette Rockie arrive à incarner cette perfection : bravo à elle, sincèrement. Mais personnellement, j'évite de donner des grandes leçons à tout le monde. SI au début du confinement j'ai eu une politique de 0 commande web, ben j'arrive plus à la tenir maintenant parce que...faut bien continuer à vivre, les enfants grandissent, les réserves baissent et parfois, j'ai besoin d'un peu de "nouveauté" pour tenir jusqu'à je ne sais pas quand (le Mordor de la zone rouge :hello: ).
 

Chopin

Pizza, pizza, dans mon estomac
2 Jan 2019
1 334
5 644
113
Paris
@Brunehilde
Je ne vois pas en quoi tes voisins sont des cons justifie de laisser les gens choisir "en leur âme et conscience" :hesite:
Pour ma part, je gueule (ici parce qu'il je vois personne mis à part ma louloute et mon mari :troll: ) uniquement sur ceux qui justifient de ne pas respecter le confinement.
Les gens dehors, je ne sais pas pourquoi ils le sont et je m'en fiche. Je ne connais pas leur vie, je ne juge pas.
Enfin si, je juge fort le nombre de gens dehors quand il fait beau vs quand il pleut mais c'est un jugement sur la masse et pas de personne.
Breeeef, c'est pas la Rockie de l'article qui mélange tout mais ceux qui rationalisent ou qui culpabilisent là où leur attitude est compréhensible ('fin, je ne vois rien de choquant sur ce que tu dis de toi. Pourquoi culpabiliser et te défendre ? :dunno: )
 

Ploue

Well-known member
3 Jan 2019
558
3 107
93
@Erinein Je prends clairement ton message comme « ne crachons pas sur les uns mais plutôt sur les autres » et je vois pas en quoi c’est productif.

Pourtant je boycotte Amazon maintenant comme avant, mais ça m’empêche pas de penser que ce n’est pas au consommateur de faire en sorte que ces gens travaillent décemment (et de manière sécuritaire avec cette pandémie) mais bien Amazon. Ça revient au même que de taper sur les mêmes gens au sujet de l’écologie quand ce serait plus intéressant de taper sur le gouvernement

Et je rejoins le message qui nuance le fait que certes les gens font leur propre choix, éclairé ou pas, mais ça ne les met pas uniquement eux en danger malheureusement d’où la colère justifiée de beaucoup
 
Dernière édition:

Mathilda14

Well-known member
24 Avr 2020
1
60
13
Ah, je comprends l'article tout en étant pas d'accord. J'ai aussi eu la joie d'avoir le covid, vécu la réalité de perdre un proche en EHPAD malgré et surtout à cause de l'isolement qui a entrainé une terrible dégradation de l'état de santé, et je suis de ceux qui respecte à la lettre le confinement (et en pâtit) et ait un soupçon d'énervement quand je vois ceux qui vivent "comme si de rien n'était".
Mais pourtant il ne faut pas oublier que le confinement est une mesure qui ne fait que ralentir la propagation du virus pour ne pas surcharger les hôpitaux et garantir une prise en charge de qualité des personnes infectées, et que "tout le monde" est censé l'avoir à un moment en essayant de préserver les personnes à risque par un isolement plus long.
Et il est aussi important de ne pas oublier les conséquences psychologiques terribles qui surviennent suite à cet isolement extrême, il y a un équilibre à trouver entre risque sanitaire et risque psychologique. Une de mes collègues, confinée seule, a vécu une telle descente aux enfers qu'en cours de confinement elle a dû retourner chez ses parents car elle devenait elle-même une personne vulnérable.
Donc je comprends la colère, mais il est aussi important de temporiser et de prendre en compte d'autres facteurs.
 
3 Jan 2019
17
144
28
C'est toi qui y vois du validisme et de l'égoïsme, je ne fais qu'exprimer une pensée qui oui, me paraît plutôt rationnelle et raisonnée, et en laquelle je crois pour tout le monde d'ailleurs. Je ne vois pas ce que la peur vient faire là dedans en revanche ?
Tu sais j'ai moi aussi des personnes à risque dans mon entourage, de par leur âge ou leur maladie, et c'est aussi le cas de personnes que j'aime et que je ne voudrais pas voir en deuil. Bien évidemment que je souhaiterais qu'il ne leur arrive rien. malheureusement l'espèce humaine ne maîtrise pas tout, et j'ai du mal à croire que parquer les gens chez eux soit une solution viable sur le long terme.
Par contre taper sur les autres alors que s'il y a des responsables de l'ampleur de la crise actuelle, c'est plutôt du côté de ceux qui ont pris des décisions politiques désastreuses, je trouve ça trop simpliste. C'est un peu le même genre de déviant qu'acccuser le RSA d'être responsable de la dette, tu vois ce que je veux dire? :fleur:
Par ailleurs on peut très bien ET ne pas être confiné ET faire attention aux autres ET agir collectif.
 

grenouilleau

Well-known member
9 Jan 2019
649
3 970
93
La situation où on est est insupportable. La crise a commencé alors que les services et les EPAHD étaient déjà à bout de souffle...

Du coup, ça donne ce genre d'article, avec une colère qui part dans tous les sens. Ce genre d'article, d'accord ça calme les nerfs, mais je crois que c'est pas très efficace de viser les individus. Au contraire ça contribue à déresponsabiliser celleux qui ont baissé le budget de la santé depuis plusieurs années, iels pourront plus facilement diluer leur responsabilité dans la masse du "peuple", si on oublie qui avait le pouvoir de faire des trucs pour éviter ça.

En tout cas ça montre bien l'importance d'un service public de la santé solide, pour éviter ce genre de situation.

edit : déplacement d'un "pas" (juste pour le style)
 
3 Jan 2019
17
144
28
@Ploue
Effectivement, sans doute parce que je boycotte Amazon aussi d'une manière générale alors que j'aurais pu citer d'autres comportements, si c'est là dessus que je me focalise c'est certainement un manque d'objectivité de ma part.
Mais oui, même si je vois des attitudes qui me hérissent un peu au regard du contexte actuel j'essaie toujours de me dire que je ne sais pas ce qu'il se passe dans la vie des gens et que je ne suis personne pour les juger... Avec plus ou moins de réussite donc. Et pourtant je voulais justement inciter à ne taper sur personne en fait, donc tu fais bien de me le faire remarquer :)
 

Chou-fleur

Well-known member
27 Jan 2019
235
1 552
93
Je suis d'accord sur le fond, même si je n'ai pas apprécié le ton moralisateur de l'article (mais c'était l'effet escompté à priori;)). Concernant «l'après», il fait aussi penser à toutes les personnes qui vont subir la crise de plein fouet et les conséquences sur leurs vies (nos vies): chômage, précarité, dépression, soucis de santé, isolement, suicide... Il faut aussi sauver ces vies là qui sont tout aussi importantes.
Prenez soin de vous!
 

Eglantine

Les deux, mon capitaine.
3 Jan 2019
721
6 754
93
@Erinein Pour les commandes sur Amazon (et autres sites), une petite réflexion en passant:

Au début du confinement, ça a fait partie des choses que j'ai jugées vraiment très fort. Une connaissance s'était exprimée bruyamment contre ces ''connards de joggeurs égoïstes alors qu'il y a des gens qui meurent'', avant de se réjouir parce que sa commande de jeux vidéos Amazon qu'elle avait passée la veille allait arriver dans 2 jours, youpi, trop bien, je vais pouvoir jouer pendant que je #restechezmoi en sauvant des vies, pas comme vous vils manants qui mettez du virus sur la poignée de votre portail en sortant courir. J'avais trouvé ça hypocrite, affreux et tutti quanti.
Sauf qu'en fait, plus je passe de temps sur Internet (et sa pub ciblée), plus je me dis juste qu'en fait c'est pas vraiment la faute des gens. Les marques, dont Amazon mais pas que, ont très bien réussi leur coup de faire croire qu'à partir du moment où on restait chez soi c'était safe. Je ne compte plus le nombre de pubs de vêtements ou de livraison de nourriture qui ont défilé sur mon feed avec des #stayathome, #restezchezvous, #restecheztoi et autres variantes, tout en proposant des promotions spéciales confinement (voire des slogans du type ''soyez solidaires, restez chez vous, on s'occupe de vous livrer''). Et mon compagnon m'a dit avoir débattu pas plus tard qu'hier avec quelqu'un sur Internet qui était sincèrement persuadé qu'il faisait un geste contre la transmission du virus en se faisant livrer ses courses chez lui plutôt qu'en allant les faire lui-même.
Si tu n'as pas eu le temps et l'initiative d'aller voir toi-même ce qu'il en est, bah quand les marques te matraquent avec des #staysafe, faites-vous livrer chez nous, c'est une bonne action, ça finit par rentrer dans ta tête et tu ne vois pas où est le problème.
Ces systèmes de livraison sont pensés, du début à la fin, pour qu'on oublie qu'ils sont opérés par des humains d'un bout à l'autre, tous susceptibles d'attraper et de transmettre le virus de foyer en foyer.

Edit: Ajout d'un exemple:

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
Dernière édition:

GrumpyBunny

Well-known member
3 Jan 2019
545
3 122
93
Dans ce débat sans fin, j’ai l’impression que le gouvernement a juste très bien réussis sa communication. Si les gens attrapent le coronavirus c’est la faute des vilains citoyens qui respectent pas les règles (règles qui changent tous les mois et qui doivent être appliquées en théorie mais qui dans la vraie vie sont juste inaccessibles pour la majorité). J’ai la sensation qu’on retrouve cette opposition bons vs méchants dans chaque grand combat. L’écologie c’est la faute de ceux qui éteignent pas la lumière ou qui se brossent les dents sans couper l’eau! Le coronavirus c’est la faute de ceux qui portent pas de masques ou qui vont promener leur chien deux fois par jour. Le sexisme c’est la faute de celles qui apprécient être femmes au foyer ou de ceux qui refusent d’habiller leur garçon avec du rose. On isole un individu hypothétique, comme un bouc émissaire, et on rend le citoyen responsable d’un système complet défaillant et maintenu en place par des dirigeants corrompus.
Chaque geste compte, dans tous ces combats, mais une seule personne ne fera pas la différence tant que les dirigeants ne se bougeront pas le cul. Alors gardons cette colère utile et dirigeons la vers les responsables. Et ayons de l’empathie et de la bienveillance envers ceux dont on ne connaît pas la vie ni les circonstances. On fait tous de notre mieux, on aimerait tous être libre de nos actions et ne pas avoir cette contrainte angoissante, mais c’est pas la faute des gens c’est la faute d’un système et pointer du doigt notre voisin ne fera rien avancer. (Après je suis la première à être frustrée de la situation et à rager parfois mais je tente de me raisonner, ces gens ils font de leur mieux).
 

Brunehilde

On laissera rien derrière, on pillera tout (...)
4 Jan 2019
2 630
23 693
113
@Chopin j'ai jamais dit qu'il fallait laisser les gens choisir en leur âme et conscience :hesite: (Je ne le pense d'ailleurs absolument pas, sans confinement, on était pas prêt de faire ralentir la propagation si on attend une prise de conscience commune et raisonnée de tout à chacun en même temps :lunette: ) Ni d'ailleurs, que la rockie mélange tout.
C'est juste que je trouve ça super pesant cette ambiance actuelle où tout le monde s'oppose (parce que mes voisins sont des cons, mais je suis des cons pour mes voisins, les gens qui font un bbq à 25 sont des cons pour moi, même si je suis une conne pour eux je suppose :yawn:) tout en appelant au collectif. :ko: Mais le fait de trouver ça difficile et pesant ça ne veut pas dire pour autant que je trouve des justifications au fait de faire un bbq à 25 dans le jardin.

Enfin bref, plus j'essaie d'expliquer ce que je veux dire moins je suis claire, je n'arrive pas très bien à m'exprimer, je me rends bien compte après ton message :yawn:
 

Mullipa

Well-known member
5 Fev 2020
52
295
53
@Eglantine tu soulèves une question que je me pose depuis le début du confinement : est-ce plus safe de faire ses courses soi-même et donc entrer en contact avec plein de gens qui vont faire leurs courses, ou de se faire livrer avec un livreur qui peut le choper facilement et donc le transmettre facilement vu le nombre de gens qu’il va livrer?

et merci @Mathilda14 de rappeler cet élément essentiel : le but du confinement ce n’est pas d’empêcher les gens de l’avoir, mais de ralentir la progression puisque, tant qu’il n’y a pas de vaccin (ce qui selon les médecins ne devrait pas arriver avant mini l’année prochaine... voire jamais, le dernier cas de pandémie similaire étant le VIH, qui est lui aussi un rétrovirus) si on veut arriver à retrouver une vie « normale » il faudra qu’on l’attrape tous. La colère de la Rockie, et je comprends qu’on soit tous à bouts, me parait oublier cela. (Même si, on est d’accord, il y a des cons qui respectent rien, mais je doute que ce soit la majorité).
 

Chocovore

éclair au chocolat
9 Jan 2019
2 487
19 306
113
C’est le genre de débat de positions qui est sans fin.

On va avoir un miroir avec d’un côté les insatisfaits du fait que les “autres” minimisent la gravité de la maladie et de l’autre côté les insatisfaits des “autres” qui sont incapable de relativiser ou de globalement hiérarchiser le risque globale de la maladie (par exemple face au risque psychologique, le risque de manquer de bière,...).

Et comme on est pas dans la recherche des racines d’un polynôme, il est impossible d’avoir la preuve formelle que certains ont raison ou tort.
D’autant plus qu’à notre échelle on est tributaire d’une probabilité de transmission (sans certitude) et de multiples autres facteurs non mesurables + temps + espace +....

On peut imaginer un modèle d’aide à la décision basé sur de gigantesques réseaux de pétri, mais je ne suis pas certain que ce soit à la portée de tous le monde (par exemple c’est impossible pour moi).

Ici j’ai réussi à ne pas sortir de mon appartement pendant plus d’un mois et la première fois c’était avec un masque que j’avais fabriqué moi même.
Je ne pense pas être plus intelligent que les autres j’ai juste un vécu et une expérience passée m’ont conduit vers cette décision et la capacité à la tenir.

@GrumpyBunny Je ne sais pas si on peut totalement dissocier l’aspect individuel et collectif face à ce type de situation. Si on suit à l'extrême cette logique, on se retrouve avec Trump qui accuse les Chinois.
A partir du moment ou notre niveau est touché, on a tous une capacité d’action qui a une influence même partielle sur la situation globale.
 

GrumpyBunny

Well-known member
3 Jan 2019
545
3 122
93
@Chocovore je suis d’accord avec toi, c’est pour ça que j’insiste sur le fait que chaque comportement et gestes individuels sont importants voire essentiels mais que une personne ne peut pas faire de différence. C’est la masse et l’accumulation qui feront la balance et avant tout, les décisions politiques qui impacteront le système. C’est cette position toujours un peu inconfortable pour les individus de savoir que tous ces petits gestes qui nous coûtent à notre échelle ne valent que peu de chose face à l’échelle globale, mais que si tout le monde cesse ces petits gestes ça aura un impact global... il faut le faire mais il ne faut pas selon moi penser que la responsabilité repose sur le citoyen.
 

Eglantine

Les deux, mon capitaine.
3 Jan 2019
721
6 754
93
@Mullipa Je ne sais pas s'il existe des études, la question est intéressante :hesite: J'aurais tendance à dire que dans tous les cas quelqu'un va être en contact avec des gens et que ça revient à peu près au même. Personnellement je préfère faire moi-même parce que comme ça 1/ dans l'hypothèse où je n'ai pas le virus, je prends le risque de l'attraper moi-même plutôt que de le faire prendre à quelqu'un d'autre, 2/ je contrôle ce que je fais, par exemple en pouvant m'éloigner des autres s'ils sont trop près (même si je me doute bien que le livreur respecte aussi les règles d'hygiène ça m'angoisse de ne pas savoir qui il croise sur son chemin :cretin:), mais je ne pense pas que se faire livrer ses courses augmente globalement la transmission du virus par rapport à les faire soi-même. Sauf si on part du principe que le livreur a plus de chances que soi d'être lui-même infecté (et donc de transmettre le virus) à cause de son métier. A voir.

Ce qui m'attristait surtout dans le ''moi je suis un citoyen responsable en me faisant livrer'', c'était l'impression que les personnes ne considéraient pas les livreurs comme des humains, que ça ne leur traversait même pas l'esprit qu'ils pouvaient attraper et transmettre le virus. Mais on déshumanise tellement ces processus de livraison que je comprends pourquoi les livreurs (et les préparateurs de commandes, et les caissiers...) finissent très souvent oubliés. :erf:
 

Derniers messages